sousa (paulo) (N. Luttiau/L'Equipe)
On a appris

[Mercato] Bordeaux à l'eau claire : les Girondins vont-ils devoir vendre des cadres ?

Si on a pu voir que les nouveaux propriétaires américains se voulaient ambitieux pour Bordeaux, ils vont devoir sûrement s'armer de patience. Explications.

Mercredi 12 juin, c'était au tour des Girondins de Bordeaux de passer devant la DNCG pour valider le premier budget de l'ère GACP. Pour le moment, le soulagement l'emporte car le budget prévisionnel a été validé par le gendarme des finances du football français sans aucune mesure restrictive. Mais la situation n'est pas aussi rassurante que cela car les propriétaires américains ont dû prendre des engagements pour réduire le déficit d'exploitation.

Un budget de 65 millions d'euros refusé

Dans un premier temps, ils avaient transmis un budget de 65 millions d'euros, inacceptable aux yeux de la DNCG. Le club a revu sa copie et présenté un budget à la baisse tout en s'engageant à faire des économies, donc à dégraisser l'effectif. Pour le moment, on cherche à liquider les joueurs sur lesquels Paulo Sousa ne compte pas vraiment. Ainsi, l'Argentin Daniel Mancini, prêté à Auxerre la saison dernière, pourrait partir en Grèce, à l'Aris Salonique, Youssouf Sabaly intéresserait quelques clubs anglais, et Maxime Poundjé ne serait pas retenu. Mais cela risque d'être insuffisant et les dirigeants pourraient bien être amenés à vendre des cadres comme François Kamano, Jules Koundé ou Pablo, qui ont une belle valeur marchande. Au risque de s'affaiblir encore un peu plus car l'enveloppe pour recruter ne sera pas très épaisse.
Bordeaux va-t-il devoir se séparer de Kamano, Koundé ou Pablo ?
Bordeaux n'a pas d'autre choix que de guetter les bonnes opportunités du marché - comme il l'a fait pour Mexer, en fin de contrat à Rennes - et de compter sur les réseaux de Hugo Varela, conseiller du directeur sportif, Eduardo Macia, et de Paulo Sousa. La cellule scouting a été élargie à une dizaine de personnes, ce qui ne sera pas de trop pour saisir la moindre bonne affaire et pouvoir continuer à clamer leur ambition.

L. Cr. et P.S.
Une information France Football à retrouver au coeur de la zone mixte de notre nouveau numéro disponible en kiosque ce mardi et dès à présent en ligne en cliquant ici.
Réagissez à cet article
500 caractères max
taopaipa 18 juin à 13:21

Les ambitions sont claires, ne pas devenir un club de 3ème zone et tenter si possible de rester un club de seconde zone.

ADS :