(L'Equipe)
Ballon d'Or FF 2019

Pas retenu dans la liste des 30 du Ballon d'Or France Football 2019, Neymar a vécu une année noire

Pour la première fois depuis 2010, Neymar ne fait pas partie de la liste des nommés au Ballon d'Or France Football. Retour sur les moments-clés d'une année très compliquée pour le joueur du PSG, qui justifient en partie son absence de la liste.

23 janvier : Première blessure de l'année
Opposé au RC Strasbourg en seizièmes de finale de la Coupe de France, le PSG avait réalisé un match sérieux (victoire 2-0). Ciblé tout le match par les Alsaciens, Neymar était sorti du terrain en pleurs, touché au métatarse. Une blessure qui le privait d'une partie de la fin de saison avec le club parisien, et surtout du huitième de finale contre Manchester United, pour le résultat que l'on connaît...
 
6 mars : Les insultes envers l'arbitre de PSG-Manchester United
Blessé, Neymar n'était donc pas dans le groupe parisien qui affrontait les Mancuniens. Après la défaite de son équipe (1-3), il avait réalisé une story sur Instagram dans laquelle il visait l'arbitre de la rencontre, M. Damir Skomina : «C'est une honte. Ils ont quand même mis quatre types qui ne connaissent rien au football pour regarder le ralenti. Ce n'est pas possible !! Comment le mec peut mettre la main dans son dos ? Allez vous faire foutre !» Un comportement qui lui avait valu trois matches de suspension (puis deux après appel). Il a donc manqué les deux premières rencontres européennes du club parisien cette saison, face au Real Madrid et à Galatasaray. Sans conséquence, puisque ses coéquipiers se sont imposés à chaque fois.
 
27 avril : Accrochage avec un supporter après la finale de la Coupe de France
C'est une histoire qui avait illustré toute la frustration de Neymar depuis qu'il évolue au PSG. Lors de cette finale de Coupe de France, les Parisiens avaient été battus par les Rennais aux tirs aux buts. Au moment de monter en tribunes pour aller récupérer sa médaille de finaliste, l'ancien Barcelonais avait été interpellé par un "supporter", qui lui avait demandé «d'apprendre à jouer au foot». Des mots qui n'avaient pas plu au Brésilien, qui avait poussé le spectateur. Un geste qui lui avait valu trois matches de suspension, encore.
6 juin : Blessure avec la sélection brésilienne qui l'a privé de la Copa America
Joueur majeur du Brésil, Neymar espérait, avec cette Copa America disputée à domicile, redorer son blason dans son pays natal. Touché une nouvelle fois à la cheville lors d'une rencontre de préparation face au Qatar, il avait finalement assisté au sacre de ses partenaires en tant que simple spectateur.
 
9 août : Accusé de viol, Neymar est finalement innocenté
Le numéro 10 du PSG avait été accusé de viol par Najila Trindade Mendes de Sousa, une jeune mannequin brésilienne. Sans aucune preuve démontrant que le viol avait eu lieu, la plainte avait été classée sans suite. Sur Instagram, il avait montré tout son soulagement après la fin de l'affaire : «Je vais être sincère et je ne vais pas dire que je suis heureux, mais soulagé.»
 
Le feuilleton de l'été : Le transfert avorté au FC Barcelone
Dès la fin de la saison et sa blessure avec le Brésil, les rumeurs d'un retour au Barça étaient ressorties. Si, dans un premier temps, elles semblaient infondées, il a semblé petit à petit de plus en plus évident que Neymar voulait quitter le PSG. Ainsi, en juillet, quand on lui a demandé d'évoquer son meilleur souvenir, il avait parlé... de la Remontada avec le club catalan face au PSG. Une interview qui avait forcément alimenté un départ. Pendant tout l'été, les rumeurs les plus folles s'étaient succédées sur les clauses de son éventuel transfert au Barça. Il aurait même envisagé de payer lui-même une partie du transfert. Finalement, après de longues semaines de négociations et de tentatives désespérées des dirigeants catalans, le Brésilien est resté au PSG. Mais les supporters n'ont pas oublié.
14 septembre : Retour sur les terrains face à Strasbourg
Enfin remis de sa blessure à la cheville, Neymar retrouvait ses supporters, évidemment en colère après son désir de quitter le club durant l'été. Sifflé une partie du match, c'est finalement bien l'ancien de Santos qui délivrait les siens, sur un superbe retourné dans les arrêts de jeu (1-0). Une manière de montrer que malgré ses envies de départ, il continuerait de donner son maximum. Après la rencontre, il avait joué le jeu de la sincérité : «Tout le monde sait que je voulais partir (...). Je vais me donner à fond comme dans chaque club où je suis passé. C'est mon travail.»
 
13 octobre : Encore une blessure avec la sélection brésilienne
Dans une rencontre amicale face au Nigeria, le Brésilien était sorti après à peine dix minutes de jeu, touché à la cuisse. Verdict : un claquage, et environ quatre semaines d'indisponibilité. Un nouveau coup d'arrêt pour le Brésilien, qui manquera le Classique face à l'OM, et la rencontre de Ligue des champions face aux Belges du FC Bruges. Le tout, sans être sélectionné pour le Ballon d'Or.
Réagissez à cet article
500 caractères max
bellatrecheahmed30 22 oct. à 13:53

Il merite d'etre parmi les 30 nommes, il n'est pas apprecie comme mbappe en france meme s' il donne de son mieux en championnat.Il n'est meme pas aide par tous ses coequipies en ligue1 ou en coupe de france.Certains joueurs ne merite meme pas d'etre dans la liste des 30 nommes.il est plus fort que hazard, griezman et mbappe.En france, il sera rabaisse meme s' il donne sa vie sur les terrains.

nyny77 21 oct. à 23:25

Rien d'anormal, un talent gâché. CR7 a tout compris au sport de haut niveau, hygiène de vie, respect du club etc etc...

ADS :