Messi (L'Equipe)
Ballon d'Or FF 2019

10 matches de l'année 2019 où Lionel Messi a été injouable

Sacré Ballon d'Or France Football pour la sixième fois de l'histoire, Lionel Messi termine une nouvelle année très riche. Avec certains matches où il a atteint l'excellence.

23 février

C'est ce qui s'appelle dérouler toute sa palette technique. En ce samedi de février, le Barça est plus que chahuté chez de coriaces sévillans emmenés par Wissam Ben Yedder. Pour s'imposer, le FC Barcelone va laisser son maître à jouer réciter. Avec, d'abord, cette incroyable reprise de volée en pleine surface qui entre facilement dans son top 5 de ses plus beaux buts en 2019. Alors que le FC Séville étaient devant, Messi envoyait une frappe archi précise, une fois n'est pas coutume, du pied droit. Avant de terminer avec sang froid avec une petite pichenette devant Tomas Vaclik. Comme si cela n'était pas assez, il était à la passe décisive pour le quatrième but signé Luis Suarez (4-2).
 
Lire :

13 mars

Après le 0-0 à l'aller au Groupama Stadium, Lyon pouvait encore croire à un exploit face au Barça en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Mais Lionel Messi allait se charger de faire comprendre aux Gones qu'ils avaient encore beaucoup de chemin pour faire chuter le Barça. Impliqué sur le deuxième but des siens signé Philippe Coutinho, Messi signait un doublé dont une panenka et des dribbles qui dépassaient les Lyonnais. Mais aussi un doublé de passes décisives pour Gérard Piqué et Ousmane Dembélé. 5-1 au final pour les Catalans. Soirée banale pour la Pulga.
 
Lire :

17 mars

Le début d'année 2019 de Lionel Messi avait été fou, le Barcelonais enchaînant les buts et les matches de très haut niveau. À la mi-mars, le Barça retournait à Séville, mais cette fois à Benito Villamarin face au Betis. Pour le même résultat et le même festival signé du numéro 10 du FC Barcelone. Avec, encore un superbe coup franc, exercice qu'il a parfaitement maîtrisé cette année. Une finition à toute vitesse de près. Et, pour couronner le tout, un dernier but magistral : une frappe lobée parfaite pour faire trembler les filets à l'aide de la barre transversale. Injouable.

30 mars

Mais qui peut le stopper ? Lionel Messi conclut un mois de mars royal par une nouvelle performance de choix, cette fois lors du derby de Barcelone face à l'Espanyol. Il débloque la rencontre tout seul pour ouvrir le score et faire le break dans les vingt dernières minutes.

6 avril

Fin du suspense. La Liga 2018-19 sera pour le Barça. Et face à l'Atlético Madrid, le dauphin, Lionel Messi est sorti de sa boîte, encore, pour aider les siens à commander le champagne pour fêter le titre. Son FC Barcelone n'était pourtant pas dans un très grand soir, mais il a suffi que l'Argentin se mette en route. Dixième titre de champion, déjà, pour lui.

16 avril

Un match plein, une nouvelle fois. Un doublé, une nouvelle fois. Des dribbles inspirés, une nouvelle fois. Une vision du jeu toujours excellente. Et Manchester United mis K-O en quart de finale retour de la Ligue des champions. Lionel Messi n'avait pas marqué de buts face à un club anglais depuis six ans. Ce soir-là, FF attribuait un 9/10 au génie. 3-0. La revanche était éclatante.

Lire :

1er mai

Le coup de patte est fluide. La trajectoire est dingue. La puissance est parfaite. Alisson, pourtant pas le plus mauvais chez les gardiens, ne peut absolument rien faire. Lionel Messi vient d'inscrire l'un de ses plus beaux coups francs. Un chef-d'oeuvre qui vient mettre Liverpool à terre en demi-finale aller de la Ligue des champions. Alors qu'il avait réalisé 70 premières minutes sans folie, l'Argentin s'est occupé de tout pour rendre cette soirée mémorable. 3-0. Mais ça, c'était avant le retour d'Anfield...

Lire :

19 octobre

C'est aussi dans la dureté qu'il faut savoir faire le petit geste qu'il faut pour soulager son équipe. Dans un début de saison pas flamboyant du Barça, Lionel Messi portait très souvent les siens. Comme à Eibar, face à une rugueuse opposition qui n'hésitait pas à proposer un défi physique aux Catalans. Mais Lionel Messi parvenait tout de même à tromper la vigilance adverse avec un but de près et une dernière passe altruiste pour Luis Suarez (0-3).

29 octobre

Le magicien. Ce soir-là, le Real Valladolid a été complètement dépassé par la précision d'orfêvre de Lionel Messi. A l'origine du premier but de Clément Lenglet avec son centre, l'Argentin était ensuite directement impliqué sur les quatre autres buts blaugrana. Son petit ballon piqué pour Arturo Vidal était splendide. Son coup à plus de vingt-cinq mètres venait mourir dans le petit filet du pauvre Jordi Masip. Son contrôle en pivot suivi d'une finition en force régalait le Camp Nou. Enfin, sa passe réglée au millimètre en plein coeur de la défense de Valladolid venait terminer la nouvelle prestation XXXXXXL.

Voir :
-Le bijou de coup franc de Messi face à Valladolid

9 novembre

On vous a déjà parlé de nombreux coups francs estampillés Lionel Messi en 2019. Face au Celta Vigo, en novembre, Lionel Messi signait un doublé de coup franc ! Un penalty, d'abord, pour ouvrir le score, avant, donc une nouvelle illustration qu'il est l'un des plus grands spécialistes de ce sport en la matière. Avec, en passant, un nouveau triplé en 2019. 4-1. Les Galiciens et Ruben Blanco ne peuvent que constater les dégâts.

27 novembre

Le Borussia Dortmund n'a jamais su comment faire. Dès que la Pulga touchait le cuir, c'était panique à bord. En parfait numéro 10, Lionel Messi dictait son tempo. Un tempo de haut niveau. Au bout du compte ? Un but, deux passes décisives, victoire 3-1 au final en cette cinquième journée de Ligue des champions. Et cela aurait pu être encore pire avec ce coup franc sur la barre ou cette passe magique pour un Antoine Griezmann qui ratait la finition.

Lire :
Timothé Crépin
Réagissez à cet article
500 caractères max
oden 3 déc. à 19:54

Pleure ça fait du bien

ghys59 3 déc. à 18:43

Deux matches où il a été nul A Liverpool lors de la demi-finale retour de la ligue des champions et contre le Brésil en demi-finale de la Copa America. C'est pourtant dans ce genre de match qu'il est censé faire la différence.

ADS :