van basten (marco) (L'Equipe)
Palmarès Ballon d'Or

1989 - Marco Van Basten

Palmarès Ballon d'Or

1989 - Marco Van Basten

Les rois lombards

L'OPA milanaise sur le Ballon d'Or ne s'arrêtant plus, un second triplé venait récompenser le Milan AC après celui de l'année précédente (Van Basten, Gullit et Rijkaard). Les Milanais étaient d'ailleurs, comme en 1988, quatre dans les dix premiers, Franco Baresi, huitième il y a douze mois, prenant la place de Ruud Gullit (deuxième), lequel rétrogradait à la septième place. Si le triomphe de la sélection des Orange avait été pour beaucoup dans le tiercé de 1988, c'est l'emprise totale du Milan AC sur la Coupe d'Europe des clubs champions qui favorisa ce nouveau coup d'éclat. Obtenir trois années de suite le Ballon d'Or, seul le Real y était parvenu avant le Milan AC avec Di Stefano (1957), Kopa (1958) et encore Di Stefano (1959). Mais c'est le vieux rival, la Juventus, qui possédait toujours le record avec quatre Ballons d'Or d'affilée grâce à Rossi (1982) et Platini (1983, 1984 et 1985). Le grand gagnant de l'année fut, une nouvelle fois, Marco van Basten, qui s'adjugeait un deuxième Ballon d'Or d'affilée et entrait dans le gotha derrière Di Stefano (1957 et 1959), Cruyff (1971, 1973 et 1974), Beckenbauer (1972 et 1976), Keegan (1978 et 1979), Rummenigge (1980 et 1981) et Platini (1983, 1984 et 1985). Septième joueur de l'histoire à réaliser cette performance, il lui restait à partir à l'assaut de Cruyff et de Platini pour la conquête d'un troisième Ballon d'Or.

D'une habilité diabolique

Un an après le triomphe des Orange de Rinus Michels, c'est un autre champion d'Europe (des clubs, celui-là) qui a influencé le choix des journalistes européens consultés par France Football. Il apparaît clairement en effet que, à travers le trio de tête Van Basten-Baresi-Rijkaard, c'est le Milan AC qui a été primé et honoré. Et, avec lui, a été consacrée une équipe dont l'organisation et l'animation tactique originales, l'esprit d'entreprise favorisent le total épanouissement de ses talents individuels.
 
L'inverse étant également vrai. Van Basten, Baresi, Rijkaard : on remarquera que les trois hommes ont tenu chacun un rôle capital dans chacune des trois lignes de l'équipe.
 
Marco van Basten fut, une fois de plus, le buteur décisif dans les matches importants (Etoile Rouge Belgrade, Real Madrid, Steaua Bucarest), mais il ne fut pas que cela. Le Néerlandais doit tenir souvent, ne l'oublions pas, un rôle ingrat. Seul à la pointe du combat, tant que l'équipe ne s'est pas reconvertie à l'offensive pour venir le soutenir, il est en butte à un marquage sévère et redoublé, qu'il maîtrise grâce à une souplesse et à une agilité étonnantes pour un joueur de sa taille et de son gabarit.
 
Son habileté technique remarquable se manifeste dans les prises de balle en déséquilibre, mais aussi dans les dribbles coulés ou nerveux, qu'une vivacité de geste tout aussi surprenante pour un attaquant de 1,87 m lui permet de placer en tête à tête ou dans les situations les plus délicates. Son jeu de tête et son grand sang-froid (efficace même pour la transformation des penalties) sont ses autres atouts. On ne manquera pas de souligner enfin que l'absence fréquente de son coéquipier Gullit n'a nullement amoindri le rendement de ce centre-avant racé, élégant, qui n'est pas seulement un buteur profiteur, mais aussi son propre créateur de buts.

Fiche joueur

Nom: MARCO VAN BASTEN
 
Nationalité : néerlandaise. 
 
Né le : 31 octobre 1964, à Utrecht (HOL).
1,88m ; 80 kg. 
 
Poste : attaquant. 
 
Clubs : UVV Utrecht (1970-1980), Elinkwijk Utrecht (1980-1981), Ajax Amsterdam (1981-1987) et Milan AC (1987-1995). 
 
Palmarès de joueur : Championnat d'Europe des nations 1988 ; Coupe intercontinentale des clubs 1989 et 1990 ; Supercoupe d'Europe 1989 et 1990 ; Coupe des champions 1989 et 1990 ; Coupe des Coupes 1987 ; Championnat des Pays-Bas 1982, 1983 et 1985 ; Championnat d'Italie 1988, 1992 et 1993 ; Coupe des Pays-Bas 1983, 1986 et 1987 ; Supercoupe d'Italie 1988 et 1992 ; meilleur buteur de l’Euro 1988 (5 buts) ; Soulier d'Or européen 1986 (37) ; meilleur buteur du Championnat des Pays-Bas 1984 (28), 1985 (22), 1986 (37) et 1987 (31) ; meilleur buteur du Championnat d'Italie 1990 (19) et 1992 (25). 
 
Bilan en équipe des Pays-Bas : 58 sélections A, 24 buts (1983-1992). 
 
Bilan en phase finale de la Coupe du monde : 1 participation, 4 matches (1990).
 
Palmarès Ballon d'Or : vainqueur en 1988, 1989 et 1992. 
 
Carrière d’entraîneur : Pays-Bas A (depuis juillet 2004).

Classement Ballon d'Or 1989

1. Van Basten (Pays-Bas, Milan AC), 119 points.
 
2. Baresi (Italie, Milan AC), 80 pts. 
 
3. Rijkaard (Pays-Bas, Milan AC), 43 pts. 
 
4. Matthäus (RFA, Inter Milan), 24 pts. 
 
5. Shilton (Angleterre, Derby County), 22 pts.
 
6. Stojkovic (Yougoslavie, Etoile Rouge Belgrade), 19 pts.
 
7. Gullit (Pays-Bas, Milan AC), 16 pts.
 
8. Hagi (Roumanie, Steaua Bucarest), Klinsmann (RFA, Inter Milan), 11 pts. 
 
10. Papin (France, Marseille), Preud’homme (Belgique, Malines), 10 pts. 
 
12. Mikhaïlitchenko (URSS, Dynamo Kiev), 6 pts.
 
13. Michel (Espagne, Real Madrid), 5 pts.
 
14. Brehme (RFA, Inter Milan), Futre (Portugal, Atletico Madrid), Riedle (RFA, Werder Brême), 3 pts.
 
17. Barnes (Angleterre, Liverpool), Bonner (Irlande du Nord, Celtic Glasgow), Hysen(Suède, Liverpool), Julio Salinas (Espagne, FC Barcelone), Kuznetzov (URSS, Dynamo Kiev), Möller (RFA, Borussia Dortmund), 2 pts. 
 
23. Hässler (RFA, Cologne), R. Koeman (Pays-Bas, FC Barcelone), Langers (Luxembourg, Nice), Lineker (Angleterre, Tottenham), P. Maldini (Italie, Milan AC), Snelders (Pays-Bas, Aberdeen), Vialli (Italie, Sampdoria Gênes), Zavarov (URSS, Juventus Turin), 1 pt.
Réagissez à cet article
500 caractères max