van basten (marco) (L'Equipe)
Palmarès Ballon d'Or

1992 - Marco Van Basten

Palmarès Ballon d'Or

1992 - Marco Van Basten

Et un, et deux, et trois !

L'année 1992 n'aura pas été profitable aux trois premiers du Ballon d'Or 1991. La grave blessure de Lothar Matthäus, la préretraite de Gary Lineker ajoutées à la pénible situation vécue par les ex-Yougoslaves dessinèrent un paysage complètement nouveau en haut du palmarès des meilleurs joueurs européens. Parmi les dix premiers de l'année précédente, seul Jean-Pierre Papin figurait au classement, avec deux points seulement il est vrai. La lutte fut extrêmement rude entre Van Basten et Stoitchkov pour l'attribution du trophée et, dans ce combat Milan-Barcelone, c'est une nouvelle fois le Néerlandais qui sortit grand vainqueur pour la troisième fois de l'histoire (1988, 1989 et 1992). Celui qui retrouvait Johan Cruyff et Michel Platini tout en haut du palmarès avait été cité en première position par onze jurés, contre dix premières places à l'attaquant bulgare, celui-ci « victime » d'un vote très éclaté qui plaça également Hässler (trois), Schmeichel (deux), Brian Laudrup, Bergkamp et Ronald Koeman (une) en pole position. Enfin, le Danemark, vainqueur de l'Euro, trouvait la récompense de son sacre avec la présence de sept de ses champions dans le classement des vingt-deux meilleurs joueurs de l'année.

Le fils de Cruyff

Marco van Basten n'a pas tellement changé depuis un an. Tout au plus garde-t-il au cour le souvenir amer d'un Euro plutôt raté par lui comme par sa compagnie orange. Il est vrai qu'en Suède le Ballon d'Or 1992 ne fut pas tout à fait à la hauteur de sa valeur et de sa réputation, laissant la vedette à son jeune compatriote (et peut-être successeur) Bergkamp, auteur de trois buts, alors que Marco van Basten, restant muet devant le but adverse, allait même jusqu'à rater le tir au but qui éliminait les Pays-Bas en demi-finales contre le Danemark.
 
Heureusement, le « Hollandais volant » avait fait très fort dans un Championnat d'Italie survolé par son Milan AC (terminant invaincu avec huit points d'avance sur la Juventus), Marco prenant sa part du gâteau en enlevant la couronne de roi des buteurs avec 25 buts marqués.
 
Sur sa lancée, Van Basten continue à faire des ravages cette saison. En Ligue des champions, il a réalisé un nouvel exploit contre Göteborg en réussissant quatre buts, tous plus différents les uns que les autres. On doit y voir l'étendue du registre et du talent d'un attaquant qui réunit toutes les qualités physiques, techniques et tactiques. Grand, élancé, élégant, il pourrait être un peu ralenti et freiné par cette morphologie longiligne, dans ses gestes, dans ses courses, ses démarrages.
 
Et pourtant, sa vivacité d'accélération ou de crochet, sa détente, sa vitesse de course sont celles d'un court-sur-pattes. Cela l'autorise à tenter et à réussir les dribbles, les frappes du pied et de la tête les plus variés, les plus inattendus et les plus efficaces. Mais c'est aussi et surtout par sa lucidité dans le jeu, par son art d'alterner à bon escient l'exploit individuel (du buteur) et l'action collective (du passeur) qu'il fait merveille. Avec sa tête haut posée sur un buste long et droit, Van Basten possède, à la manière d'un périscope de marine, une vision périphérique du terrain, qui en fait un meneur de jeu n'ayant pas son pareil pour se rendre utile par ses déplacements sans ballon ou par ses passes à un partenaire. Sans compter qu'il sait aussi se plier aux contingences défensives quand c'est nécessaire, comme il le démontra en plusieurs occasions, au cours de l'Euro où on le vit même revenir tacler dans sa propre surface de réparation. Elégance, intelligence, esprit collectif, efficacité : n'est-ce pas le portrait-robot du parfait attaquant d'exception ?

Fiche joueur

Nom: MARCO VAN BASTEN
 
Nationalité : néerlandaise. 
 
Né le : 31 octobre 1964, à Utrecht (HOL).
1,88m ; 80 kg. 
 
Poste : attaquant. 
 
Clubs : UVV Utrecht (1970-1980), Elinkwijk Utrecht (1980-1981), Ajax Amsterdam (1981-1987) et Milan AC (1987-1995). 
 
Palmarès de joueur : Championnat d'Europe des nations 1988 ; Coupe intercontinentale des clubs 1989 et 1990 ; Supercoupe d'Europe 1989 et 1990 ; Coupe des champions 1989 et 1990 ; Coupe des Coupes 1987 ; Championnat des Pays-Bas 1982, 1983 et 1985 ; Championnat d'Italie 1988, 1992 et 1993 ; Coupe des Pays-Bas 1983, 1986 et 1987 ; Supercoupe d'Italie 1988 et 1992 ; meilleur buteur de l’Euro 1988 (5 buts) ; Soulier d'Or européen 1986 (37) ; meilleur buteur du Championnat des Pays-Bas 1984 (28), 1985 (22), 1986 (37) et 1987 (31) ; meilleur buteur du Championnat d'Italie 1990 (19) et 1992 (25). 
 
Bilan en équipe des Pays-Bas : 58 sélections A, 24 buts (1983-1992). 
 
Bilan en phase finale de la Coupe du monde : 1 participation, 4 matches (1990).
 
Palmarès Ballon d'Or : vainqueur en 1988, 1989 et 1992. 
 
Carrière d’entraîneur : Pays-Bas A (depuis juillet 2004).

Classement Ballon d'Or 1992

1. Van Basten (Pays-Bas, Milan AC), 98 points. 
 
2. Stoitchkov (Bulgarie, FC Barcelone), 80 pts. 
 
3. Bergkamp (Pays-Bas, Ajax Amsterdam), 53 pts.
 
4. Hässler (Allemagne, AS Roma), 42 pts. 
 
5. Schmeichel (Danemark, Manchester United), 41 pts.
 
6. B. Laudrup (Danemark, Fiorentina), 32 pts.
 
7. M. Laudrup (Danemark, FC Barcelone), 22 pts. 
 
8. R. Koeman (Pays-Bas, FC Barcelone), 14 pts.
 
9. Chapuisat (Suisse, Borussia Dortmund), 10 pts. 
 
10. Rijkaard (Pays-Bas, Milan AC), Scifo (Belgique, Torino), 8 pts. 
 
12. Povlsen (Danemark, Borussia Dortmund), 6 pts. 
 
13. Larsen (Danemark, Pise), 4 pts.
 
14. Jensen (Danemark, Arsenal), P. Maldini (Italie, Milan AC), 3 pts.
 
16. Andersen (Danemark, Cologne), Brolin (Suède, Parme), Papin (France, Milan AC), Platt (Angleterre, Juventus Turin), 2 pts. 20. Baresi (Italie, Milan AC), Bratseth (Norvège, Werder Brême), Herzog (Autriche, Werder Brême), 1 pt.
Réagissez à cet article
500 caractères max