ronaldo (cristiano) (L'Equipe)
Palmarès Ballon d'Or

Cristiano Ronaldo, l'avenir lui appartient

Palmarès Ballon d'Or

Cristiano Ronaldo, l'avenir lui appartient

Cristiano Ronaldo ne fut pas élu 53e Ballon d'Or par la presse mondiale, il fit l'objet d'un véritable plébiscite. Avec 446 points sur 480 possibles, son nom s'imposa au jury international de France Football, emportant tout sur son passage, avec l'évidence d'un cyclone. Il fut le seul joueur couché à avoir eu l'honneur de figurer sur les 96 bulletins de vote. Et nul besoin de les recompter un à un pour vérification ! A Pékin comme à Los Angeles, à Johannesburg comme à Reykjavik, à Auckland comme à Riyad, à Paris comme à Moscou, le même jugement d'excellence s'appliqua à la star planétaire. Sa présence éclatante en Ligue des champions, sa régularité exceptionnelle en Championnat d'Angleterre et ses (nombreux) buts somptueux dans les deux compétitions, montrés jusqu'à plus soif par toutes les chaînes de télévision du monde et relayés en permanence sur la Toile, qui lui permirent de sortir du rang. Héritier de Law, Bobby Charlton et Best, sacrés Ballon d'Or sous les couleurs de Manchester United, successeur d'Eusebio et de Figo, les deux seuls Portugais distingués, l'avenir semble bel et bien appartenir à Cristiano Ronaldo, à condition qu'il le veuille.

Du gamin caractériel à l'homme de caractère

On a vu venir Cristiano Ronaldo. Il s'est rapproché du but, méthodiquement. Il a accumulé les arguments en sa faveur, consciencieusement. Depuis deux ans, ses prestations sous le maillot de Manchester United faisait de sa victoire une évidence et, à vrai dire, une perspective plutôt réjouissante. Il manquait la date de la célébration. Nous l'avons. Cristiano Ronaldo est Ballon D'or et son triomphe haut la main, sous les vivas, à l'air de la limpidité absolue. On en oublierait presque qu'il fut un autre temps, bien plus hostile au Portugais. Un temps où Alan Shearer, en direct à la télévision nationale, déclarait son envie de lui en «coller une». Un temps où le Sun imprimait son visage sur des cibles et suggérait à ses lecteurs de viser juste, entre les deux yeux. Un temps où Cristiano Ronaldo recevait des lettres de menaces, tous les jours. Certaines étaient même accompagnées d'une poudre blanche, délicatement emballée. De l'anthrax, pour de faux. Pour lui faire peur.

Ce n'est pas si vieux. Deux ans, à peine plus. Responsable désigné de l'expulsion de Wayne Rooney, en quarts de finale de la de la Coupe du Monde 2006, Ronaldo avançait alors sous les insultes et les huées de l'Angleterre. Parfois, il y avait aussi les crachats. Il était l'homme à descendre. (...) Sous les bordées de Sa Majesté, le Portugais devait cesser d'être d'un gamin caractériel pour devenir un homme de caractère. Contre toute attente, c'est exactement ce qu'il allait réussir. Techniquement, le Portugais s'envole au même moment. Il enrichit son jeu, en le vidant de ses gestes d'enfant doué mais cabot. Il devient passeur. Dans ses courses, il commence à marquer des temps d'arrêt. Il regarde autour de lui. Voilà son génie en devenir. Préférer l'accélération séquencée à l'emballement rectiligne. Ralentir, malgré des jambes de feux. Pour la première fois de sa carrière, Cristiano Ronaldo est intelligent sur le terrain

Fiche joueur

Nom: Cristiano Ronaldo dos Santos Aveiro
 
Nationalité : portugaise. 
 
Né le : 5 février 1985, à Funchal (Portugal). 
1,84 m ; 75 kg. 
 
Poste : attaquant 
 
Clubs : FC Andorinha (1992-1995), Nacional Madeira (1995-96), Sporting Portugal (1996-2003), Manchester United (2003-2009), Real Madrid (depuis 2009). 
 
Palmarès : Ligue des champions 2008 ; Supercoupe de l'UEFA 2008 ; Coupe du monde des clubs 2008 ; Championnat d'Angleterre 2007, 2008 et 2009; Coupe d'Angleterre 2004 ; Coupe de la Ligue 2006 et 2009; Community Shield 2007 et 2008; meilleur buteur du Championnat d'Angleterre 2008 (31 buts). 
 
Bilan en équipe du Portugal: 84 sélections A, 29 buts. 
 
Bilan en phase finale de Coupe du monde : 
2 participations (2006, 2010), 10 matches, 2 buts. 
 
Palmarès Ballon d'Or : vainqueur en 2008.

Classement Ballon d'Or 2008

1.CRISTIANO RONALDO (Portugal-Manchester United), 436 points. 
 
2. MESSI (Argentine-Barcelone), 273 pts. 
 
3. TORRES (Espagne-Liverpool), 177 pts. 
 
4. CASILLAS (Espagne-Real Madrid), 130 pts. 
 
5. XAVI (Espagne-Barcelone), 97 pts. 
 
6. ARCHAVINE (Russie-Zénith Saint-Pétersbourgh), 63 pts. 
 
7. VILLA (Espagne-Valence), 55 pts. 
 
8. IBRAHIMOVIC (Suède-Inter Milan), 30 pts. 
 
9. KAKA (Brésil-Milan), 29 pts. 
 
10. GERRARD (Angleterre-Liverpool), 28 pts. 
 
11. SENNA (Espagne-Villareal), 16 pts. 
 
12. ADEBAYOR (Togo-Arsenal), 12 pts. 
 
13. ROONEY (Angleterre-Manchester United), 11 pts. 
 
14. AGUERO (Argentine-Atletico Madrid), 10 pts. 
 
15. LAMPARD (Angleterre-Chelsea), 8 pts. 
 
16. RIBÉRY (France-Bayern Munich), 7 pts. 
 
17. ETO'O (Cameroun-Barcelone), BUFFON (Italie-Juventus Turin), 5 pts. 
 
19. BALLACK (Allemagne-Chelsea), FABREGAS (Espagne-Arsenal), 4 pts. 
 
21. DROGBA (Côte d'Ivoire-Chelsea), VIDIC (Serbie-Manchester United), 3 pts. 
 
23.VAN DER SAR (Pays-Bas-Manchester United), VAN NISTELROOY (Pays-Bas-Real Madrid), 2 pts. 
Réagissez à cet article
500 caractères max