messi (lionel) (L'Equipe)
Palmarès Ballon d'Or

Messi, premier Argentin couronné

Palmarès Ballon d'Or

Messi, premier Argentin couronné

En offrant à l'Argentine sa première couronne, Lionel Messi fit oeuvre de pionnier, mais sa victoire appartenait à la postérité à plus d'un titre. Elle fut la plus écrasante jamais constatée au palmarès du Ballon d'Or, qui en avait pourtant vu de belles. Il fut en effet le lauréat le mieux élu, avec 98,54% des points possibles (473 sur 480), devant Platini 1984 (98,46%, 128 sur 130) et... Platini 1985 (97,69%, 127 sur 130). Sa jeunesse éclatante bouscula tout sur son passage, sans prêter la moindre attention aux statues vivantes qu'elle déboulonnait ! L'écart qui séparait le lauréat 2009 de Cristiano Ronaldo (240 points), lui-même «tenant du titre», laissait clairement entendre qu'il n'y avait guère eu de match entre les deux plus grandes stars du football mondial. Quant à la meute des poursuivants, la plupart habillés de la tunique blaugrana (Xavi, Iniesta et Eto'o, celui-ci bien plus «tendance» Barça qu'Inter Milan), ils n'eurent pas réellement voix au chapitre, moins en tout cas que sur le terrain où ils frisèrent si souvent l'excellence au côté de Messi. On compare volontiers celui-ci à Maradona. Mais comment apprécier, à plus de vingt ans d'intervalle, deux monstres sublimes de la balle ronde, réinventant le jeu pour leur propre plaisir et pour le nôtre?

Une accélération meurtrière

Raul a dit un jour de lui: «C'est le joueur le plus déséquilibrant au monde.» Et Ronaldinho, qui fut son partenaire au Barça jusqu'à l'été 2008, assurait: «Il est inarrêtable. Sauf si on lui met des coups...» A l'image du but «maradonesque» qu'il marqua contre Getafe dans un match de Coupe du Roi il y a deux ans et demi(13 touches de balle, 5 adversaires éliminés et 58 mètres parcourus, le tout en 11 secondes chrono), sa vitesse de démarrage dévastatrice, sa capacité d'accélérer et surtout de réaccélérer sur le même tempo, mais aussi sa faculté à garder le ballon toujours près du pied lui permettent de faire des différences incroyables dans les un contre un. Maradona confesse : «Le ballon est collé à son pied, c'est comme si c'était un organe de plus pour lui. J'ai vu un paquet de bons joueurs tout au long de ma vie, mais je n'ai jamais vu personne comme Messi. Il est tout simplement unique. » (...) Il utilise le pied gauche et l'extraordinaire souplesse de sa cheville pour faire tout le reste et réussir ses meilleurs coups. Avec l'extérieur, sa surface de contact préférée, pour pouvoir jouer en déviation à une touche, remiser, dribbler intérieur, éliminer, conduire la balle ou changer de direction en un dixième de seconde et créer ensuite l'effet de surprise. Avec l'intérieur, pour enrouler sa frappe, tirer les coups de pied arrêtés, trouver les solutions dans les intervalles et, surtout, donner à sa première passe profonde une qualité, une vitesse et une précision diaboliques. Maradona dit: «Moi, je ne veux pas que Messi joue sans ballon. Je veux que le ballon soit dans ses pieds, et basta! C'est quelqu'un qui sait uniquement décider avec la balle dans les pieds.»

Fiche joueur

Nom: LIONEL MESSI
 
Nationalité : argentinne. 
 
Né le : 24 juin 1987, à Rosario (Argentine). 
1,69 m ; 67 kg. 
 
Poste : attaquant 
 
Internationnal argentin (44 sélections A, 13 buts). 
 
Clubs : Newell's Old Boys (1995-2000), FC Barcelone (depuis juillet 2000). 
 
Palmarès : Ligue des champions 2006, 2009 et 2011; Coupe du monde des clubs 2009 ; Supercoupe d'Europe 2009 et 2011 ; Championnat d'Espagne 2005, 2006, 2009, 2010 et 2011 ; Coupe d'Espagne 2009 ; Supercoupe d'Espagne 2005, 2006, 2009, 2010 et 2011 ; Tournoi olympique 2008 ; Championnat du monde des 20 ans 2005. 
 
Bilan en équipe d'Argentine: 62 sélections A, 17 buts. 
 
Bilan en phase finale de Coupe du monde : 2 participations (2006, 2010), 8 matches, 1 but. 
 
Palmarès Ballon d'Or : vainqueur en 2009 et 2010 (2e en 2008, 3e en 2007).

Classement Ballon d'Or 2009

1. MESSI (Argentine-Barcelone), 473 pts. 
 
2. CRISTIANO RONALDO (Portugal-Manchester United) , 233 pts. 
 
3. XAVI (Espagne-Barcelone), 170 pts. 
 
4. INIESTA (Espagne-Barcelone), 149 pts. 
 
5. ETO’O (Cameroun-Inter Milan), 75 pts. 
 
6. KAKÁ (Brésil-Real Madrid), 58 pts. 
 
7. IBRAHIMOVIC (Suède-Inter Milan), 50 pts. 
 
8. ROONEY (Angleterre-Manchester United), 35 pts. 
 
9. DROGBA (Côte d’­Ivoire-Chelsea), 33 pts. 
 
10. GERRARD (Angleterre-Liverpool), 32 pts. 
 
11. TORRES (Espagne-Liverpool), 22 pts. 
 
12. FABREGAS (Espagne-Arsenal), 13 pts. 
 
13. DZEKO (Bosnie-Herzégovine-Wolfsburg), 12 pts. 
 
14. GIGGS (Galles-Manchester United), 11 pts. 
 
15. HENRY (France-Barcelone), 9 pts. 
 
16. CASILLAS (Espagne-Real Madrid), LUIS FABIANO (Brésil-Séville), VIDIC (Serbie-Manchester United), 8 pts. 
 
19. FORLAN (Uruguay-Atletico Madrid), 7 pts. 
 
20. GOURCUFF (France-Bordeaux), 6 pts. 
 
21. ARCHAVINE (Russie-Arsenal), JULIO CÉSAR (Brésil-Inter Milan), LAMPARD (Angleterre-Chelsea), 5 pts. 
 
24. MAICON (Brésil-Inter Milan), 4 pts. 
 
25. DIEGO (Brésil-Juventus Turin), 3 pts. 
 
26. TERRY (Angleterre-Chelsea), VILLA (Espagne-Valence), 2 pts. 
 
28. RIBÉRY (France-Bayern Munich), YAYA TOURÉ (Côte d’Ivoire-Barcelone), 1 pt. 
Réagissez à cet article
500 caractères max