(E.Garnier/L'Equipe)
Ligue des Champions - Groupe A

À Bruges, avec une entrée dingue de Mbappé, auteur d'un triplé, le PSG enregistre une troisième victoire en Ligue des champions et se rapproche des huitièmes de finale

Brouillon dans le premier acte, le PSG a été réveillé, encore, par l'entrée de Kylian Mbappé pour se mettre à l'abri, puis pour finir par humilier le Club Bruges. Le Français a inscrit le deuxième, le quatrième et le cinquième buts des siens tandis que Mauro Icardi a planté un doublé (5-0) ! Un festival. Quasiment qualifié, Paris compte sept points d'avance sur le troisième de son groupe.

La leçon : Le PSG a dû attendre Mbappé pour largement s'imposer

Ce n'était pas très beau. Du moins pendant une heure. Mais, finalement, le carton plein est là. Après trois journées de Ligue des champions, le PSG compte neuf points et dispose de sept longueurs d'avance sur le troisième de cette poule A, le Club Bruges. Dans leur bouillante enceinte, les Belges ont réussi à concurrencer les Parisiens en première période, mais peuvent regretter leur entame de match et cet alignement bien laxiste sur le côté gauche qui a offert un boulevard à Di Maria dans le premier quart d'heure. Sur une amour d'ouverture de Thiago Silva, le gaucher argentin avalait l'espace libre et servait Icardi qui attendait l'offrande pour inscrire son deuxième but cette saison en C1 au nez et à la barbe de Mechele (0-1, 7e). Sept minutes plus tard, même scénario. Cette fois c'est Choupo-Moting qui effectuait la meilleure action de son match en trouvant Di Maria, toujours aussi seul. Mais l'ancien du Real, si performant ces derniers temps, ratait son face-à-face (14e). Puis plus rien. Pire, Paris baissait franchement en intensité et donnait espoir à son adversaire qui prenait petit à petit confiance. Sans pour autant inquiéter énormément l'arrière-garde française. L'illustration ? La seule opportunité intervenait sur ce dégagement tardif de Navas contré par De Ketelaere (31e).

Lire :
-Mbappé : «Je voulais montrer que c'est difficile de se passer de moi»
-Les notes de Bruges-PSG
Décevant et brouillon, le PSG devait en fait attendre l'entrée de Mbappé, et, une nouvelle fois, la maladresse belge (voir ci-dessous) pour faire le trou. Entré à la 52e à la place d'un Choupo-Moting qui s'est manqué dans les grandes largeurs, Mbappé faisait enfin le break pour les siens neuf minutes plus tard, après une offrande de Di Maria (0-2, 61e). Avant de trouver Icardi pour le doublé de l'Argentin dans la foulée (0-3, 63e). Tout devenait plus facile, le boulot étant fait. Le même Mbappé manquait le 4-0 (66e) quand Mignolet évitait, temporairement, la valise face au champion du monde (70e) et à Di Maria (71e). Mais l'ancien portier de Liverpool ne pouvait rien, encore face à Mbappé (0-4, 79e). À l'origine de l'action avec un petit jeu à deux avec Bernat, Mbappé effaçait subtilement Mignolet pour conclure. Avant de signer son triplé, sur la troisième passe décisive du soir de Di Maria (0-5, 83e). En trente-et-une minutes, le Français a signé un triplé et une passe décisive... Deux ombres au tableau au-delà de la première période décevante des Parisiens : les blessures d'Herrera et de Meunier. Si on peut s'interroger au sujet d'une possible Mbappé-dépendance au PSG, Paris est en tout cas sur la voie royale pour voir les huitièmes tout en terminant en tête.

Le gagnant : Il est tout simplement dingue

En période de reprise de la NBA, le Championnat de basket-ball nord-américain, il pourrait facilement concourrir au trophée de meilleur sixième homme, celui qui récompense le remplaçant le plus efficace. Blessé ces derniers temps, Mbappé, pour essayer de revenir en forme, devait se contenter de plusieurs entrées. Une nouvelle fois sur le banc en Belgique, le Français est entré peu après la pause. Comme à Bordeaux, où il avait débloqué la situation en servant Neymar (0-1), et comme à Nice, avec un but et une passe décisive (1-4), Mbappé a été décisif. Si ce n'est ultra-décisif. C'est la première fois qu'un remplaçant inscrit un triplé en C1 depuis 2008. Mbappé en est à 17 buts en 27 rencontres dans la compétition. Rien à ajouter.

Le perdant : Bruges s'est sabordé

C'était presque Noël avant l'heure en Belgique. Sur les trois premiers buts encaissés, c'étaient quasiment trois offrandes des hommes de Clément. Comment Di Maria pouvait se trouver aussi seul sur l'ouverture du score ? Mignolet ne pouvait-il pas faire franchement mieux sur sa déviation avant le but de Mbappé ? Quant à Mata, n'avait-il pas les moyens de rapidement dégager au lieu d'être piégé par Di Maria pour le troisième but parisien ? Derrière, la vitesse de Mbappé a été de trop. Bref, vous l'avez compris, malgré quelques éclaircies au milieu (Rits, De Ketelaere), Bruges aurait dû se montrer plus rigoureux pour tenter l'exploit face à la machine parisienne. Les coéquipiers de Diatta, qui a vu un but lui être logiquement refusé pour une main (68e), joueront leur qualification en huitièmes face au Real et à Galatasaray.
Réagissez à cet article
500 caractères max
nobru83 23 oct. à 7:34

2 passe décisive 4 buts en une mi temp sur deux matchs qui fait mieux en europe perssone

nobru83 23 oct. à 7:25

Di maria mbappe duo de folie il n y a pas mieux en europe

jmg 23 oct. à 7:05

Merci Di Maria surtout...

doffray38 22 oct. à 23:43

merci kiki et Tuchel

ADS :