Milan / Notarianni (D.R)
C'EST MON AVIS

À lire, cette semaine dans France Football, l'avis de Roberto Notarianni : «Milan n'est plus en cour»

Pour notre reporter Roberto Notarianni, malgré les investissements colossaux des derniers mois, les deux clubs milanais sont encore très loin de pouvoir à nouveau rêver de régner sur l'Europe.

Ces vingt dernières années, la piazza del Duomo est l'unique place de la péninsule à avoir accueilli des tifosi festoyant après un triomphe italien en Ligue des champions. Mais l'Inter (vainqueur en 2010 de sa troisième C1) et le Milan AC (lauréat de son sixième trophée en 2003 et de son septième en 2007) pourraient attendre longtemps avant que l'opportunité ne se représente. La dernière campagne de C1 des Nerazzurri remonte à six ans et une éventuelle qualification passe, dimanche, par un succès chez une Lazio qui, elle, peut se contenter d'un nul. Difficile, quoi qu'il arrive à l'Olimpico, de penser à intimider les cadors européens lorsque l'on a perdu cinq de ses six matches en Championnat face à des équipes classées au-delà de la neuvième place !
Pour espérer bomber à nouveau le torse dans la cour des grands, il faudra toujours plus d'argent et de la patience
Quant au Milan AC, qui devra se contenter de la Ligue Europa, il a vu en finale de Coupe d'Italie (0-4 face à la Juve) le chemin qui lui reste à parcourir pour avoir des ambitions dans la «Coupe aux grandes oreilles». Pour espérer bomber à nouveau le torse dans la cour des grands, il faudra toujours plus d'argent et de la patience. Les patrons chinois des deux clubs milanais l'ont-ils bien compris ?
Roberto Notarianni
Réagissez à cet article
500 caractères max