di maria (angel) (A. Reau/L'Equipe)
À lire dans FF

A lire cette semaine dans France Football, l'entretien avec Angel Di Maria : «Pourvu que Neymar revienne vite...»

Rétrogradé à un moment dans la hiérarchie parisienne avec l'arrivée de Neymar et Mbappé, l'Argentin réalise une année 2018 de feu. Pour FF, il évoque cette drôle de saison, et ses sacrés coéquipiers. Extraits.

Sur ses relations avec Unai Emery...

«Elles sont bonnes, comme l'an dernier. J'ai toujours donné le meilleur de moi-même pour qu'il soit satisfait et qu'il puisse compter sur moi quand c'était nécessaire. Après, évidemment, il y a des joueurs qui arrivent, d'autres qui partent, et il doit choisir onze joueur pour faire son équipe.»

Sur le niveau de la Ligue 1...

«A l'extérieur, on tombe sur des équipes aguerries et, si on n'est pas prêts à 100%, c'est difficile de gagner. Contre Saint-Etienne (1-1, le 6 avril), on sortait d'une bonne série et on n'a pas pu faire mieux qu'un nul (...) Le Championnat qui s'apparente peut-être le plus à la L1, c'est le Portugal. Comme ici, c'est une compétition très physique.»

Sur l'arrivée de Neymar...

«Il a apporté un plus au club et à ce Championnat. Il a permis à la L1 de grandir d'un coup, y compris en dehors de l'aspect purement footballistique, que ce soit au niveau de sa diffusion ou d'un point de vue marketing (...) Pourvu qu'il revienne vite.»

Sur l'ambiance dans le vestiaire...

«On a dit beaucoup de choses, mais, au sein du vestiaire, on sait ce qu'il en est vraiment. Quand on est entre nous, c'est nous et rien d'autre. On tire tous dans les même direction, on veut tous remporter la Ligue des champions, la Ligue 1, la Coupe de France...»

Sur les chances de Paris en Ligue des champions...

«Je pense qu'il ne nous manque rien : nous avons les joueurs qu'il faut pour remporter la Ligue des champions. Ces dernières années, on a démontré que Paris pouvait réaliser de grandes choses, même si nous n'avons pas su prendre notre chance lorsque celle-ci s'est présentée (...) Nous avons commis des erreurs qui nous ont valu d'être éliminés par deux fois à ce stade de la compétition.»
Retrouvez le nouveau numéro de France Football avec l'interview Di Maria en kiosques à partir du mercredi 2 mai ou en version numérique dès maintenant en cliquant ici.

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max