(L'Equipe)

A lire cette semaine dans France Football, le dernier tacle à retardement de Julien Cazarre : Aulas, triple fois Aulas !

Comme chaque semaine, Julien Cazarre glisse son tacle à retardement dans France Football. Cette fois-ci, il revient sur le stade de l'OL, qui accueillera la finale de la Ligue Europa. Avec l'OM ?

Vous la sentez arriver ? Vous la sentez venir, la petite olive qui accompagne si bien le pastis à l’apéro ? Cette petite olive dont on fait l’huile qui fait chanter les plats de Provence et qui parfume si bien les savons du Midi. Jean-Michel Aulas, lui, il la sent venir et, franchement, celle-là n’est pas de celles qui accompagnent les anchois dans la napolitaine. Cette olive-là ne vous empêche pas vraiment de vous asseoir, mais vous gratte sévèrement dans le bas du dos dès qu’il fait un peu chaud, voire un peu moite. Cette olive-là porte un nom : Ligue Europa.

Pourtant, «Jean-Michmich», il s’y voyait déjà, lui, quand il a appris que son stade des Lumières serait le théâtre de la finale de la Coupe de la Ligue de l’Europe... Heu, pardon, son stade Groupama, Groooouuuuupama !!! Toujours, toujours là pour toi !!! Oui, sauf que, cette fois-ci, le stade Groupama ne sera pas là pour le grand Guignol de la Ligue 1, ce dernier n’ayant rien trouvé de mieux que de trébucher lamentablement sur une part de vatrouchka qui traînait sur son passage. En revanche, Groupama sera là pour un autre pensionnaire de Ligue 1... J’ai nommé l’Olympique de Marseille.

Vous imaginez le cauchemar de notre pauvre «Jean-Michmich» ? Le mec, il te fait un stade aux petits oignons qui lui coûte une blinde, tellement qu’il a plus une thune pour s’acheter autre chose qu’un joueur de Valenciennes pour faire la sentinelle de son équipe et il te voit pas son pire ennemi arriver en sifflotant pour ramasser le jackpot... Et chez lui, en plus.

Tu fais du gringue pendant trois mois à une super gonzesse (bon, c’est pas Miss Monde, mais, au concours de tee-shirt mouillé, elle fait facile top 5), t’arrives à choper un rencard à renfort de poèmes et de lettres parfumées, tu fais une déco de compète avec un dîner aux chandelles de chez beau gosse, t’as fait péter le costard Smalto, t’es chaud patate de ouf, et, quand la sonnette retentit, t’ouvres la porte et, Bam !!! elle est accompagnée par le mec en survêt du troisième, qui laisse toujours ses poubelles dans le couloir et met la musique à fond dès 7 heures du mat le dimanche, parce qu’il s’en fout, lui, il bosse pas la semaine... Et le pire, c’est que toi, au final, tu ouvres la bouteille de champagne en mode sommelier pendant qu’il lui roule des galoches sur ton canapé Cuir Center tout neuf. Ben ouais, mon pote, il est peut-être pas chez Groupama le mec, mais lui... Il assure.

Cette olive-là porte un nom : Ligue Europa.

Julien Cazarre