(L'Equipe)
Le tacle à retardement de Julien Cazarre

A lire cette semaine dans France Football, le dernier tacle à retardement de Julien Cazarre : Les contes de ma «mère-cato»

Comme chaque semaine, Julien Cazarre glisse son tacle à retardement dans France Football. Cette fois-ci, il raille les rumeurs du mercato qui, comme chaque hiver et chaque été, tiennent en haleine médias et supporters.

C'est bien connu, pour vendre du papier, il en faut du talent et de l'imagination. Demandez à nos amis de Moltonel qui, en 1987, sont allés jusqu'à nous inventer une comédie musicale à la Michel Legrand pour nous convaincre que le dernier Trèfle parfumé était le partenaire idéal des fesses rebondies et talquées de madame quand elle est au petit coin (non, elle ne s'apprête pas à tirer un corner, et non Michel Legrand n'a pas mis un triplé parfumé contre la Yougoslavie en 1984). Le papier dont je veux parler n'est cependant pas destiné à cet usage, encore que, pour certains d'entre eux, il y serait tout à sa place et pas que pour faire patienter lors de la grosse commission. Ce fameux papier est celui qui nous accroche à coups de unes ravageuses annonçant l'Apocalypse à chaque mercato. Des magazines de papier glaçant qui plongent le supporter de base que nous sommes tous un peu à l'approche du mois de juin dans une torpeur et une angoisse dignes des plus grands thrillers d'Alfred Hitchcock. «Quoi, Neymar part au Real?!! Hein, Verratti au Barça?!! Comment Kurzawa part... pas?» Reconnaissons que sur ces trois rumeurs, la dernière fait carrément froid dans le dos et c'est peut-être la plus crédible... Mais passons. Les grands spécialistes de ces films à suspense de l'été sont incontestablement les Espagnols, qui arrivent même à nous sortir des blockbusters terrifiants à toute époque de l'année dès que la Ligue des champions se radine.
On pourrait voir sortir des rumeurs sur le vif intérêt des Blaugrana pour Valbuena, Ben Arfa ou Maxime Lopez...
Et, en même temps, ils se trompent rarement puisque, quand ils vous juraient leurs grands dieux l'été passé que Neymar ne partirait pas, c'était de l'info béton. Ils le martelaient chaque jour un peu plus comme un vœu pieu. J'y ai moi-même tellement cru que, tant que le copain de Néné n'avait pas foulé le gravier du Camp des Loges de sa dernière Audi RS8, j'étais persuadé qu'on aurait au final pour unique recrue vedette un très prometteur JeanGeoffroy Frédérique, une pépite de la formation parisienne, comme l'était avant lui Jean-Eudes Maurice, Jean-Christophe Bahebeck et JeanKevin Augustin (seul manque à l'appel Odsonne Édouard qui aurait pu avoir le bon goût de s'appeler Jean-Édouard Odsonne). El Mundo Deportivo nous avait bien vendu la signature de Verratti au Barça comme actée et Marca nous annonce chaque semaine l'arrivée de Dybala en Liga. Ça pourrait être pire, on pourrait voir sortir des rumeurs sur le vif intérêt des Blaugrana pour Valbuena, Ben Arfa ou Maxime Lopez... Mais ça, ils n'oseraient pas... Si? Non? Heureusement que les intéressés n'y croient pas vraiment... Si? Non? C'est drôle, on n'a jamais le droit à ce genre de sensations dans le monde du cinéma ou de la musique. On n'a jamais vu en une de Ciné Live la signature imminente de Philippe Lacheau dans le prochain Lars von Trier pour voir si ça excitait le chaland et encore moins le featuring de Chimène Badi pour le prochain showcase des Daft Punk à la O2 Arena de Londres... Et, en même temps, c'est tentant... Non? Si! Je crois que je vais militer pour un mercato du cinoche.
Julien Cazarre
Réagissez à cet article
500 caractères max