mandanda (steve) (F. Faugere/L'Equipe)
À lire dans FF

À lire dans France Football cette semaine, l'entretien avec Steve Mandanda : «Le brassard de l'OM me tient à coeur»

Le gardien international tire un bilan positif de la saison marseillaise et des orientations prises par le club. Même s'il regrette l'absence de trophée et le fait de ne pas avoir récupéré le capitanat à son retour. Extraits de son entretien dans France Football.

Sur la saison de l'OM...
«D'un point de vue collectif, c'est une grande saison. Il ne manque malheureusement qu'un titre. Mais on a été au bout de nous-mêmes, on a ravivé la flamme. C'est pour ça que la déception doit être relativisée (...) Mais on a tous fait preuve de caractère. On a montré que cet OM avait de la ressource.»

Sur les regrets que peut nourrir le club...
«Les regrets sont surtout en Championnat. Avant le match face à Lyon, on avait cinq points d'avance sur l'OL. Il y a des rencontres qui vous font plus mal que d'autres. Ce sont des tournants qu'il faut encore apprendre à bien négocier pour s'affirmer.»

Lire aussi : La fiche de Steve Mandanda
«On dit souvent que ce n'est jamais facile de revenir dans un club. C'était donc un vrai défi. Mais je suis revenu à l'OM comme le prolongement de l'aventure, comme si je n'avais jamais coupé»
Sur son retour à Marseille en début de saison...
«On dit souvent que ce n'est jamais facile de revenir dans un club. C'était donc un vrai défi. Mais je suis revenu à l'OM comme le prolongement de l'aventure, comme si je n'avais jamais coupé (...) En fait, je ne suis jamais vraiment parti. Même quand je me suis blessé (à un genou, en décembre 2016), je venais consulter le doc à Marseille (Christophe Baudot, l'ancien médecin de l'OM désormais à l'OL).»

Sur le fait de ne pas avoir récupérer le brassard de capitaine...
«Je pense que je pèse toujours autant. J'ai de la personnalité, de l'expérience et je suis écouté. Je me fais toujours respecter. Je suis un leader naturel à l'OM. Mais le fait de ne pas récupérer le brassard m'a (il cherche ses mots) affecté. Ça m'a même un peu blessé (...) Le brassard de l'OM me tient à cœur. Il m'a toujours aidé à être plus performant.»

Sur son évolution en équipe de France...
«Ca fait maintenant dix ans que j'ai la chance de vivre dans ce groupe France. J'ai été vite titulaire au départ, après l'Euro 2008, mais je n'ai pas su conserver ma place parce que je n'ai pas été performant. Mais je n'ai jamais quitté la sélection. Je pense être respecté au sein du groupe même si je ne suis pas titulaire.»
Propos recueillis par François Verdenet

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max