Luka Modric (F. Faugere/L'Equipe)
À lire dans FF - Portrait

A lire dans France Football cette semaine, un portrait de Luka Modric (Real Madrid), avec une anecdote sur un transfert raté... à Sochaux

De Zadar au Real Madrid, Luka Modric a surmonté bien des obstacles avant de s'installer dans le cénacle des meilleurs joueurs de la planète.

L'histoire remonte à 2003. Mecha Bazdarevic, alors recruteur pour le FC Sochaux, part en Bosnie superviser un joueur. Quand il revient, il annonce avoir découvert un phénomène de dix-huit ans, Luka Modric. «Il me ressemblait un peu, en plus vif, plus mince, avoue le désormais sélectionneur bosnien. Il avait une facilité pour éliminer son adversaire, dans le contrôle de balle, de la fluidité, tout en fait. J'étais tombé amoureux. Mais il était déjà trop vieux pour le faire venir au centre de formation.» Sochaux tente quand même le coup. Le problème, c'est que Modric a déjà un prix. Le Dinamo Zagreb en demande près de 5 M€. Une fortune pour l'époque, surtout pour un joueur issu d'un Championnat mineur, pas forcément près pour la L1, et pour un club qui n'a jamais déboursé une telle somme. Sochaux recule. Modric, prêté successivement à Zrinjski Mostar (Bosnie), puis à l'Inter Zaprezic (Croatie), ne viendra jamais en Franche-Comté. «Mais on l'avait vu avant tout le monde», regrette encore Bazdarevic.

Thierry Marchand
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :