Abdou Diallo, le capitaine des Bleuets. (V.Michel/L'Equipe)
Espoirs

Abdou Diallo (capitaine des Espoirs) : «Chaque match va être important»

Avant le déplacement au Kazakhstan, ce vendredi à 14 heures, le capitaine des Bleuets Abdou Diallo veut que la France, en tête de son groupe de qualifications pour l'Euro 2019, garde sa dynamique.

«Est-ce que cet enchaînement de déplacements lointains, au Kazakhstan ce vendredi et au Monténégro mardi, face à des adversaires dont on se méfie peu, ressemble à un piège ?
On doit être motivés, ça reste des matches de qualification. Certes, il y a des déplacements longs comme le Kazakhstan mais il faut y aller pour chercher des points. Je n'ai pas dit qu'on ne s'en méfiait pas, au contraire. Ils vont être chez eux et être revanchards par rapport à l'aller (4-1, le 5 septembre). Forcément, il faut être attentif et jouer à fond.

Comment sentez-vous le groupe depuis le début du rassemblement ?
Très bien. Ceux qui étaient déjà appelés sont revenus, on est contents de se revoir. Les nouveaux apportent du sang neuf et ont été bien intégrés, on est tous conscients que chaque match va être important pour la qualification. Le mot d'ordre c'est équipe, on a un groupe qui vit bien ensemble, qui joue ensemble et qui a envie de réussir ensemble. On l'a vu dans les matches, quand on est en difficulté on réagit ensemble. C'est notre force principale.
«On est des grands garçons»
Pensez-vous au fait que les Espoirs ne se sont pas qualifiés depuis très longtemps pour une compétition ?
La plupart des joueurs n'ont pas connu ces générations. Moi, j'ai été surclassé avant mais ce n'est pas quelque chose qu'on a en tête, je n'en vois pas l'utilité. On a notre génération, notre chemin, notre histoire, à nous de faire en sorte que ce soit positif.

Avec les absences de Terrier, Saint-Maximin, Aouar et Coco, le groupe a perdu beaucoup de talents...
On ne va pas se plaindre, on est en France, il y a énormément de bons joueurs, ce n'est pas du tout une excuse. A nous, les plus anciens, d'imprégner le même état d'esprit et d'intégrer les nouveaux.

En tant que capitaine, quel regard portez-vous sur le retour de Jean-Kévin Augustin, qui était écarté depuis septembre après une altercation avec le sélectionneur, Sylvain Ripoll ?
Je n'en ai pas parlé particulièrement avec lui mais je vois son retour d'un bon œil, c'est un très bon joueur, un très bon gars aussi. Il s'est passé ce qui s'est passé, il s'est expliqué avec le coach et on est très contents de l'accueillir. On est des grands garçons, on se responsabilise naturellement.»
Réagissez à cet article
500 caractères max