Ada Hegerberg a gagné le premier Ballon d'Or, « un coup d'accélérateur qui ne doit pas profiter qu'à (elle) ». (L'Équipe)
Ballon d'Or

Ada Hegerberg, Ballon d'Or féminin : « Il y aura toujours des cons »

Première lauréate du Ballon d'Or France Football féminin, l'attaquante norvégienne de l'OL Ada Hegerberg revendique dans le Journal du Dimanche ses convictions sur l'égalité entre hommes et femmes.

« Je me suis rendu compte après la cérémonie que ce n'était pas seulement un trophée pour moi, mais aussi un moment historique pour toutes les femmes, témoigne dans le JDD Ada Hegerberg, l'attaquante norvégienne de l'Olympique lyonnais, récompensée le 3 décembre dernier du premier Ballon d'Or France Football féminin. C'est un coup d'accélérateur qui ne doit pas profiter qu'à moi. »
À une question sur le pire cliché qui perdure à son avis sur le football féminin, la joueuse de 23 ans répond : « Bonne question, mais je ne préfère pas donner de munitions à ceux qui critiquent. Il y aura toujours des cons, mais je préfère penser aux gens qui aiment bien nous regarder. »

Elle en a ri avec son ami

Ada Hegerberg raconte aussi comment a réagi son fiancé, Thomas Rogne, footballeur lui aussi (défenseur central, il joue en Pologne, au Lech Poznan), à la question de Martin Solveig, qui lui a demandé lors de la cérémonie si elle savait « twerker ».
« Il a trouvé la question plus bizarre que sexiste. On a fini par en rire. Finalement, les conséquences sont pour le DJ, pas pour moi. Je venais de recevoir le premier trophée décerné à une femme ; pour ma famille et pour moi, c'est tellement plus important à retenir. »
Réagissez à cet article
500 caractères max