Alcides Ghiggia (L'Equipe)

Alcides Ghiggia (Uruguay), nouvel épisode de nos 100 joueurs qui ont marqué l'histoire de la Coupe du monde

4 avril - 14 juin : dans exactement 71 jours débutera le Mondial 2018 en Russie. Jusqu'au coup d'envoi, FF vous livre, par ordre alphabétique, sa liste des 100 joueurs qui ont marqué l'histoire de la Coupe du monde. Trentième épisode avec Alcides Ghiggia.

Son histoire avec la Coupe du monde

Malgré un immense talent, et un but mythique en finale de Coupe du monde (voir ci-dessous), Alcides Ghiggia n'a disputé qu'une seule phase finale, en 1950. La raison ? En 1953, il quitte le continent sud-américain et s'envole pour Rome, où il restera plus de huit ans. Après ce départ en Europe, il n'est plus rappelé en sélection. Il aura tout de même marqué l'histoire de la compétition avec ce Mondial brésilien de 1950. Un tournoi tronqué pour l'Uruguay qui n'affronte que la Bolivie (8-0, un but de Ghiggia) lors de la première phase, les autres sélections s'étant retirées. Lors du groupe final, il ouvre la marque face à l'Espagne et la Suède, avant de faire pleurer le Brésil.

Le moment marquant

C'est évidemment le but vainqueur qui envoie l'Uruguay sur le toit du monde lors de l'édition 1950. Organisée au Brésil, la compétition s'articule autour de quatre groupes, avant une dernière poule où le premier est sacré. Hasard du calendrier, Brésil et Uruguay, premier et second, se retrouvent pour le tout dernier match qui fait donc office de finale. Avec deux points d'avance, le Brésil n'a besoin que d'un nul, et est même en tête dans ce match (but de Friaça). Mais l'Uruguay, dans un Maracana rempli de quelques 200 000 spectateurs derrière le Brésil, va se révolter et faire vivre l'un des pires cauchemars de l'histoire de la Seleçao. Ghiggia, passeur décisif sur l'égalisation de Schiaffino, marque le but vainqueur à dix minutes du terme. Un héros national. L'Uruguay acquiert sa deuxième étoile après celle de 1930.

Le chiffre : 4

Une courte carrière en sélection uruguayenne (à peine dix capes), mais quatre buts. Tous inscrits lors des quatre matches de Coupe du monde disputés par Ghiggia en 1950.

L'archive de FF

En 2012, au sujet de la fameuse action du but de Ghiggia face au Brésil, FF écrit : «Il reste une dizaine de minutes. Le score est de 1-1. L'Uruguayen Ghiggia déboule tête baissée sur son aile droite. Pour Barbosa, c'est comme un remake du premier but de la Celeste : Ghiggia avait centré en retrait sur le puissant Schiaffino, qui l'avait fusillé. Cette fois, anticipant le centre, Barbosa avance d'un pas. Mais Ghiggia ne centre pas : il frappe ! Surpris, Barbosa se détend sur sa gauche. Du bout des doigts, il effleure le ballon, suffisamment pense-t-il pour le pousser en corner. Le nez dans la pelouse, il comprend au silence de mort qui est tombé sur le Maracana que le pire est arrivé. Jetant un regard derrière lui, il découvre la balle de cuir marron, qui gît au fond de ses filets. Le Brésil est battu ! C'est une humiliation nationale.»

Timothé Crépin