Alexander Hleb remplace Thierry Henry sous le regard de son entraîneur au Barça Pep Guardiola (à droite). (P.Lahalle/L'Équipe)
BLR

Alexander Hleb sur son passage au Barça : « Je me suis comporté comme un idiot »

Désormais retraité, l'ancien milieu offensif biélorusse (38 ans) est revenu sur les moments forts de sa carrière.

Après plus de 20 ans de carrière, Alexander Hleb a raccroché les crampons. L'occasion pour l'ancien international biélorusse (80 sélections, 6 buts) de revenir sur sa carrière et notamment son passage au FC Barcelone, où il a réalisé le triplé Liga-Coupe-Ligue des champions en 2008-2009. Mais ce palmarès est en trompe-l'oeil car le milieu offensif n'est pas entré dans les plans de Pep Guardiola. Il n'est apparu que dans les dernières minutes de la finale de la Coupe d'Espagne face à l'Athletic Bilbao (4-1) et n'était même pas sur la feuille de match de la finale de la C1 contre Manchester United (2-0).
« C'était entièrement de ma faute, pas celle de Guardiola », regrette Hleb dans des propos rapportés par EFE. « Il a tout fait pour m'adapter rapidement au pays et au groupe, et apprendre la langue. Je me suis comporté comme un idiot. Le groupe était très bon. Je regrette de ne pas avoir appris à parler espagnol », poursuit le joueur qui parle couramment l'allemand et l'anglais.
Hleb a tout de même disputé une finale de Ligue des champions, en 2006, face au... Barça (1-2). C'était au cours de ses trois saisons à Arsenal (2005-2008), où il a explosé au plus haut niveau malgré le fait qu'il n'ait remporté aucun titre avec les Gunners. « Travailler avec Wenger est la meilleure chose qui me soit arrivée, a-t-il souligné. Il s'est toujours soucié de nous. Il a fait ressortir le meilleur de chaque joueur. »
Le Biélorusse a signé son premier contrat pro à l'âge de 16 ans au Dinamo Minsk, avant de se révéler au BATE Borisov puis à Stuttgart, et a également évolué en Russie et en Turquie. « J'ai eu une belle carrière. Mon plus grand regret est de n'avoir jamais disputé une phase finale d'Euro ou de Coupe du monde avec la Biélorussie, a-t-il confié, précisant vouloir contribuer au développement du football de son pays. Je vois d'autres petits pays qui se développent et obtiennent des résultats, alors que nous, nous semblons stagner. »
Hleb, qui fêtera ses 39 ans le 1er mai, avait signé un dernier contrat en août dernier avec les Loups du FC Isloch, après avoir déjà retrouvé la Biélorussie avec le BATE Borisov (et gagné cinq autres titres de champion de Biélorussie en 2012, 2013, 2015, 2016 et 2018, après celui de 1999). Alors que le Championnat se déroule malgré le coronavirus, il s'est tout de même résolu à arrêter : « Je suis fatigué. Mon corps ne récupère plus comme avant. »
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :