Championnat des étoiles
3 Live acheter
Alexander Isak (Sociedad), MARCH 7, 2020 - Football / Soccer : Spanish
Espagne - Real Sociedad

Alexander Isak : «Ne pas avoir peur de tenter ce que vous feriez à l'entraînement ou sur Playstation» 

Dans le cadre de notre long format sur la science du face-à-face, Alexander Isak, l'un des principaux artisans de la belle saison de la Real Sociedad (14 buts toutes compétitions confondues), nous a livré ses secrets de finisseur.

«La réussite d'un face-à-face dépend de l'instinct ou du travail ?
Disons que vous devez trouver le juste milieu entre les deux, le bon équilibre.

C'est à dire ?
C'est un équilibre entre les deux ! Vous devez bosser dur votre finition pour être sur ou presque de marquer des buts une fois le match venu mais (il cherche ses mots)... Frapper à l'entraînement et tirer en match, ce n'est vraiment pas la même chose.

L'instinct et les sensations jouent donc un rôle clé une fois le week-end arrivé...
Je dirais que l'instinct permet en tout cas de résoudre différentes situations. Car tous les gardiens ne se comportent pas de la même façon...

Lire : Le face-à-face, par les gardiens et buteurs nouvelle génération
«Je suis amateur de philosophie, ça m'aide»
Et si vous deviez cette fois choisir entre l'instinct et la confiance ?
La confiance ! Parce que c'est ça, la clé. La clé c'est de ne pas avoir peur de faire exactement la même chose que ce que vous feriez à l'entraînent ou sur Playstation le jour du match.

Ça se travaille ?
Hmm (il cherche ses mots)... Ce qu'il faut comprendre c'est que la confiance dépend des performances... Si vous performez, votre confiance croît. Sinon, en dehors du terrain, vous pouvez en quelque sorte travailler là-dessus. Car tout ce qu'on évoque dépend de votre état d'esprit, du fait de croire en vous et de savoir quels opinions extérieurs comptent pour vous.
L'international suédois célébrant l'une de ses quatorze réalisations en 2019-2020 (Real Sociedad)
L'international suédois célébrant l'une de ses quatorze réalisations en 2019-2020 (Real Sociedad)
Vous avez aussi un secret bien gardé à propos des face-à-face...
Oui, c'est vrai. Au-delà des choses classiques qui comptent beaucoup pour moi comme le fait de beaucoup discuter avec mes proches, je suis amateur de la philosophie. Ça m'aide.

Ah oui ?
J'en lis beaucoup oui et puisque c'est le sujet, j'adore les Stoïciens ((NDLR : l'une des vertus recherchées par le Stoïcien est l'impassibilité, le calme). C'est ceux que je préfère.

Revenons-en à des choses plus terre à terre. Au-delà de la philosophie, passez-vous beaucoup de temps à étudier les gardiens adverses ?
Pas vraiment beaucoup de temps, non. J'étudie un peu la défense adverses de manière globale, bien sûr. Et je reçois systématiquement quelques brèves explications au sujet du gardien adverse, mais rien de plus.
«Le fait d'avoir grandi en Suède et de l'avoir vu dominer l'Europe m'a incité à observer Zlatan»
Vous ne jugez pas cela utile ?
À ce niveau-là, vous connaissez déjà plus ou moins les mecs que vous allez affrontez. Mais je devrais peut-être faire ça (regarder des vidéos) davantage, oui.

Vous étiez-vous fixer un objectif chiffré au début de la saison ? Certains buteurs nous ont confié que c'est ce qui les faisait avancer...
Mon unique but était de progresser, de m'améliorer dans tous les domaines. Et, surtout, d'aider l'équipe à atteindre ses objectifs. Je suis plus dans l'idée un peu plus générale de créer des points pour l'équipe. Je ne m'étais pas fixé d'objectif de buts car je ne suis pas du genre à me fixer des limites. Je cherchee à performer du mieux possible en me disant que le reste viendra naturellement.

Vous avez des modèles en matière de buteurs cliniques ? Des idoles ?
Le fait d'avoir grandi en Suède et de l'avoir vu dominer l'Europe m'a incité à observer Zlatan (Ibrahimovic). Mais s'il fallait en ressortir deux en particuliers je dirais... (Didier) Drogba et (Thierry) Henry.
Thymoté Pinon
Réagissez à cet article
500 caractères max
RensenbrinkRIP 13 mai à 4:04

A Heraclite: merci beaucoup. Je comprends mieux maintenant pourquoi Spinoza a reçu un herem.

Heraclite 12 mai à 18:50

Visiblement ma présentation de la philo de Spinoza ne passe pas

Heraclite 12 mai à 18:11

Et pour le joueur préféré ?

Heraclite 12 mai à 18:10

Spinoza est quelqu'un qui pensait qu'on pouvait accéder à la vie bonne par la raison. C'est une doctrine du salut hors religion. Il y a un dieu chez Spinoza mais pas celui de la religion. On comprend le dieu de Spinoza par la raison et non par la foi. Comme le dit Robert Mizrahi, qui se réclame de la pensée de Spinoza, l'Ethique de Spinoza c'est une sotériologie sans dieu, sotériologie voulant tout simplement dire doctrine du salut.

RensenbrinkRIP 11 mai à 12:34

Je connais maintenant le joueur préféré de notre Heraclite du forum, à qui j’en profite pour demander d’expliquer la philosophie de Spinoza. (avec un grand merci en avance).

ADS :