Capitaine de l'équipe du Sénégal lors du Mondial 2002, Aliou Cissé débute son expérience sur le banc Lions de la Teranga contre le Ghana (L'Equipe)
Sénégal

Aliou Cissé, taille patron

Nommé dans la «tanière» il y a quelques semaines à la tête des Lions de la Teranga, l'ancien capitaine des Mondialistes 2002 débute sur le banc contre le Ghana samedi au Havre.

C'est un baptême du feu au goût pimenté que s'apprête à vivre Aliou Cissé, ce samedi soir au Havre puisqu'il retrouvera sur son chemin le Ghana, rien de moins que le finaliste de la dernière phase finale de la CAN. Un adversaire que les Lions façon Giresse avaient dominé (2-1) à Mongomo lors de la dernière CAN... Pour remplacer Alain Giresse, dont le contrat n'a pas été reconduit après l'élimination précoce des Lions au 1er tour de la dernière Coupe d'Afrique des nations, les autorités ont donc décidé de confier la sélection au Casamançais le 4 mars dernier. Un ancien capitaine des Lions de la Teranga sur le banc, cela n'était pas arrivé depuis un certain temps. Mais surtout, un héros de l'épopée 2002 (quart de finale de Coupe du monde, finale  de CAN), à l'instar d'Amara Traoré, chassé sans vergogne après la CAN 2012... Désormais entraîneur (adjoint) du côté de Sochaux, Omar Daf, compagnon de bien des campagnes avec Cissé, se réjouit pour lui : «Je suis très optimiste et persuadé qu'il fera de belles choses car c'est un homme de convictions, il est passionné et aime son pays».
«Il a tous ses diplômes et l'expérience du haut niveau, alors j'espère juste qu'on laissera le temps à Aliou !»
A 39 ans – il les a fêtés mardi – l'ancien défenseur du PSG et de Sedan n'est pas à proprement parler un novice sur un banc : il occupait jusqu'à présent les fonctions de coach de l'équipe olympique (U23) depuis l'automne 2012 après avoir appris le métier auprès de Karim Sega Diouf lors des JO 2012 à Londres, où il avait atteint les quarts de finale contre le Mexique, futur médaillé d'or. Auparavant, celui qui fut souvent qualifié d'aboyeur de la sélection a passé ses diplômes à Clairefontaine après avoir mis un terme à sa carrière à Nîmes en L2 (2009). En 2011, il entre dans le staff de Louhans-Cuiseaux (CFA) en qualité d'adjoint. Le natif de Ziguinchor a également exercé en tant que directeur sportif du Casasport, le club de sa ville natale. «Il a tous ses diplômes et l'expérience du haut niveau, alors j'espère juste qu'on laissera le temps à Aliou ! Pendant deux ans, Amara Traoré avait bien bossé, il était invaincu ou presque, qualifié pour la CAN. Ca s'est mal passé pendant deux semaines à la CAN et on l'a écarté. Trop vite, en oubliant ce qu'il avait fait avant», poursuit Daf.

Avec Lamine Diatta, Tony Sylva et Régis Bogaert

Parmi ses premières décisions, Cissé s'est entouré de plusieurs anciens de l'épopée 2002, comme Lamine Diatta (coordinateur) et Tony Sylva, chargé des gardiens. Il a également pris comme adjoint et bras droit le Français Régis Bogaert, son mentor et éducateur au centre de formation de Lille il y a vingt ans déjà, avec lequel il a déjà travaillé chez les U23. «En tout cas, et pour en avoir discuté avec lui, il sait qu'il peut compter sur nous tous, notre soutien et plus. On mérite de gagner la CAN, soyons derrière celui qui peut nous y aider», conclut l'adjoint du FCSM. Pour affronter le Ghana, Aliou Cissé a convoqué massivement ceux qui étaient présents à la CAN en Guinée Equatoriale. Il a également élargi l'équipe à de joueurs encore jamais appelés comme le gardien du Havre Abdoulaye Diallo, Ibrahima Mbaye, les défenseurs de Bologne (Serie B), Diawandou Diagne (Barcelone B, ex Académie Aspire) ou encore le milieu offensif de la Fiorentina aperçu en Ligue Europa Baba Khouma. Enfin, plusieurs «anciens» ont été rappelés comme Boukhary Dramé (29 ans, Atalanta Bergame) et surtout Demba Ba (Besiktas), absent en Guinée Equatoriale.

Frank Simon
Réagissez à cet article
500 caractères max
tinea 29 mars à 7:31

Notre Cissé national!Fier de lui avec beaucoup d'espoir.