20.07.2016, Weserstadion, Bremen, GER, 1. FBL, SV Werder Bremen, im Bild Claudio Pizarro (Bremen #14) // during the official Team and Portrait Photoshoot of German Bundesliga Club SV Werder Bremen at the Weserstadion in Bremen, Germany on 2016/07/20. EXPA Pictures © 2016, PhotoCredit: EXPA/ Eibner-Pressefoto/ Frisch  *****ATTENTION - OUT of GER***** (EXPA/ Eibner/ Frisch/L'Equipe)
Allemagne

Allemagne : à bientôt 39 ans, Claudio Pizarro a dit oui au FC Cologne, dernier de Bundesliga

Libre de tout contrat depuis sa dernière expérience avec le Werder Brême la saison passée, Claudio Pizarro a été embauché par Cologne, en grandes difficultés en Bundesliga. La suite, et peut-être la fin d'une carrière si riche.

Lorsqu'il s'agit d'évoquer Claudio Pizarro, dire qu'il est une légende du Championnat allemand est loin d'être galvaudé. Plus grand footballeur de l'histoire du Pérou, avec qui il compte 89 sélections (21 buts), l'ancien attaquant du CD Pesquero, là où il a commencé le football, est le genre de joueurs à l'ancienne, à qui on n'a pas vraiment envie de dire au revoir.

Il débarque en Europe en 1999

Cela fait désormais 18 ans (!) que le jeune Claudio Pizarro a traversé l'Atlantique. Plus de 14 heures d'avion, entre Callao, sa ville d'origine, et Brême, où le Werder claque l'équivalent de 1,5 million d'euros en 1999. Une première saison d'adaptation très correcte (10 pions en Bundesliga, cinq en Coupes) puis un exercice 2000/01 qui fait office de référence dans sa carrière : 19 buts en Championnat. Vainqueur de la C1 quelques mois plus tôt, le Bayern Munich n'hésite pas et offre 8 millions d'euros à Brême pour son buteur.

Chelsea, l'échec

S'en suivront six saisons avec les Bavarois, pour 71 buts en Bundesliga, et surtout un palmarès qui se rempli : une Coupe intercontinentale, trois titres de champion, trois coupes d'Allemagne. En fin de contrat en 2007, il tente l'aventure en Angleterre, avec l'ambitieux Chelsea. Un choix qui s'avère être une belle galère puisqu'il n'est titulaire qu'à deux reprises en Premier League (20 apparitions en tout, deux buts). L'expérience s'arrête là et le voilà de retour à ses premiers amours, au Werder Brême. Avec un compteur buts qui se rempli de nouveau avec 50 réalisations sur quatre saisons avec le maillot vert. Avec cinq buts en neuf matches, il emmène même le Werder en finale de la Ligue Europa en 2009, mais c'est bien Donetsk (2-1) qui soulèvera la Coupe.

Quand il met un triplé en 15 minutes au LOSC

Une longévité (il a alors 32 ans) et une efficacité qui convainc le Bayern Munich de l'accueillir de nouveau en 2012. En qualité de joker, certes, mais un statut qui lui va très bien. Six buts en Bundesliga en 2012/13 (dont un quadruplé face à Hambourg, 9-2), un triplé en 15 minutes infligé à Lille en C1 (6-1, 7 novembre) et la barre des dix pions qui est franchie en 2013/14 alors qu'il n'a été titulaire que six fois en Championnat. Éternel, on vous dit.
Laissé libre à l'été 2015, Pizarro est de nouveau rappelé par le Werder. Et il plante encore et toujours : 14 fois dont un triplé sur la pelouse du Bayer Leverkusen. Et un 100e but pour le Werder de toute beauté.
Moins en verve la saison passée (un seul but), Claudio Pizarro était de nouveau sans contrat. Jusqu'à ce que Cologne vienne le chercher. En panne en ce début de saison (dernier, un seul point et un seul but marqué après six rencontres), le club de Peter Stöger a sûrement besoin de l'expérience d'un Pizarro pour se sortir de là. De là à le voir renaître une nouvelle fois de ses cendres ? Son bilan aujourd'hui en Allemagne : 430 rencontres de Bundesliga, pour 191 buts. Ajoutez à cela 77 matches de Ligue des champions, qu'il a remporté avec le Bayern en 2013. Le seul regret de sa carrière se situera sûrement de n'avoir jamais réussi à emmener son Pérou dans une phase finale de Coupe du monde. Malgré quelques éclairs de génie.
Le Championnat d'Allemagne va donc pouvoir profiter peut-être une dernière fois de Claudio Pizarro. De quoi entretenir toujours plus sa légende.
Timothé Crépin
Réagissez à cet article
500 caractères max