Soccer Football - Bundesliga - VfL Wolfsburg v Borussia Dortmund - Volkswagen Arena, Wolfsburg, Germany - May 23, 2020 Borussia Dortmund's Raphael Guerreiro celebrates scoring their first goal with teammates, as play resumes behind closed doors following the outbreak of the coronavirus disease (COVID-19) Michael Sohn/Pool via REUTERS  DFL regulations prohibit any use of photographs as image sequences and/or quasi-video (Reuters)
Allemagne - 27e journée

Allemagne : Le Borussia Dortmund l'emporte à Wolfsburg et attend le Bayern mardi pour le choc décisif

Deux matches depuis la reprise et deux victoires pour le Dortmund de Lucien Favre. Si la première sortie avait été spectaculaire face à Schalke 04 (4-0), les coéquipiers de Raphaël Guerreiro et Achraf Hakimi, buteurs, l'ont emporté sans être vraiment inquiétés à Wolfsburg (2-0). Tout bon avant le choc face au Bayern mardi.

Les supporters qui poussent et donnent de la voix pour Wolfsburg malgré le score défavorable. Une utopie dans les conditions sanitaires actuelles qui a pris vie grâce à un enregistrement des kops diffusés pendant la rencontre. Certes étrange, mais pas désagréable sur les plans serrés qui nous auraient presque fait oublier le huis clos. L'intensité physique insufflée par les joueurs n'y est pas étrangère non plus. Pour ce qui est de l'intensité tout court en revanche, c'était plus compliqué. Il aura fallu attendre trente-deux minutes pour enfin voir une action bien menée. Alerté sur la droite, Brandt, après un contrôle parfait, décalait Hakimi d'un extérieur du pied soyeux. Le Marocain dédoublait avec Hazard, dont le centre en retrait, manqué par Haaland, profitait à Guerreiro, seul au second poteau (0-1, 32e). Construction similaire sur le break. Toujours à droite, mais cette fois-ci en contre, Sancho éliminait son vis-à-vis sur un amour de contrôle orienté. Il fixait intelligemment avant de remiser sur Hakimi. Pas de centre en retrait, mais une frappe croisée directe cette fois pour le Marocain (0-2, 78e). Comme souvent avec le 3-4-2-1 de Lucien Favre, ce sont les pistons qui se retrouvent à la conclusion.

Dortmund est prêt

Insipides, les Loups n'ont jamais vraiment inquiété Dortmund. Seul coup de chaud signé Steffen, juste après le retour des vestiaires. Trouvé par Weghorst, de retour après une suspension, le milieu essayait d'anticiper la sortie de Bürki en frappant tôt. Manque de chance, le ballon passait le gardien mais heurtait la barre transversale (48e). Guigne qui finissait même par plomber les hommes de Glasner. Excès d'engagement de Klaus, rentré un quart d'heure plus tôt, dont la semelle venait involontairement chatouiller le mollet d'Akanji (82e). Carton rouge sans surprise. En place défensivement avec notamment un Brooks solide, Wolfsburg a manqué de créativité devant. Seuls les déboulés de Mbabu côté droit donnaient des impulsions. Mais ses centres ne trouvaient jamais preneur, la faute à des coéquipiers qui sentaient mal le coup. Comme lorsque Brekalo crochetait avant de glisser en retrait au point de penalty... alors que les trois attaquants avaient coupé au premier poteau. C'était prévisible et cela s'est vu sur le terrain, les Borussen sont un cran au-dessus de Wolfsburg. Et ça, les supporters ne peuvent rien y faire. Avec la défaite de Gladbach, Dortmund prend une petite avance sur la deuxième place et va se présenter avec le plein de confiance mardi pour le Klassiker décisif face au Bayern.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :