v.l. David Alaba (Bayern), Dar'o Benedetto, Leon Goretzka, Thiago AlcantaraMuenchen, 31.07.2020, Fussball, Testspiel, FC Bayern Muenchen - Olympique Marseille (MarkusUlmer/Ulmer/Pool/Witters)
Amical

Amical : L'OM s'incline par la plus petite des marges face au Bayern Munich

Malgré un début de rencontre intéressant, l'Olympique de Marseille a beaucoup subi contre le Bayern Munich, s'inclinant 1-0. De cet amical de gala, FF en a tiré l'essentiel.

Des intentions mal appliquées

Pendant quinze minutes, l'OM a fait mieux que rivaliser face à l'équipe type du Bayern. Très vite, le schéma offensif s'est dessiné : trouver le plus rapidement possible Florian Thauvin dans son couloir droit. Une velléité intéressante, mais un problème : les hommes d'André Villas-Boas ont progressivement reculé (jusqu'à défendre beaucoup trop bas), créant une distance abyssale entre le latéral, Bouna Sarr, et l'ailier dans le 4-3-3. C'est une histoire d'automatismes à retrouver, puisque le champion du monde n'a plus joué de match officiel depuis près d'un an (en dehors de 11 minutes face à Amiens en mars). La connexion avec Hiroki Sakai (remplaçant de Sarr à la 46e) n'a en revanche pas disparu, et a comblé les difficultés de Dimitri Payet. Le Réunionnais, emprunté physiquement sous le soleil bavarois, a tout manqué sur son aile gauche, et le Bayern s'est amusé de ses pertes de balles. 68% de possession et des récupérations hautes, qui ont menés à l'inévitable but de Serge Gnabry (1-0, 19e).

Mandanda sauve la face

Lâché par Alvaro Gonzalez, trop naïf sur l'enchaînement de dribbles chaloupés de l'Allemand, Steve Mandanda n'a rien pu faire. Le seul moment où le portier formé au Havre a affiché une once d'impuissance. C'est bien grâce à trois parades décisives que les Phocéens ont pu rester à 1-0. On retiendra notamment cette envolée spectaculaire sur un lob vicieux de Joshua Kimmich, mais surtout ce face-à-face remporté face à Alphonso Davies (44e). Solide sur sa ligne, à l'aise dans les airs autant que dans les anticipations, le gardien est prêt pour la reprise. Un point positif : les Olympiens se sont mis au diapason, dans l'attitude, pour résister.

La jeunesse à son avantage

Bouba Kamara, Marley Aké, Leonardo Balerdi... Les minots ont tiré leur épingle du jeu. Au milieu de l'apathie ambiante, en début de rencontre, Kamara s'est chargé des récupérations et des transitions. Si le Français a symbolisé une des seules réussites olympiennes du début de partie, les entrants de l'heure de jeu se sont montrés intéressants. En tête, Marley Aké. L'attaquant a presque fait oublier la terrible transparence de Dario Benedetto, en brillant par sa vitesse. Remplaçant de Duje Caleta-Car, la recrue argentine Leonardo Balerdi a réalisé un sans-faute pour sa deuxième partie avec l'OM. Sa qualité d'anticipation sur les centres (88e) a d'ailleurs permis de conserver un score flatteur pour les siens.

Théo Troude
Réagissez à cet article
500 caractères max
mrahmani892 1 août à 14:16

Il faut recruté un attaquant comme boundjah l'attaquant algérien

real 1 août à 0:25

L’om doit recruter un attaquant algérien champion dafrique Slimani ou belaili ou bounefjah

ADS :