André Villas-Boas après la qualification de l'OM. (A. Mounic/L'Equipe)
Coupe - OM

André Villas-Boas (OM), après la victoire contre Granville en Coupe de France : « On a fait un match correct »

L'entraîneur marseillais était satisfait de la victoire de son équipe (3-0), ce vendredi en 16es de finale de la Coupe de France.

« Pourquoi l'OM a rencontré autant de difficultés face à Granville ? Ça a été un match difficile, on a raté plusieurs opportunités en première mi-temps. Dans ce genre de match, le premier but devient décisif. Il nous a donné confiance et en a enlevé à l'adversaire. L'expulsion est difficile à accepter pour Granville mais leur joueur touche le visage de Rongier. Si on avait marqué en première période, ça nous aurait sans doute enlevé un peu de nervosité. Mais on a fait un match correct même si on a subi une grosse occasion juste après l'ouverture du score.
« Je veux féliciter l'entraîneur de Granville et la manière dont son équipe a jou?
Avez-vous été surpris par le jeu de Granville ?
Je veux féliciter l'entraîneur de Granville et la manière dont son équipe a joué. Leur gardien a été très bon. Son équipe a montré beaucoup de courage, a été très ambitieuse dans le jeu, avec beaucoup de mobilité. Pour une équipe amateur, faire ça contre une équipe de Ligue 1, c'est courageux. Je note que l'entraîneur de Granville était déjà là quand ils ont perdu contre l'OM en Coupe de France il y a quatre ans (0-1 en quarts), ça veut dire qu'il fait du bon boulot.
L'OM s'en sort contre Granville
Est-ce que vous trouvez que votre équipe manque de créativité dans les 30 derniers mètres ?
On ne peut pas dire ça. On a manqué un peu de qualité de dribbles qui nous aurait permis de faire des différences en un contre un. J'ai essayé de faire jouer Payet comme 9 et Maxime Lopez sur les côtés pour essayer de trouver les espaces entre les lignes. Le problème, c'est qu'on a très mal joué la profondeur dans le dos de l'adversaire. On a rectifié le tir en deuxième mi-temps. On a été plus agressifs. On a réussi à mieux trouver la profondeur, même si on a eu un peu de chance sur le premier but, sur un deuxième ballon. Ce but a changé le match. »
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :