moulin (stephane) (V.Michel/L'Equipe)
Ligue 1 - 14e journée

Angers encore vainqueur, Dijon fait tomber Rennes, Strasbourg débloque son compteur à l'extérieur

Toujours aussi surprenant et bien organisé, le SCO d'Angers de Stéphane Moulin reprend la deuxième place du classement. Reims et Nantes ont concédé le nul, Strasbourg a cartonné Amiens, Rennes a loupé le coche à Dijon.

La leçon : La Ligue 1, toujours plus compacte

On ne sait pas si Conforama a donné des leçons d'optimisation de l'espace, mais les équipes de Ligue 1 n'ont semble-t-il pas l'intention de creuser des écarts au classement. 4 points séparent le cinquième, Reims, du seizième, Amiens. «Rester groupir !», dirait une célèbre réplique du cinéma français, mais toujours est-il que les fluctuations sont nombreuses. Quand Rennes marque, les Bretons passent dans le top 5 du Championnat. Quand ils concèdent l'égalisation, ce samedi soir à Dijon, il retombe à la 10e place puis la 11e avec leur défaite à Dijon (2-1), où Frédéric Sammaritano aura tout changé. Quant au dit classement, il augure certes une fin de saison à suspense, mais il affiche une hiérarchie très instable. De quoi permettre à Angers, vainqueur logique face à Nîmes, de reprendre son statut de dauphin avant le Toulouse-Marseille de dimanche.
C'est à n'y plus rien comprendre
Ces faibles écarts se symbolisent par les changements récurrents. Strasbourg n'avait pas marqué à l'extérieur depuis le début de saison ? Victoire 4-0 à Amiens. Rennes venait de gagner par deux fois ? Défaite 2-0 à Dijon. Nantes faisait un bon début de saison ? Cinquième match sans victoire après le match nul sur la pelouse de Brest. Seules les extrêmes sont constants. Angers dans la victoire, par exemple, mais aussi Nîmes dans les contre-performances, Metz avec un troisième nul consécutif. Quant à Reims, adversaire des Grenats ce samedi, le club champenois est cinquième de Ligue 1 sans avoir goûté à la victoire depuis 4 matches... C'est à n'y plus rien comprendre.

Le gagnant : Pendant qu'Angers enchaîne...

Qui, à part des supporters angevins - et encore -, aurait parié que les hommes de Stéphane Moulin seraient deuxièmes de Ligue 1 après plus d'un tiers du Championnat ? Certes, l'avance sur ses nombreux poursuivants est minime. Mais les faits sont là : le SCO est bel et bien le deuxième meilleur club de France ce samedi soir, en attendant le match de Marseille, dimanche face à Toulouse. Et c'est grâce à un succès durement gagné face à Nîmes. Bien ralentis par des Crocodiles tenus à flot pendant une bonne heure par un Paul Bernardoni en pleine forme, les coéquipiers de Thomas Mangani se sont imposés sur le plus petit des scores (1-0). La lumière est d'ailleurs venue de l'ancien Monégasque à la 67e, qui a profité de la seule erreur du gardien nîmois, lorsque ce dernier sortait trop haut dans les pieds d'Antonin Bobichon, ce qui offrait à Mangani l'opportunité de marquer dans le but vide. Un nouveau succès étriqué mais plein de maîtrise pour Angers, qui fait de la solidité défensive une marque de fabrique.

Le perdant : ... les favoris déçoivent

Si cette Ligue 1 est plus compacte que jamais, c'est précisément à cause de ce genre de résultats. Alors qu'ils auraient pu rejoindre le SCO sur le podium de l'élite avant les rencontres de dimanche, les Rémois se sont fait égaliser par le FC Metz en début de seconde période et doivent finalement accepter le match nul sur la pelouse du 18e (1-1). Pareil pour Nantes, qui tenait une victoire sur la pelouse de Brest à la pause, synonyme de 4e place provisoire. Mais les hommes de Christian Gourcuff sont repartis de Francis-Le Blé avec le point du nul, crucifié par le malin Irvin Cardona à la 68e (1-1). Pas mieux pour Rennes, qui menait également grâce à Raphinha (qui s'est blessé sur le but), avant de sombrer et de subir une défaite sur la pelouse du 17e, Dijon (2-1). - J.C. et A.B.

L'actualité de la Ligue 1
Réagissez à cet article
500 caractères max
maximumuse 24 nov. à 13:39

Pff en pillant le Nimes Olympique, cette Ligue 1 me dégoute !Bonne continuation à Bobichon, Thioub et Alioui qui doivent tout à NO, et c'est Angers qui en récolte les fruits, pfff

ADS :