plea (alassane) (B.Papon/L'Equipe)
Ligue 1 - 33e journée

Angers-Nice : jusqu'où peut aller Alassane Plea, l'autre buteur niçois ?

Alassane Plea est l'homme en forme à Nice depuis plusieurs semaines, il enchaîne les buts et parvient à faire oublier Mario Balotelli, moins décisif en ce moment. Après une fin de saison palpitante avec les Aiglons, l'attaquant de vingt-cinq ans pourrait aller voir ailleurs cet été.

Nice ne se résume pas à Mario Balotelli, loin de là. Le club azuréen peut compter sur un collectif mais aussi sur son autre buteur : Alassane Plea. Ce n'est pas un hasard si quelques mois après son arrivée, l'international italien ne tarissait pas d'éloges sur son coéquipier. «Je suis impressionné par Plea. Il peut être un top joueur s'il continue à travailler. C'est un super attaquant», avait confié Balotelli à Téléfoot en novembre 2016. Arrivé en 2014 au Gym, le joueur formé à Lyon s'est pourtant montré patient avant son éclosion. La faute à plusieurs pépins physiques, notamment deux graves blessures. Lors du dernier exercice, il avait été brutalement coupé dans son élan après avoir été touché au genou en février 2017, sa saison était alors terminée. Mais cette fois, Plea semble avoir mis de côté les blessures pour réaliser (enfin) une saison pleine.

La fiche de Plea

Une saison record

Depuis ses débuts en professionnel en 2012 avec l'OL, Plea est en constante progression. A Nice, il a un trouvé un club dans lequel il pouvait s'épanouir et véritablement lancer sa carrière dans l'élite. Actuellement, il est l'homme en forme des Aiglons, celui qui est capable de faire trembler les filets à tout moment. Plea s'est montré décisif sur les cinq dernières rencontres en Championnat (8 buts, 1 passe décisive). Son quadruplé à Guingamp le 11 mars (5-2) a probablement agi comme un déclic dans l'esprit de l'attaquant de vingt-cinq ans. «C'est exceptionnel. J'espère continuer comme ça, ça fait plaisir. C'est un jour incroyable, un beau cadeau d'anniversaire (ndlr : il avait fêté ses 25 ans la veille). Toute l'équipe m'a mis dans des bonnes dispositions», avait-il déclaré après le match. Avec déjà quatorze buts marqués depuis le début de saison (30 apparitions), Plea a battu son propre record personnel qui était de onze buts en Ligue 1 la saison dernière (25 apparitions).
La cohabitation avec Balotelli n'est pas toujours facile, même si les deux joueurs évoluaient ensemble à la pointe de l'attaque dans un 4-4-2 en début de saison. «On a deux attaquants qui sont efficaces, donc autant en profiter plutôt que d'en sacrifier un», avait estimé Seri en conférence de presse au mois de novembre. Lucien Favre est finalement revenu à un 4-3-3 plus classique, obligeant Plea à évoluer sur un côté quand l'Italien était apte à jouer. Une habitude qu'il avait déjà prise la saison dernière. «Il y a un sacrifice de Plea dans ce match, qui n'est pas vraiment à l'aise sur l'aile droite. Il fait le travail. C'est important de tenir, défendre et revenir à sa place», avait concédé son entraîneur après une victoire à Dijon (2-1) en décembre 2016. Le natif de Lille paraît plus performant dans l'axe même s'il a inscrit ses trois derniers pions au poste d'ailier gauche. «S'il peut continuer comme ça, c'est bien, mais il doit encore travailler sa coordination. Il a encore une marge de progression», avait expliqué l'entraîneur suisse avant la réception de Rennes. Favre sait néanmoins qu'il peut compter sur le soldat Plea, qui est le joueur niçois le plus utilisé cette saison (3734 minutes) juste derrière Dante (3820 minutes).

Quel avenir pour Plea ?

Après le départ programmé de Balotelli, Plea pourrait ressembler au remplaçant idéal au poste de titulaire à la pointe de l'attaque niçoise. Seulement, le futur de l'ancien Lyonnais ne s'écrit pas forcément sur la Côte d'Azur. En tout cas, pas à Nice. Déjà cet hiver, il avait été la cible de Villarreal. Le joueur a récemment confirmé des intérêts espagnols dans un entretien accordé à Marca : «Je sais qu'il y a eu des contacts en Espagne avec des clubs qui me suivent et m'observent. De plus, la Liga est un Championnat très technique, qui convient bien aux attaquants.» Il plairait aussi à Valence et en Angleterre, à des clubs comme Bournemouth ou Leicester, où se trouve son ancien coach, Claude Puel. «Je l'ai toujours dit, l'étranger, c'est quelque chose qui me plaît. Un jour, j'espère y aller, voir un autre pays, une autre culture de football, apprendre une autre langue et d'autres choses. (...) Si un jour, j'ai un super club, on verra si c'est possible», avait-il annoncé après son quadruplé à Guingamp. Tout comme lui, les dirigeants niçois ne ferment pas la porte à un départ. La président Jean-Pierre Rivère a fait le point dimanche dernier, au micro de beIN Sports : «Alassane, ça fait maintenant quatre, cinq ans qu'il est chez nous. Peut-être qu'il a envie de voir ailleurs. On ne va pas retenir un joueur si c'est le cas. Le mercato n'a pas encore commencé.» L'Observatoire du football CIES évalue sa valeur à 18,2 millions d'euros actuellement, en sachant qu'il est lié au Gym jusqu'en 2021. L'été pourrait être agité pour Plea qui aura le choix entre continuer sa progression en Ligue 1 avec Nice ou dans un nouveau championnat européen.
Clément Gavard
Réagissez à cet article
500 caractères max
scribe06 14 avr. à 6:12

Pourquoi aller cherchée midi a 14 heures ? Marseille n'est pas si loin.

oskare68 13 avr. à 22:22

Pour 18M c'est une très bonne pioche