Soccer Football - Premier League - Chelsea vs Tottenham Hotspur - Stamford Bridge, London, Britain - April 1, 2018   Tottenham's Dele Alli celebrates scoring their second goal   REUTERS/Peter Nicholls    EDITORIAL USE ONLY. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or
Angleterre - 32e journée

Angleterre : dans la course à la Ligue des champions, Tottenham frappe un grand coup à Chelsea

Devant sur un but de Morata, Chelsea a ensuite sombré, en encaissant trois buts des Spurs (3-1). Dans la course à la Ligue des champions, ce succès de Tottenham fait très mal.

100e gagnante pour Dele Alli

Critiqué outre-Manche pour ses tendances à simuler sur les terrains de Premier League, Dele Alli s'était surtout avéré moins décisif cette saison, en termes de buts marqués. Buteur tout de même face à Bournemouth lors de la journée précédente, le milieu anglais a parfaitement joué son rôle de patron des Spurs ce dimanche, Harry Kane étant sur le banc, blessé. Pour sa 100e en Premier League, le jeune international anglais a fait plier les Blues à lui tout seul en l'espace de cinq minutes. Il a d'abord donné l'avantage à son équipe : lancé dans le dos de la défense de Chelsea par Eric Dier, Alli a contrôlé dans la surface en pleine course avant d'ajuster Caballero du plat du pied gauche (1-2, 62e). Puis il a marqué le but du break en reprenant un ballon dans la surface, suite à un contre initié par la doublette Eriksen-Son (1-3, 66e). La statistique impressionnante de Dele Alli continue : quand le milieu anglais marque, Tottenham ne perd jamais (29 matches).

La défense de Chelsea friable

Antonio Conte avait une nouvelle fois fait confiance à sa défense à trois, composée d'Azpilicueta, Christensen et Rüdiger. Après une première période où cette défense est apparue plusieurs fois en difficultés, elle a commis sa première erreur sur l'égalisation des Spurs signée Eriksen. La défense n'est pas assez montée sur le métronome danois des Spurs, qui a eu tout le temps d'ajuster sa frappe flottante du droit, qui s'est logée sous la barre de Caballero, pas exempt de tout reproche sur ce coup (1-1, 45e+1). Une égalisation qui intervenait après l'ouverture du score de Morata de la tête, avec un Hugo Lloris fautif sur l'action (1-0, 30e). La défense des Blues s'est surtout faite surprendre par deux fois coup sur coup juste après l'heure de jeu. Pas assez attentive, elle s'est fait manger par Alli et Son, qui ont fait mal par leurs démarquages et leurs accélérations. La méthode Conte, connue pour inculquer une défense agressive sur les porteurs de balle adverses, semble s'éteindre à petit feu...

Kante, seule satisfaction chez les Blues

Au milieu de la faillite collective des joueurs de Chelsea en seconde mi-temps, un homme a eu le mérite de faire son travail pendant les 90 minutes : N'Golo Kanté. Le milieu français a été le seul joueur des Blues à presser constamment ses adversaires. Il a parfaitement bloqué les lignes de passes des hommes de Pochettino. L'ex-joueur de Leicester a été le joueur qui a le plus couru sur le terrain (13 kilomètres) et celui qui a touché le plus le ballon (85). Avec une bonne précision de passe (85%), Kanté a essayé d'apporter le surnombre en attaque, et n'a pas été aidé par son autre compère du milieu, Fabregas, qui n'a pas couvert son poste sur les deux buts encaissés par son équipe après le repos. Une très bonne performance pour le milieu français, après son match difficile face à la Colombie avec les Bleus la semaine dernière.
Réagissez à cet article
500 caractères max