22 November 2015 - Barclays Premier League - Tottenham Hotspur v West Ham - Hugo Lloris of Tottenham Hotspur celebrates - Photo: Marc Atkins / Offside. (Marc Atkins/OFFSIDE/PRESSE SPO/L'Equipe)

Angleterre : Hugo Lloris, un gardien épanoui à Tottenham

Au fil des saisons, Hugo Lloris s'est imposé comme un des meilleurs gardiens de Premier League. Aux commandes de la meilleure défense du championnat à Tottenham, il pourrait même être champion cette saison.

Les supporters de Tottenham sont en feu. À six journées de la fin, les Spurs sont en course pour remporter le titre pour la première fois depuis 1961. Même s’il accuse sept points de retard sur le leader surprise Leicester, le club du nord de Londres peut compter sur une défense de fer, la meilleure du Royaume (25 buts encaissés en 32 journées). Aux commandes de celle-ci, Hugo Lloris. Le portier et capitaine de l’équipe de France réalise sans doute sa meilleure saison depuis son arrivée en Premier League, il y a quatre ans. «Il fait partie des tout meilleurs à son poste, nous confiait récemment Sylvain Distin. Cette année, il a gagné en régularité. Il est une des explications à l’imperméabilité de Tottenham cette saison.» «Je me sens complétement épanoui ici», avouait le principal intéressé dans L’Equipe en janvier dernier.

Moins sollicité, toujours vigilant

Après avoir connu des difficultés lors de ses premières saisons en Angleterre, où son gabarit n’entrait pas vraiment dans les standards du gardien typique de Premier League (grand, costaud et athlétique), il fait désormais l’unanimité.«Il a vite compris comment ça se passait, remarque Jean-Luc Arribart, consultant pour Canal + lors des matches du championnat anglais. Là-bas, le jeu est différent, les arbitres aussi. Il y a plus de frictions avec les adversaires dans la surface. Ça, il l’a vite intégré. Le seul petit bémol dans son jeu, c’est son manque de puissance physique et athlétique sur les ballons aériens. Là, son gabarit l’handicape un peu.»

Un moindre mal puisque le portier compense avec ses qualités naturelles : sa lecture du jeu, son agilité, sa tonicité, son sens de l’anticipation et son jeu au pied qui lui permet de participer activement à la circulation du ballon. On notera également parmi ses points forts, la concentration, ce petit plus qui le rend indispensable à Tottenham. «Le gardien, il subit les performances de ses partenaires, poursuit Arribart. Cette année comme Tottenham défend mieux, il est moins sollicité que l’an dernier où avec une défense perméable, il multipliait les arrêts. Les gardiens adorent avoir des arrêts à effectuer. Ils sont chauds. En revanche, quand il n’a plus que deux ou trois interventions à faire par match, ce qui est le cas actuellement, il faut toujours être dans un état de vigilance et de concentration extrême parce qu’on peut vite être spectateur de son équipe.»

Merci Pochettino

Bon sur le pré, Hugo Lloris est donc épanoui dans un club qui cartonne. Sur ce point, un homme a été déterminant : Mauricio Pochettino. «Ça se ressent dans son jeu, il est heureux à Londres. Et il l’est car il a un entraineur qui est formidable. Ce que fait Pochettino, c’est remarquable. Il bonifie son équipe», témoigne Arribart. L’entraîneur argentin des Spurs est très apprécié de son groupe et notamment de Lloris, qu’il a nommé capitaine. «Le manager a vraiment créé un état d’esprit dans cette équipe à force de travail, explique le gardien. Il a le souci de bien jouer au foot, de repartir de derrière, d’essayer de garder le ballon au sol plus que possible. […]. Je m’étais posé des questions (sur l’avenir, NDLR) jusqu’à ce que Pochettino arrive. Son discours était clair, on savait soudain où on allait». Le portier de Tottenham pouvait difficilement faire plus élogieux.

Un épanouissement et des performances sur les prés anglais qui nous poussent donc à nous poser la question suivante : Hugo Lloris est-il le meilleur gardien de Premier League ? «Il fait partie des trois meilleurs avec Courtois et De Gea», avance Distin. «Je mettrais De Gea un peu devant car ce qu’il fait à Manchester United, c’est prodigieux. Mais Lloris et Courtois le suivent de très très près», confirme Arribart. Ceux qui en doutent n’ont qu’à revisionner la dernière performance du portier français, contre Liverpool, samedi dernier. Avec neuf arrêts, il a évité la défaite à Tottenham. Et ça, personne ne pourra le nier.

Antoine Raguin