Championnat des étoiles
1 Live s'abonner
Britain Football Soccer - Chelsea v Tottenham Hotspur - Barclays Premier League - Stamford Bridge - 2/5/16 Chelsea's Cesc Fabregas celebrates their first goal scored by Gary Cahill Reuters / Dylan Martinez Livepic EDITORIAL USE ONLY. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or
Angleterre - 36e journée

Angleterre : zoom sur l'autre rivalité de Londres entre Chelsea et Tottenham

En bons voisins, les deux clubs londoniens ne s'apprécient guère et traînent quelques accrochages piquants et savoureux. FF vous les a retrouvés.

C'est une manière de sauver les apparences. À deux matches de la fin, Chelsea n'avait plus rien à jouer. Pas de lutte pour la C1 ni même une finale de Coupe. Alors autant embêter son voisin. Faute de mieux. En arrachant le nul lundi soir (2-2) face à Tottenham, qui menait pourtant 2-0, les Blues ont mis aux espoirs de titre des Spurs. Et ils l'avaient promis : ils feraint tout pour empêcher leur meilleur ennemi de remporter la Premier League. «Les fans, le club et les joueurs ne veulent pas que Tottenham soit champion», avait lâché Eden Hazard au sortir du match face à Bournemouth (4-1). Quelques minutes plut tôt, des chants se faisaient entendre dans les travées du Goldsands Stadium : «Vous avez intérêt à battre Tottenham.»

Les traîtres Greaves et Venables

Cette rivalité remonte aux années 60. En 1967, les deux équipes s'affrontent en finale de la FA Cup. Leurs rangs n'étaient pas ceux d'aujourd'hui. Tottenham était le club dépensier. À son palmarès : une C2, un titre de champion et quatre Coupes d'Angleterre - à une époque où cette dernière valait autant que le Championnat national. Chelsea, lui, est réputé pour ses jeunes talents. Le club ne compte qu'un seul titre de champion. En finale, Tottenham s'impose (2-1). Dans leur onze, les Spurs alignent Jimmy Greaves et Terry Venables, deux joueurs formés... à Chelsea. Pour les Blues, la trahison est dure à encaisser. Surtout après une telle déconvenue.

Le jour où Tottenham envoie Chelsea en D2

Un autre match a marqué l'inimitié des deux clubs. En 1975, Tottenham et Chelsea s'affrontent en Championnat. Le premier est relégable, le deuxième ne possède qu'un seul point d'avance sur son adversaire. À trois journées de la fin, leur confrontation sera fatale pour l'un des deux. Encore une fois, Chelsea s'incline (2-0). À l'issue de la rencontre, son adversaire le dépasse au classement. Il ne sera jamais rattrapé. Les Blues ne gagnent pas leurs deux matches restants. Ils sont relégués en D2.

La volte-face de Willian

Le transfert était bouclé. En août 2013, WIllian devait quitter l'Anji Makhatchkala pour Tottenham. La somme : 30 M£. Le Brésilien avait même passé sa visite médicale chez les Spurs. C'était sans compter sur la détermination de Chelsea. Roman Abramovitch, le président des Blues, en fait une affaire personnelle. Il appelle directement son homologue d'Anji, Suleyman Kerimov et surenchérit. Volte-face. WIllian signe à Chelsea, pour 35 M£. Tottenham en est convaincu : à la base, Chelsea ne voulait pas vraiment de Willian. Le but des Blues était seulement de nuire à leur voisin, s'agace le président Daniel Levy.

Arnesen et l'approche illégale

Il était l'homme de l'ombre de Tottenham. Début juin 2005, les Blues veulent signer Frank Arnesen, le directeur sportif des Spurs. Selon ces derniers, Chelsea ne les pas informés d'une telle approche, comme la loi l'oblige de le faire. Le club d'Abramovich assure le contraire. Quelques semaines plus tard, un accord entre les deux équipes est finalement trouvé. Et le Danois est transféré à Chelsea.

Couteaux, battes de baseball et crosses de hockey

En mars 2007, Tottenham et Chelsea se quittent sur un score nul en FA Cup (3-3). Après le match, une bagarre éclate entre les supporters des deux équipes près d'un pub. Au moins dix personnes sont poignardées. Arrivée sur place, la police trouve notamment des couteaux, des battes de baseball et des crosses de hockey. «C'était le chaos», expliquera un témoin.

La malédiction de Stamford Bridge

Vingt-six ans que Tottenham n'a pas gagné à Chelsea. La dernière fois, c'était en février 1990. Depuis, vingt-six matches ont eu lieu, sans aucune victoire des Spurs.
Nick Carvalho
Réagissez à cet article
500 caractères max
djad16 3 mai à 14:38

Mais c'est la photo de E. Hazard qu'il fallait poster , Fabregas était nul hier!

ADS :