cantona (eric) (GOLESI FELIX/L'Equipe)

Anniversaire : Les 10 phrases assassines d'Eric Cantona

Ce mardi 24 mai, Eric Cantona fête ses 50 ans. L'occasion de revenir sur les phrases assassines prononcées par le King. Lorsqu'il pense quelque chose, Cantona n'hésite pas à l'exprimer.

Henri Michel pas loin d'être un sac à merde

En septembre 1988, Henri Michel, alors sélectionneur de l’équipe de France, n'appelle pas Eric Cantona pour une rencontre France-Tchécoslovaquie en amical. La réponse de Cantona est cinglante : «Je lisais un truc de Mickey Rourke, parce que c'est un gars que j'adore, qui disait que le mec qui s'occupe des oscars est un sac à merde. Je pense qu'Henri Michel n'en est pas loin», commente Cantona. Le président de la FFF, Jean Fournet-Fayard, le suspend 10 mois.

Une bagarre avec Jean-Claude Lemoult

En 1989, alors que Cantona est un joueur de Montpellier, une bagarre avec son coéquipier Jean-Claude Lemoult éclate à l'issue d'une défaite à Lille. Cantona se sert d'une chaussure à crampons pour remettre en place les idées de Jean Claude Lemoult, qui lui reprochait son manque d'efficacité. Il se justifiera en ces termes : «Il est trop tard pour s'expliquer. Je lance mes crampons au visage de Lemoult. Jean-Claude répond. A l'intérieur du vestiaire la bagarre est passée comme un éclair».

«Domenech est l'entraîneur le plus nul du football français depuis Louis XVI !»

Eric Cantona et l’équipe de France, c’est une histoire pour le moins compliquée. Invité à commenter la difficile qualification des Bleus pour le Mondial 2010, Cantona ne prend pas de pincettes : «Je n'ai pas beaucoup suivi la qualification mais je crois que Raymond Domenech est l'entraîneur le plus nul du football français depuis Louis XVI», lâche-t-il, avant d’ajouter «Moi, je mettrais Laurent Blanc à la tête des Bleus. C'est celui qui correspond le plus à ma philosophie. Il a gagné des trophées et il fait pratiquer à son équipe du beau jeu».

«Henry a niqué les Irlandais»

La qualification au Mondial sud-africain, acquise dans des conditions rocambolesques, n’est pas du goût de Cantona : «Ce qui m'a le plus choqué, ce n'est pas la main, franchement. Ce qui m'a le plus choqué, c'est que ce joueur-là (Thierry Henry), à la fin du match, devant les caméras de télévision, est allé s'asseoir à côté d'un Irlandais pour le consoler, alors qu'il venait de le "niquer" trois minutes avant. Si j'avais été Irlandais, il ne serait pas resté trois secondes...»

«On continuait une semaine de plus ils se mangeaient entre eux»

Eric Cantona est brièvement revenu, à sa façon, sur l'élimination des Bleus au premier tour de la Coupe du monde après l'épisode de Knysna. «Ça arrive de passer à côté, a-t-il d'abord expliqué. Avant de poursuivre. C'est une bonne chose que finalement ils rentrent à la maison parce que s'ils restaient une semaine de plus, ils se mangeaient entre eux. On a évité le cannibalisme et c'est bien

«Pas d'armes, pas de sang, rien du tout, à la Spaggiari

En 2010, Eric Cantona veut faire la révolution à sa manière. Il invite tous les Français à se mobiliser pour retirer leur argent des banques qui, pour le King, sont la cause des crises financières. Le mouvement commence à prendre un peu d’épaisseur et Cantona poursuit : «Face à l'étrange solidarité qui est en train de naître, oui, le 7 décembre, je serai à la banque». Finalement, Canto n’aura pas réussi à faire sauter la banque.

«Public de merde, petits bourgeois»

En février 2012, mécontent de voir la salle du théâtre d'Arcachon à moitié vide pour la représentation de sa pièce «Ubu enchaîné», Eric Cantona a laissé un message surprenant sur le livre d'or comme le rapporte le quotidien Sud-Ouest : «Public de merde, petits bourgeois». Il ne faut pas vexer le roi.

Le coup de gueule environnemental de Cantona

Après le football, la politique, la crise sociale, Cantona s’attaque à l’environnement. Dans une émission présentée par Alessandra Sublet, le King s’en prend aux différentes ondes émises par les téléphones, nocives pour la santé et pour l’intégration sociale. «On a perdu ce rapport à la terre, à la nature. Les gens ne se parlent plus. La vie que j'aime, que j'ai aimé, je ne la retrouve plus. Vous regardez les gens aux terrasses des cafés, ils envoient des textos alors que je suis sûr qu'ils n'ont rien à dire. On est entouré par des milliards d'ondes et les gens ne se parlent plus

«Je montrerai l'exemple à tous les bobos, célèbres ou pas»

L’année dernière, Cantona réagit à la crise migratoire qui frappe l’Europe et propose d’accueillir, chez lui, un réfugié pour montrer l’exemple. Il en profite pour tacler «ceux qui font la leçon» et qui n’agissent pas.

Quand il tacle les Bleus

Désormais comédien, en 2015, Cantona avoue ne pas suivre régulièrement l’équipe de France, ce qui ne l’empêche pas d’avoir un avis sur l’effectif des Bleus : «Je regarde très peu de matches et pas les matches de l'équipe de France. Je suis Barcelone souvent, Manchester. Je regarde des équipes qui jouent un certain football. Après je ne connais pas cette équipe, peut-être qu'elle joue ce football-là, mais je pense que cela se saurait

Emmanuel Trumer