griezmann (antoine) (A.Reau/L'Equipe)
Bleus

Antoine Griezmann, l'attaquant du Barça, n'a plus marqué depuis sept matches avec les Bleus

Muet depuis sept matches et demi et un but contre la Bolivie début juin (2-0), Antoine Griezmann inquiète après ses dernières prestations en équipe de France. Pourtant, il reste le véritable dépositaire du jeu des Bleus.

677, c'est le nombre de minutes qui séparent Antoine Griezmann de son dernier but avec les Bleus. Une éternité pour le huitième meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France (29 buts, à une longueur de Jean-Pierre Papin), dont on se souvient des deux penalties consécutifs ratés face à l'Albanie puis Andorre en septembre. Une aussi longue période de disette constitue la plus mauvaise série de sa carrière sous le maillot tricolore. Il faut remonter à ses débuts (en 2014 et 2015), pour le voir si peu efficace devant le but.
Pourtant, l'influence du natif de Mâcon sur le jeu des Bleus est toujours prépondérante. De quoi justifier son statut d'intouchable. Face à l'Albanie ce dimanche, Griezmann va prendre part à son 35e match international consécutif. En dehors de Patrick Vieira (44 matches de suite entre 1999 et 2004), personne ne peut se targuer d'une telle continuité avec la sélection. Dans le groupe de Didier Deschamps, Griezmann est le seul Bleu à avoir disputé tous les matches depuis la finale de la Coupe du monde en Russie.

Le baromètre des Bleus

Plus révélateur encore, l'ancien joueur de l'Atlético est l'élément le plus décisif des champions du Monde en 2019, en étant impliqué sur 10 buts (3 réalisations, et 7 passes décisives). C'est simple, sur l'année civile, il n'y a que deux matches durant lesquels Griezmann n'est parvenu à faire la différence. A chaque fois, cela a coïncidé avec une faible prestation des Bleus : en Turquie (0-2) au mois de juin, et jeudi soir face à la Moldavie (2-1). Lors de ce dernier match, l'attaquant de 28 ans aurait pu inscrire un pénalty décisif, mais il a préféré laisser le cuir à Olivier Giroud. «Il était en confiance, il a pris le ballon et il a bien fait», a commenté Griezmann après la rencontre. Une preuve de son manque de confiance actuel ?
La performance de l'attaquant tricolore n'a pas étonné en Espagne. «Griezmann a été dans la continuité de ses derniers matches médiocre avec le FC Barcelone», écrivait ainsi Mundo Deportivo à l'issue de la rencontre. Malgré son adaptation difficile au Barça, le numéro 7 reste le leader technique des Bleus, le chef d'orchestre par qui passent toutes les attaques. Si Griezmann est dans un mauvais jour, c'est toute l'animation de l'équipe qui s'effondre tel un château de cartes. Espérons simplement que les doutes qui l'accompagnent en Catalogne ne finissent pas par le poursuivre chez les Bleus.
Nicolas Maître
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :