Antoine Griezmann, Lionel Messi (Barcelona), DECEMBER 21, 2019 - Football / Soccer : Spanish
À lire dans FF

Antoine Griezmann-Lionel Messi, l'impossible une-deux

À lire cette semaine dans France Football, notre dossier sur la relation entre l'international français et le sextuple Ballon d'Or FF. Les mois passent et «Grizi» n'a pas trouvé sa place dans une équipe du Barça aux ordres du génie argentin...

Les suiveurs du FC Barcelone ne se laissent pas berner par les accolades entre les deux gauchers diffusées par le service de presse du Barça et par les jolies phrases sur leur «entente en grand progrès». À force de commenter les matches du FC Barcelone, ils savent que, souvent, Leo Messi nie la vérité de l'action en cours en retenant son pied et, au lieu de servir Antoine Griezmann démarqué, il opte pour un crochet, un changement de direction vers un autre partenaire. Du haut des tribunes, ce refus du geste qui s'impose résonne comme un bizutage qui n'en finit pas, un supplice au ras du gazon. «Le problème du Français, c'est qu'il n'est pas le joueur dont l'équipe avait besoin, c'est une erreur de casting» balance Lluis Mascaro, réputé journaliste du quotidien Sport. Grizou ressemble trop à l'Argentin, lui aussi est une segunda punta, véritable deuxième attaquant libre de ses mouvements. Résultat, parfois, le sextuple Ballon d'Or FF, qui n'est pas un chef au grand cœur ni un partageur, adresse parfois seulement trois ou quatre passes en un match à l'ex de l'Atlético. Une misère...

Lire aussi : Le sommaire complet du nouveau numéro de FF
De son côté, Antoine Griezmann se montre irréprochable. Pas un mot de trop, un langage corporel de sage fantassin qui ferait presque oublier qu'il est champion du monde en titre, vainqueur de la Ligue Europa et troisième du Ballon d'Or FF 2016 et 2018, surtout un footballeur magnifique à condition d'être libre de ses inspirations. À ses proches, il ne cache pas que ce mauvais traitement du roi catalan et de son clan est pénible à vivre, mais il tient bon : «Ils ne vont pas m'avoir, je ne vais pas lâcher !» Il s'accroche en vue de l'Euro en juin, une parenthèse d'oxygène qui sera bienvenue. Reste à imaginer quel avenir possible pour lui en terre barcelonaise.

Christophe Larcher
L'intégralité du dossier sur la relation Messi-Griezmann, l'entretien exclusif qu'Unai Emery a accordé à FF ou encore le reportage sur le futuriste Brentford FC sont à retrouver en kiosques ou ici en version numérique.
Réagissez à cet article
500 caractères max
mzelle.lara 11 févr. à 21:14

avez vous vu les matchs de griezmann? ils sont catastrophique.Tout mettre sur le dos de Messi c'est un peu osé

oskare68 11 févr. à 20:50

Les footeux sont tous des frérots a les entendre alors kil ne peuvent pas se blairer

oradreaux 11 févr. à 19:56

vraiment décevant Monsieur Messi !Grizou lâche rien, tu vas y arriver...

King_Henry 11 févr. à 14:55

Messi n'as plus le niveau pour jouer en Europe. C'est le moment qu'il aille en Chine ou aux Emirates et de laisser FCB progresser.

anis_3001 11 févr. à 14:12

c'est l'autiste argentin qui ne veux pas faire de passes et c est grizman le probleme??

voir toutes les réactions
ADS :