France's national soccer team player Antoine Griezmann (C) arrives at the Elysee Palace for lunch after the end of the UEFA 2016 European Championship in Paris, France, July 11, 2016. REUTERS/Charles Platiau (115901+0000,CHARLES PLATIAU/Reuters)
À lire dans FF - L'événement

Antoine Griezmann, six défis pour grandir avec l'Atlético Madrid et l'équipe de France

L'attaquant de l'Atlético Madrid fait la Une de France Football cette semaine. FF s'est demandé ce qu'il manquait encore à Antoine Griezmann pour flirter avec les stars mondiales tels Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi. Extraits.

Trente-quatre buts en soixante-trois rencontres toutes compétitions confondues. La saison 2015/16 d'Antoine Griezmann a clairement été la meilleure de sa vie. Une finale de Ligue des champions avec l'Atlético Madrid (perdue face au rival du Real lors de la séance des tirs au but) et une finale d'Euro 2016 également sans trophée au bout devant le Portugal. Une sacrée saison donc, mais aucun trophée collectif. Sa seule distinction : celle d'avoir été élu meilleur joueur de l'Euro. Pas sûr que cela suffise à son bonheur. Question palmarès, Antoine Griezmann reste donc bloqué à une Supercoupe d'Espagne en 2014, un titre de champion de D2 espagnole en 2010 et à un Euro U19 avec les Bleuets également en 2010. Bien maigre à côté des mastodontes Cristiano Ronaldo et Lionel Messi que Griezmann pourrait bien accompagner sur le podium du Ballon d'Or 2016. Mais il ne fait quasiment aucun doute qu'il n'arrivera pas à s'immiscer dans la bataille entre les deux stars.

«Il doit encore monter en puissance, ça viendra avec l'accumulation des matches à gros enjeux»

Signe que le natif de Mâcon n'est pas encore statisquement à leur niveau. À 25 ans, il a encore le temps de les peaufiner, mais également de soigner toujours plus sa cote dans le foot mondial. Car dans les six défis pour Grizou que FF vous détaille dans son édition en vente mardi, il n'y a pas que la quête de titres et donc arriver au niveau du duo argento-portugais. Il y a également la prise progressive du leadership en équipe de France. Il a progressivement pris les rênes des Bleus à partir des huitièmes de finale du dernier Euro, il doit confirmer ce statut et cette forme sur la route du Mondial 2018. «Il est en train d'engranger des sensations, estime Fabien Barthez, l'un des six témoins interrogés par FF. Il doit encore monter en puissance, ça viendra avec l'accumulation des matches à gros enjeux.»

«Des marques le veulent pour en faire un ambassadeur mondial»

Mais il n'y a pas que sur le terrain que Griezmann doit et va devenir plus grand. C'est le cas en dehors, autour de la "marque Griezmann" qui génère déjà de nombreuses recettes. «Des marques le veulent pour en faire un ambassadeur mondial», avoue Sébastien Bellencontre, conseiller marketing du joueur, dans FF. Le tout, autour d'une image qui prend toujours plus d'épaisseur pour un personnage qui reste finalement encore très loin des très grandes stars. Et ça lui va sûrement bien comme ça. «Il ne cherchera jamais à être quelqu'un d'autre, nous explique Maud Griezmann, sa sœur. Vous ne le verrez jamais dans des grosses fêtes sur Madrid ou ailleurs. Cette partie-là du football ne l'intéresse pas.»
 
Les six défis, avec l'éclairage de Fabien Barthez, d'Omar Da Fonseca, d'Emmanuel Petit, de la sœur d'Antoine Griezmann, de son conseiller marketing mais aussi d'un de ses amis proches ; ainsi que  l'histoire qui aurait pu mener l'ancien de la Sociedad à Arsenal sont à retrouver dans le 3666e numéro de France Football, en vente dès mardi.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ANOUCHKA 2 août à 20:13

griezmann est un bon joueur mais il ne sera jamais l'égal de cr7 ou messi encore un peu tendre lui manque plus de mental et de caractére

ravenim 2 août à 14:21

Qui signe cet article...? Personne...? C'est un peu bizarre de conseiller à Griezmann d'abandonner le club où il est devenu un star. Il avait de belles performances quand il jouait pour la Real Sociedad, mais, hors San Sebastian, il n'était pas rélévant. Où est-ce qu'il doit aller? Au PSG...? En deux ans à Madrid, Griezmann a joué une finale de Champions plus que les parisiens depuis la fondation du club... Gagner un Championnat où il n'y a pas de rivaux ne semble pas trop difficile.

FootGuru 1 août à 20:56

Antoine Griezmann a fait beaucoup de progres depuis qu'il a commence avec l'Atletico de Madrid, mais il est encore tres loin des deux stars mondiales CR7 et Messi (physiquement et techniquement) et je doute qu'il a les capacites intriseques pour les rejoindre.

ADS :