Antonio Conte, l'entraîneur de l'Inter Milan, s'est démené en vain. (A. Garofalo /Reuters)
Ligue des Champions - Inter

Antonio Conte (Inter Milan) après la défaite face au Real : « La différence s'est vue »

Après la défaite de l'Inter Milan à domicile (0-2) contre le Real Madrid en Ligue des champions, l'entraîneur des Nerazzurri, Antonio Conte, a reconnu la supériorité des Merengues.

Antonio Conte (entraîneur de l'Inter Milan, après la défaite 0-2 contre le Real Madrid) : « Ne parlons pas de l'arbitrage, même s'il faut être intelligent et ne pas ruiner des matches ainsi. Je ne sais pas ce qu'a dit Vidal à l'arbitre mais laisser une équipe à dix à la 33e minute, c'est la tuer. Seul le temps va nous aider à grandir et mieux gérer ce type de matches. Il est déjà difficile de jouer contre une équipe du niveau du Real Madrid, ensuite quand avec un but de retard et à dix après une demi-heure, la montagne devient très difficile à escalader ».
« Cela ne doit pas nous abattre »
« Je pense que, sur un match comme ça, la différence s'est vue entre eux et nous. Cela ne doit pas nous abattre mais nous montrer le chemin à parcourir. La seule voie, c'est de travailler. Je ne pense que c'est un problème d'attaque, on marque des buts, mais il est difficile de revenir après s'être mis mal au début. C'est comme ça. On avait beaucoup mieux joué à l'aller (défaite 2-3), on était plus agressifs. Mais l'équipe n'a pas été mal dans l'attitude, il ne faut pas oublier que c'était le Real en face. »

lire aussi

Les tops-flops d'Inter Milan - Real Madrid : Eden Hazard en métronome
Réagissez à cet article
500 caractères max
renaudcatherine01 27 nov. à 11:33

Bien que j'apprécie l'homme (en tant que joueur puis comme entraîneur), je conçois qu'il cherche des excuses. Mais se réfugier derrière l'arbitrage et un "(...) mais en face c'était le Réal", faut pas pousser. Tu es en LDC donc tu ne vas pas tomber sur des petites équipes. Faut pas rêver ! Surtout que le Réal n'est plus du tout le monstre qui gagnait tout sur son passage il y a encore quelques années. Loin de là même. Mais courage aux Intéristes et à Conté.

ADS :