Giovani Lo Celso a beaucoup à gagner. (Cremel/L'Equipe)
Coupe du Monde - Argentine

Argentine : Giovani Lo Celso, une place à prendre

Le manque de certitude de Jorge Sampaoli pourrait permettre au milieu parisien Giovani Lo Celso de gagner ses galons de titulaire pour la Coupe du monde.

Pour sa cinquième sélection avec l'Argentine de Jorge Sampaoli, Giovani Lo Celso foulera la pelouse de la Bombonera, le stade mythique de Boca Juniors, pour y affronter Haïti mardi soir (mercredi 01h00 HF). Depuis son dernier match à Buenos Aires en novembre 2016, quelques semaines seulement avant de rejoindre la France et le PSG, Lo Celso (22 ans) a fait son chemin.

Après une longue phase d'adaptation et une petite balade de poste en poste, tant à Paris qu'en sélection, il s'est désormais fait une place de choix dans les plans fluctuants de Jorge Sampaoli. Consulté en amont du match amical contre la Russie (1-0, le 11 novembre), le sélectionneur argentin avait souligné : «Gio peut faire le lien avec Leo (Messi). Si Leo est neutralisé, nous devons pouvoir avoir des options.» Après avoir joué derrière l'attaquant en l'absence du quintuple Ballon d'Or France Football contre l'Italie (2-0, le 23 mars), il a occupé le flan droit de l'attaque albiceleste lors de la déroute contre l'Espagne (1-6, le 27 mars).
Sampaoli veut qu'il apporte «clarté, intelligence et surprise» à son équipe
Sampaoli ne tarit pas d'éloges à l'égard du jeune milieu de terrain du Paris-SG, dont il pourrait bien faire son meneur de jeu pour la Coupe du monde (14 juin -15 juillet). Sauf rebondissement, le natif de Rosario profitera de la blessure de Lucas Biglia pour faire à nouveau ses preuves comme milieu récupérateur aux côtés de Javier Mascherano dans un 4-2-3-1 rénové , où il devrait retrouver pas moins de quatre autres joueurs formés dans sa ville d'origine (Ansaldi, Di Maria, Mascherano et Messi).

Sampaoli compte sur Lo Celso pour apporter «clarté, intelligence et surprise» à son équipe. Le «Pelado» («le chauve») pourrait d'ailleurs finir par lui confier les clefs du jeu pour fluidifier la circulation et briser les lignes adverses grâce à sa qualité de passe. Pour le quotidien la Capitale, de sa ville natale, Lo Celso (48 matches cette saison avec le PSG toutes compétitions confondues, 6 buts, 7 passes décisives), serait même devenu le plan A de Sampaoli comme «usine génératrice de jeu».

Un boulevard s'offre donc au milieu parisien pour s'imposer dans le onze du double champion du monde et disputer son premier Mondial en tant que titulaire.
L'équipe probable : Caballero - Ansaldi, Otamendi (ou Mercado), Fazio, Tagliafico - Mascherano, Lo Celso - Lanzini, Messi (cap.), Di Maria - Higuain.
Réagissez à cet article
500 caractères max