Soccer Football - Europa League - Group F - Arsenal v Eintracht Frankfurt - Emirates Stadium, London, Britain - November 28, 2019  Arsenal's Pierre-Emerick Aubameyang looks dejected after the match    REUTERS/Eddie Keogh (Reuters)
Ligue Europa - 5e journée

Arsenal battu, la Roma encore en vue, les anciens de Ligue 1 à l'honneur... Ce qu'il faut retenir de la 5e journée de Ligue Europa

Arsenal renversé à la maison par Francfort, la Roma qui continue d'y croire, ou encore les anciens de Ligue 1 qui se sont distingués... Voici ce qu'il faut retenir de la 5e journée de Ligue Europa.

Arsenal se complique la vie

Ces derniers mois, on dirait que les Gunners sont tout simplement incapables de faire les choses correctement. Après quatre premiers matches tout à fait satisfaisants, avec trois victoires et un nul sur la pelouse de Guimaraes (1-1), qui leur ont permis de solidement s'installer en tête de ce groupe F, ils se sentaient obligés de gâcher cette phase de poules avec une vilaine défaite à domicile. Ce jeudi face à Francfort, une équipe pourtant moyenne en Bundesliga cette année (10e), les hommes d'Unai Emery ont laissé filer la victoire alors qu'ils dominaient et menaient tranquillement au score grâce à Aubameyang (1-0, 45e). Mais après le repos, l'intensité des Londoniens a baissé et Kamada en a profité pour montrer sa qualité de frappe. Un joli enroulé du gauche pour égaliser devant un Sokratis beaucoup trop passif (1-1, 55e) et une mine du droit sur un ballon mal repoussé par la défense des locaux (1-2, 64e). Si ni la première place, ni la qualification des Canonniers ne sont en péril, ce revers fait clairement tâche.

La Roma toujours dans le coup

On pouvait s'inquiéter de l'avenir de l'AS Rome dans cette Ligue Europa, car les hommes de Paulo Fonseca restaient sur une défaite et deux nuls sur les trois dernières journées. Mais grâce à une belle victoire, ce jeudi, sur le terrain des Stambouliotes de Basaksehir (0-3), les Italiens reviennent totalement dans la course, et comptent même le même nombre de points que le leader, Mönchengladbach. Il aura suffi de 45 minutes à la Roma pour faire la différence. Veretout (voir par ailleurs) ouvrait d'abord la marque sur un coup de pied de réparation (0-1, 30e), avant que Pellegrini n'offre à Kluivert (0-2, 40e), puis à Dzeko (0-3, 45e), les deux autres réalisations de la rencontre. Les Romains ont désormais leur destin entre leurs mains. S'ils gagnent leur dernier rendez-vous face aux Autrichiens de Wolfsberger, ils seront qualifiés.

Les anciens de Ligue 1 à l'honneur

Si aucun club de Ligue 1 ne s'est qualifié pour la suite, il y a quand même des anciens joueurs du Championnat français qui ont pu s'illustrer durant cette soirée. À commencer par Jordan Veretout, qui a contribué au large succès de l'AS Roma (3-0) sur penalty. L'ancien joueur de Lorient Vincent Aboubakar a pu s'offrir un doublé et a donné la victoire au FC Porto à Berne face aux Young Boys. Sergi Darder a égalisé pour l'Espanyol à la fin de la rencontre face au Ferencvaros permettant à son équipe de se qualifier pour les seizièmes. Puis le revenant Jérémy Mathieu a inscrit le troisième but du Sporting Portugal face au PSV (4-0). L'ancien Toulousain, passé par le Barça, a réussi une belle reprise sur un corner de Fernandes. Malgré son but, Pierre-Emerick Aubameyang n'a pas trouvé de solutions pour permettre à Arsenal de faire mieux contre Francfort (1-2). Son coéquipier Alexandre Lacazette n'a pas joué. Et Ludogorets a pu remercier Claudiu Keserü. Passé par FC Nantes, il a permis de ramener le nul de Moscou (1-1).

Braga-Wolverhampton, un match fou

Quel match ! Si certains ont la critique facile sur l'intérêt ou la qualité des rencontres de phase de poules de cette C3, voici la preuve qu'il n'y a pas besoin d'avoir deux grosses cylindrées européennes pour assister à un beau match de foot. Que de buts et de renversements de situation dans ce duel de début de soirée entre le 9e du Championnat portugais et le 5e de Premier League. Et c'est Braga qui a eu le premier et le dernier mot de cette orgie de buts. L'ouverture du score est arrivée très tôt, par Andre Horta (1-0, 6e), avant que les Anglais ne s'énervent pour faire trembler les filets trois fois coup sur coup, par Jimenez (1-1, 13e), Doherty (1-2, 34e) puis Traore (1-3, 35e). Mais si les Loups pensaient tenir leur succès, c'est raté. Car les locaux sont revenus des vestiaires avec la ferme intention de recoller au score, ce qu'ils ont fait grâce à Paulinho (2-3, 65e) et Fransergio (3-3, 79e). Au final, pas de rancœur puisque les deux formations sont qualifiées (voir par ailleurs).

On connaît dix qualifiés

Dix qualifiés sur trente-deux sont connus. Alors qu'il reste une journée pour déterminer les derniers qualifiés, on connait un certain nombre d'équipes pour le prochain tour. En plus de Manchester United, de Séville, du Sporting Portugal et du Celtic, c'est au tour de l'Espanyol de se qualifier pour la suite. Les coéquipiers de Sergi Darder se sont contentés d'un nul (2-2) contre Ferencvaros. Wolfsburg et La Gantoise n'ont pas eu trop de mal non plus à se qualifier dans le groupe I. Dans un match fou, Braga a su revenir au score contre les Wolves. Menés 3-1 à la mi-temps, les Portugais ont arraché le nul à la fin de la rencontre (3-3). Ce nul qualifie les deux clubs puisque le Besiktas a remporté son premier match contre le Slovan Bratislava (2-1). L'AZ Alkmaar a eu chaud. À dix contre onze et menés 0-2 à domicile, les Néerlandais ont marqué à la fin de la rencontre (2-2). Ce retour inespéré qualifie le club, qui garde toujours l'espoir de prendre la tête du groupe L à la place de Manchester United, grand perdant face à Astana en début de soirée (1-2). Il n'y aura en revanche aucun club français au prochain tour.

Lire aussi : Astana renverse Manchester United

Les qualifiés
Séville FC
Manchester United
Celtic FC
Sporting Portugal
La Gantoise
VfL Wolfsburg
Sporting Club de Braga
Wolves
L'Espanyol
L'AZ Alkmaar
J.C. et Q.G.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :