(L'Equipe)

Ascension fulgurante, méga contrat à l'OL, carrière internationale en pause... 10 choses à savoir sur Ada Hegerberg

Pour sa première édition, le Ballon d'Or féminin France Football a été attribué à la joueuse de l'Olympique Lyonnais, Ada Hegerberg, qui a signé une année 2018 exceptionnelle. FF.fr vous propose de partir à la rencontre de la Norvégienne en dix points.

Elle a mis la sélection norvégienne en pause

L'Euro 2017 a été un véritable calvaire pour la Norvège. Dernière de son groupe, sans aucun point ni but inscrit, la nation rentrait bredouille des Pays-Bas. Dans la foulée, Ada Hegerberg (66 sélections, 38 buts) annonçait sa mise en retrait de la sélection suite à cette piètre performance, mais aussi à cause de différends avec la Fédération. Depuis, elle n'a toujours pas rejoué, et sa dernière convocation remonte donc à ce triste épisode d'août 2017.

Un record en Ligue des champions

La saison passée, l'Olympique Lyonnais remportait sa cinquième Ligue des champions au terme d'une nouvelle épopée des plus spectaculaires. En finale, les Lyonnaises ont eu des frayeurs, mais ont finalement inscrit quatre buts en prolongation pour se défaire de Wolfburg (4-1). Ada Hegerberg entrait dans l'histoire en inscrivant 15 buts sur toute la compétition, un nouveau record, dont un lors de l'ultime rencontre.

Elle est mariée avec un joueur norvégien

Il s'appelle Thomas Rogne, il a 28 ans et depuis cette année, il est marié avec Ada Hegerberg. C'est également un joueur de football professionnel norvégien. Rogne joue au Lech Poznan, en Pologne, depuis 2017, après avoir évolué, entre autres, au Celtic et à Wigan. Il a aussi été international norvégien, mais sa dernière sélection remonte à 2012.

Un palmarès déroutant

A seulement 23 ans, Ada Hegerberg accumule un nombre conséquent de récompenses. Avec l'OL, elle a remporté trois fois la Ligue des champions (2016, 2017, 2018), quatre fois le Championnat de France (2015, 2016, 2017, 2018) et trois fois la Coupe de France (2015, 2016, 2017). Elle a été la meilleure buteuse de D1 féminine des trois dernières saisons. En 2016, elle a également été désignée meilleure joueuse de l'année par l'UEFA.

Issue d'une famille de footeux...

Sa passion pour le ballon rond n'est pas née du jour au lendemain. Ada vient d'une famille intimement liée au football. Ses deux parents y ont joué, ainsi que son frère. Son père, Stein Erik, a joué en deuxième division norvégienne et sa mère, Gerd, en première division. Sa soeur, elle aussi, joue en France. C'est donc presque naturellement qu'Ada est devenue la joueuse qu'elle est aujourd'hui...

...et sa soeur joue au PSG

Quand la famille s'assemble... Andrine Hegerberg est arrivée cette année au Paris Saint Germain. Adversaires dans le Championnat de France lors de l'affrontement entre le PSG et l'OL, elles ont été coéquipières auparavant. Elles ont par ailleurs joué ensemble en sélection, mais aussi lorsqu'elles étaient toutes les deux en Norvège.

Elle est la joueuse la mieux payée du monde

Arrivée en 2014 à l'Olympique Lyonnais en provenance du club allemand de Potsdam, la joueuse a prolongé son contrat jusqu'en 2021. Selon L'Equipe, lors de cette extension de bail en juin dernier, elle est devenue la joueuse féminine la mieux payée du circuit.

Son modèle s'appelle... Thierry Henry

Dès son plus jeune âge, son idole n'était autre que Thierry Henry. Dans une interview accordée à la FIFA avant la Coupe du monde U20 en 2012, elle se déclarait fan inconditionnelle d'Arsenal. Par la suite, sur son premier maillot de joueuse, elle portait avec fierté le numéro 14. «C'est pour cela que je m'entraîne tous les jours» avouait alors la star montante. Sa soeur, Andrine, était supportrice du FC Barcelone, ce qui a renforcé ce lien devenu logique avec le Français. Depuis Ada, comme Titi, est devenue une «serial-buteuse»...

Sa carrière a décollé très jeune

En 2012, à seulement 17 ans, elle quittait la Norvège pour l'Allemagne quand elle rejoignait Potsdam. Elle restait deux saisons outre-Rhin avant de s'engager avec l'OL, sans une once d'hésitation, comme elle l'expliquait au Progrès en avril 2018. «L'Allemagne m'a vraiment fait grandir en tant que personne, mais je n'y serais pas restée cinq ou six ans», expliquait-elle. Depuis, elle a littéralement conquis la France et le club rhodanien en enchaînant les buts et les trophées.

Avec l'OL, elle a plus de buts que de matches disputés

Irrésistible depuis son arrivée dans le Rhône en 2014, Ada Hegerberg n'a de cesse d'affoler les compteurs. Trois fois de suite en tête du classement des buteuses de D1 féminine, l'attaquante norvégienne possède des statistiques hallucinantes, à tel point qu'elle a inscrit plus de buts qu'elle n'a joué de matches avec l'Olympique Lyonnais. En 147 apparitions toutes compétitions confondues, elle a trouvé le chemin des filets à 182 reprises, soit une moyenne de 1,24 but par match.

Jérémy Docteur