Laurent Blanc va devoir continuer à faire tourner son effectif. (R. Martin - L'Equipe)
Coupe - PSG

Au PSG, «on ne va pas se plaindre» d'un calendrier très chargé

Confronté à un calendrier démentiel, le PSG, qui vient de se qualifier en 8es de finale de la Coupe de France face à Toulouse, ce mardi, et est donc encore en lice dans quatre compétitions différentes, doit faire tourner son effectif sans mettre en péril ses chances de titres. Une alchimie compliquée pour Laurent Blanc.

Du 13 janvier au 20 février, soit cinq semaines, le PSG va disputer onze matches ! Un calendrier démentiel qui ne fait pourtant pas peur aux joueurs. «On ne va pas se plaindre ! L'enchaînement des matches n'est pas un problème, cela permet à tout le monde de jouer, cela permet aussi de peaufiner les automatismes. Moi, j'ai du temps de jeu en ce moment. Cela fait du bien», a souri Benjamin Stambouli après la rencontre remportée par le PSG contre Toulouse en 16es de finale de la Coupe de France.
«On va trouver des choses à améliorer» (Laurent Blanc)
«On doit passer ce mois de janvier qui est compliqué, avec ce calendrier assez fou, a lâché Laurent Blanc. En ce moment, le banc amène ce qu'il doit amener, c'est une bonne chose.» Déjà touché par les blessures (Pastore, Marquinhos, Verratti), l'entraîneur du champion de France doit faire tourner sans pour autant faire baisser les chances de succès de son équipe.

Ce mardi contre Toulouse, certains ont montré qu'ils pouvaient vraiment apporter quelque chose, comme Ongenda ou Stambouli. D'autres, comme Kimpembe ou Lavezzi, ont plus de mal à être au niveau du titulaire qu'ils remplacent. «On va trouver des choses à améliorer», a conclu Laurent Blanc. 
Réagissez à cet article
500 caractères max