Soccer Football - La Liga Santander - Villarreal v Real Madrid - Estadio de la Ceramica, Villarreal, Spain - January 3, 2019  Villarreal's Santi Cazorla in action with Real Madrid's Dani Carvajal   REUTERS/Heino Kalis (Reuters)
Espagne - 17e journée

Auteur d'un doublé, l'immortel Santi Cazorla a contrarié le Real Madrid ce jeudi soir

Pour son premier match en 2019, comptant pour la 17e journée du Championnat d'Espagne, le Real Madrid a manqué l'occasion de revenir à cinq points du Barça, leader. Sur la pelouse de Villarreal (désormais 17e), les Merengue ont pu compter sur des buts de Benzema et Varane mais n'ont rien pu faire face à Cazorla (doublé, 2-2).

Les amoureux du ballon rond n'ont qu'à profiter. Ceux de l'Estadio de la Ceramica, quant à eux, ne peuvent que se réjouir. Santi Cazorla, passé tout proche de l'amputation, est petit à petit en train de renaître de ses cendres chez lui, en Espagne. Ce match face au Real Madrid en est peut-être le point d'orgue. Dès la quatrième minute, c'est lui qui allumait la première mèche de cette rencontre, d'un but "à la Titi Henry" en une touche pour enrouler dans le petit filet opposé. 1-0 puis, 78 minutes plus tard, un but salvateur qui pourrait redonner un peu de confiance à Villarreal, 17e au classement de la Liga. Cette fois, c'est de la tête que l'ancien Gunner trompait Thibaut Courtois, créant l'euphorie dans un stade qui n'avait que trop peu connu la joie cette saison (Villarreal avait terminé cinquième en 2017-18). Arrivé à l'intersaison dans l'espoir de retrouver du temps de jeu, "Santi" gagne aussi les cœurs. «Dès qu'il passe quelque part, il est aimé», racontait Robert Pirès à FF.fr en octobre dernier. Avec ce genre de performances qui plus est, cela ne fait pas de doute.

Les Frenchies du Real Madrid n'ont pas suffi

Les prouesses de Cazorla n'ont pourtant pas le chic d'arranger l'adversaire du soir. Le Real perd en effet deux points très précieux dans la course au titre puisqu'il pouvait, en cas de victoire, recoller à cinq petits points du Barça, leader. D'aucun n'aurait cracher dessus côté Merengue, et surtout pas après un début de saison raté, mais les deux buts français de la Casa Blanca n'ont pas suffi. C'était Karim Benzema, dans un premier temps, qui égalisait de la tête (7e), inspirant dans le même exercice son collègue Raphaël Varane treize minutes plus tard. Le Ballon d'Or France Football Luka Modric se voyait de son côté refuser un but pour hors-jeu en première période (33e). Les entrées d'Isco à la pause - en remplacement de Gareth Bale, blessé - et de Vinicius Junior en fin de rencontre n'auront rien changé. Le Real de Solari stagne en quatrième position derrière le Barça, l'Atlético et Séville. Alavés, cinquième, reste à deux points.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :