Soccer Football - Premier League - Crystal Palace v Brighton & Hove Albion - Selhurst Park, London, Britain - March 9, 2019  Brighton's Anthony Knockaert celebrates scoring their second goal             Action Images via Reuters/Matthew Childs  EDITORIAL USE ONLY. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or
Cup - Demies

Avant la demi-finale contre Manchester City, qui sont les joueurs de Brighton à suivre ?

En demi-finale de FA Cup, Brighton fera office de petit poucet contre la machine à gagner mise sur pied par Pep Guardiola. Pour l'occasion, FF.fr a dressé la liste des cinq éléments forts qui pourraient aider à créer l'exploit.

Mathew Ryan

Depuis qu'il a découvert la Premier League en 2017, l'Australien s'est fait un nom en Angleterre. Après son passage contrasté en Espagne, à Valence, dû notamment à une grave blessure qui l'a longtemps éloigné des terrains, il s'est installé comme un des meilleurs gardiens du Championnat. Un peu dans l'ombre, forcément, compte tenu du statut de son club. Mais il n'en demeure pas moins qu'il a sauvé plusieurs fois la baraque pour les Seagulls. Et si Brighton, modeste quinzième, fait mieux sur le plan défensif, avec la douzième arrière-garde de PL, ce n'est pas un hasard. A n'en pas douter, le club serait plus bas au classement sans lui. «Il réalise souvent des arrêts de grande classe, et grâce à sa qualité de passe et sa concentration toujours optimale, il est très bon», explique Lucas, le responsable du compte Twitter Brighton France. En témoigne sa prestation lors du tour précédent contre Millwall, notamment lors de la séance de tirs au but. Le rempart "Maty" Ryan est prêt pour le combat.

Shane Duffy

L'ancien espoir d'Everton n'est pas non plus en reste quand il s'agit de mettre en avant les tauliers de l'équipe. Il est le deuxième joueur le plus utilisé de son équipe cette saison en Championnat. Il n'a par ailleurs raté que trois rencontres lors du présent exercice suite à une suspension. Résultat ? Trois défaites ! Avec Lewis Dunk, ils forment la paire défensive, devant la dernière muraille, le portier Mathew Ryan. En plus, l'international irlandais a inscrit cinq buts, un joli total pour un défenseur central. «Il est excellent dans le domaine aérien, il est très dangereux sur coups de pied arrêtés avec son jeu de tête, explique le fan de Brighton. Il très bon dans ses interceptions et pour tenter de lancer les contres ensuite par de longs ballons». En deux saisons, il est rapidement devenu un pilier de l'équipe. Face à Aguero, Sterling, Sané ou Bernardo Silva, il aura fort à faire. A voir si l'Irlandais réussira à contrecarrer les plans de l'armada offensive des Citizens...

Anthony Knockaert

Voilà le petit Frenchie de la bande ! Qui est aussi le meilleur passeur de Brighton en Premier League avec six assists. Il a connu la promotion dans l'élite à la fin de l'exercice 2016-2017. Une saison où il se distinguait par quinze buts et neuf passes décisives. Puis il traversait une période difficile. Des problèmes personnels l'ont conduit jusqu'à la dépression. Il s'était confié sur cet épisode dans The Angus : «Je devenais fou. Je n'étais pas bon, j'étais critiqué, on me disait que je n'avais pas le niveau. Mois après mois je m'enfonçais». Avant d'être à sa manière un lanceur d'alerte sur ce syndrome souvent méconnu dans le football. «On a retrouvé le joueur que tout le monde adore voir jouer sur le terrain», relate le supporter des Seagulls, très enthousiaste. Sa panoplie de qualités est large : dans le dribble, sa capacité à faire des courses rapides, une bonne qualité de passe... La petite touche de folie nécessaire pourrait venir du Français.

Glen Murray

A 35 ans, le vétéran mène l'attaque de son équipe. Arrivé en 2008, prêté plusieurs fois, finalement, 253 matches plus tard, il est toujours là. Il est d'ailleurs le meilleur buteur de Brighton avec onze réalisations, et a pris part à toutes les rencontres de Premier League. «C'est une légende !, avance fièrement le fondateur de Brighton France. Il vieillit comme le bon vin et il est toujours aussi performant». Murray vient de passer la barre des cent buts avec Brighton il y a quelques mois. L'âge n'est pas un problème pour l'attaquant, qui ne rechigne pas à faire les efforts défensifs et à mener le combat où il est nécessaire. Par son profil et sa grande taille, il s'avère précieux sur les coups de pied arrêtés, mais aussi dans le jeu. «Il est très athlétique, il sait conserver le ballon», décrit Lucas. Face à une défense adverse souvent dépeinte comme le (seul) point faible de l'équipe de Pep Guardiola, il sera l'atout offensif numéro un des siens.

Davy Pröpper

Le Néerlandais débarquait en Angleterre pour treize millions d'euros en 2017. Une somme importante pour une équipe comme Brighton. Mais il a su s'imposer très rapidement. La transition entre le PSV et la Premier League a coulé de source. Tranquille, sans trop de problème. Il est aussi venu avec son expérience, lui qui fait totalement partie des plans du sélectionneur national Ronald Koeman (il compte en tout 14 sélections). Blessé au pied en octobre et novembre, il a été rappelé en mars dernier. «Il a une excellente lecture du jeu, c'est un joueur très talentueux», raconte notre témoin. Vif, très bon balle au pied, et pas avare de dribbles pour se mettre dans le sens du jeu, c'est un élément moteur pour Chris Hughton. Le miracle de Wembley ? S'il arrive, il ne devrait pas y être étranger.
Jérémy Docteur
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :