Edinson Cavani of Uruguay during the 2018 FIFA World Cup Russia round of 16 match between Uruguay and at the Fisht Stadium on June 30, 2018 in Sochi, Russia (Maurice Van Steen/VI IMAGES/PR/PRESSE SPORTS)
Amical

Avant le match contre l'équipe de France, comment Edinson Cavani est-il perçu en Uruguay ?

Edinson Cavani n'est pas de ceux qui sont venus au monde pour passer inaperçus, du moins pas sur un terrain. Sa faim est si difficile à satisfaire que le joueur n'en finit plus de transpercer les filets, année après année. En Uruguay, le gamin de Salto est perçu comme une idole.

Son talent n'est plus à prouver, sa générosité non plus. Partout où il passe, les supporters l'acclament et l'aiment. Un sentiment profond, et partagé. Edinson Cavani reçoit mais donne aussi en échange. L'Uruguay, son pays, l'aime encore plus. C'est une idole, de sa ville natale, Salto, à la capitale, Montevideo. Andrés Cottini, journaliste pour FutbolUy, explique pour France Football cet attachement profond. «Cavani est un footballeur très respecté dans notre pays, considéré comme une pièce clé de la sélection, et un représentant mondial de notre passion qu'est le football. C'est une personne très aimée par ses attitudes sur et en dehors du terrain et valorisé par les valeurs qu'il transmet, au-delà du purement sportif.» Au point, pour Andrés, de marquer l'histoire de la Celeste. «L'histoire du football uruguayen est très grande et regorge de titres et de consécrations, mais sans aucun doute, avec Suárez, il marquera un tournant dans l'histoire
«Il a un amour pour le maillot de l'Uruguay que peu de footballeurs peuvent avoir. C'est un joueur qui donne le meilleur de lui, et ça, en Uruguay c'est très important.»
Luis Inzaurralde, journaliste pour Referí, nous parle également de ce lien qui unit le joueur et son pays. «Il a un amour pour le maillot de l'Uruguay que peu de footballeurs peuvent avoir. C'est un joueur qui donne le meilleur de lui, et ça, en Uruguay c'est très important. C'est un joueur d'instinct, un buteur extraordinaire.» Pour La Republica, «Edinson est un joueur qui ne craint pas de passer inaperçu mais c'est un tueur, qui a été bon partout où il est passé, en Italie, en France et en Coupe du monde. Il ne craint pas de faire les efforts, surtout si c'est pour son cher Uruguay.» Le journaliste se souvient d'un match. «C'était Pérou-Uruguay (1-2), en 2013. Suárez a marqué les deux buts mais Cavani a usé toute la défense, pendant tout le match, un travail de l'ombre formidable

«La grande figure de la Celeste»

La dernière Coupe du monde montre à quel point le  gosse de Salto est apprécié à sa juste valeur. C'est lui, l'homme discret, qui un soir de juin a offert la qualification à l'Uruguay pour les quarts de finale de la Coupe du monde, après une victoire contre le Portugal (2-1). El Matador devient alors «la grande figure de la Celeste», selon Montevideo Portal. «Il a mis toute son âme pour récupérer les ballons et a couru jusqu'à ce qu'il se blesse. Un match inoubliable», ajoute le site d'information. Lui qui n'aime pas être dans la lumière, devra pourtant y prendre goût. Les principaux journaux uruguayens dédient leurs couvertures à l'ancien du Napoli. «Glorioso», comprendre glorieux, titre le journal El Pais, avec une photo du Parisien de dos, les bras levés vers le ciel.

Lire aussi : Ils ont joué contre Suarez et ils racontent

Les festivités sont pourtant gâchées à cause d'une blessure, Edinson Cavani est incertain pour le match contre la France, victorieuse de l'Argentine (4-3). «Quand il a été blessé avant le duel France-Uruguay, il était le thème principal de toute chaîne de télévision, publication ou support numérique», déclare Andrés Cottini. C'est tout un pays qui retient son souffle, mais l'attaquant du PSG est trop juste. «La pire nouvelle» selon El pais. Dans Montevideo Portal, Breogan Gonda, ingénieur uruguayen, explique que face aux Bleus «sa blessure a tout changé. Pourquoi? Car nous n'avions pas d'autre Cavani : ce type de joueurs n'a jamais de remplaçant équivalent.» Le joueur n'a pourtant pas toujours été mis en avant dans la presse uruguayenne, souffrant de la comparaison avec Luis Suárez, lui aussi natif de Salto. Luis Inzaurralde se souvient de la Coupe du monde 2014, où le numéro 21 de la Celeste avait été beaucoup critiqué par la presse du pays. «Nous avions perdu contre la Colombie en huitièmes de finale (2-0), et il n'y avait pas Suárez. Donc, on attendait beaucoup de Cavani, mais il n'a pas marqué. Luis est souvent mis en avant, c'est un personnage, il a peut-être plus de charisme, mais cela ne veut pas dire que Cavani est moins apprécié. On a pu le voir durant le Mondial en Russie, l'Uruguay n'a pas d'autre joueur comme lui. C'est un joueur de sacrifice, d'engagement physique. Il est extraordinaire (il sourit).» Des éloges qui sont habituels dans ce pays de plus de 3,4M d'habitants. Depuis son dernier Mondial, il n'y a plus de doute, El Matador fait l'unanimité.
«Sa situation à Paris inquiète beaucoup en Uruguay. De nombreux fans de Cavani dans notre pays attendent à chaque mercato la possibilité de le voir partir pour une autre équipe.»
Avec la sélection, Edinson Cavani est épanoui. Pourtant, au Paris Saint-Germain, l'attaquant a vécu un début de saison en demi-teinte. Son entente friable avec Mbappé et Neymar fait parler jusqu'en Uruguay. «Cela nous inquiète beaucoup. De nombreux fans de Cavani dans notre pays attendent à chaque mercato la possibilité de le voir partir pour une autre équipe. Les statistiques révèlent une entente seulement entre Neymar et Mbappé qui est évidente pour le public uruguayen lorsqu'il observe le PSG et qui affecte le jeu collectif de l'équipe de Tuchel», explique Andrés Cottini. Luis Inzaurralde estime lui que Cavani «n'a pas la place qu'il mérite, du moins le rôle qu'il mérite, il n'est pas considéré à sa juste valeur.»

L'histoire du penaltygate, où les deux joueurs ne s'étaient pas entendus pas pour tirer les tirs au but, n'est pas passé inaperçue en Uruguay, où des anciens joueurs comme Diego Forlán n'ont pas hésité à prendre la défense de leur compatriote «J'espère qu'Edi (Cavani) aura le soutien de certains de ses coéquipiers, bien qu'il y ait beaucoup de Brésiliens et qu'ils soutiendront dans ce cas Neymar et pas lui. Sincèrement je pense que c'est une injustice totale, Neymar est Neymar mais Cavani est Cavani.» Finalement, l'épisode passé, les deux joueurs ont trouvé un accord. La Nacion estime que «Cavani n'a aucun problème à partager la célébrité. Ils ont conclu un accord et il a continué à travailler loin des caméras.» Les caméras, il ne les aime pas forcément. Pourtant, vendredi soir, dans un match amical entre l'Uruguay et le Brésil, Cavani et Neymar ont eu un petit accrochage devant des millions de téléspectateurs. Ce n'était rien de bien méchant, mais ces images ont fait beaucoup parler en Uruguay, où le peuple défend comme toujours, et avec fierté, une de ses idoles d'hier, d'aujourd'hui, et de demain.
Erwan Issanchou
Réagissez à cet article
500 caractères max
Gascon64 21 nov. à 3:28

Il partira cette annee. De toute facon le PSG, c'est finit. Ils vont exploser d'ici la fin de l'annee, ils sont finit en LDC, se feront tuer en C3, et l'UEFA, va leur interdire la coupe d'Europe l'annee prochaine, minimum. Un tres grand joueur qui s'est perdu un peu dans ce club fantome.. Il repartira et fera encore les beaux jours d'un vrai grand club europeen !! allez Cavani !!!

armellasebastien 20 nov. à 16:11

Les argentins et les brésiliens sont des dingues de foot , c'est connu , mais pas plus que les uruguayens ou les paraguayens également . ce pays parait minuscule enclavé entre ces 2 géants mais compense ses faibles moyens (humains surtout , moins de 4 millions d'habitants je crois) par une incroyable grinta .

armellasebastien 20 nov. à 15:54

Super joueur , super équipe , super pays qui a vraiment ce sport , le foot , dans la peau . Montevidéo est une ville incroyable où on ne peut pas y échapper au football. Ville à peine + peuplée que Marseille elle ne compte pas moins de 35 clubs dont 24 ou 25 sont professionnels . ça a peut-être changé mais il y a 20 ans on pouvait croiser les équipes faire leur footing ou s'entraîner sur les nombreux terrains qui parsèment la ville

ADS :