Soccer Football - Champions League Semi Final First Leg - FC Barcelona v Liverpool - Camp Nou, Barcelona, Spain - May 1, 2019  Barcelona's Lionel Messi celebrates scoring their second goal with Luis Suarez and Jordi Alba. (Albert Gea/Reuters)
Ligue des Champions - Demies

Avec un coup franc absolument exceptionnel, Lionel Messi dégoûte Liverpool et met le Barça sur la voie royale pour la finale de la Ligue des champions

Incroyable Messi. Alors que Liverpool était dominateur, tout en étant mené sur un but de Suarez, la Pulga a claqué un doublé, dont un coup franc fabuleux pour assommer Liverpool et offrir un avantage confortable au Barça (3-0). La finale de la Ligue des champions n'est plus très loin pour les Catalans. Fou !

La leçon : Scénario parfait pour le Barça, parfaitement placé pour voir la finale

En début de partie, devant les 98 297 spectateurs du Camp Nou, Liverpool, sans Trent Alexander-Arnold ni Roberto Firmino au coup d'envoi mais avec Giorgio Wijnaldum positionné en numéro neuf, a été puni par un ancien de sa maison... qui ne s'est pas gêné pour célébrer, ni pour provoquer les Reds. Alors que Liverpool semblait davantage en place, les hommes de Jürgen Klopp étaient surpris par le premier but cette saison en Ligue des champions de Luis Suarez (1-0, 27e). D'un modèle d'appel et d'un modèle de rapidité dans son déplacement entre Joël Matip et Virgil Van Dijk, l'Uruguayen se jetait pour transformer un exceptionnel centre de Jordi Alba. Pour le 500e but des Catalans dans la compétition.

Les notes du match
Le face-à-face raté de Sadio Mané, l'un des tournants.
En début de partie, Bjorn Kuipers était au centre des débats pour deux situations très limites dans les deux surfaces entre une intervention de Gérard Piqué sur Sadio Mané (5e) puis une main de Joël Matip devant Lionel Messi (13e). Pas de penalty. Qu'importe, si le score restait dans un premier temps vierge, certains acteurs de la rencontre régalaient par des interventions défensives tout aussi précises que décisives (Andrew Robertson 13e, Sergi Roberto 14e, Jordi Alba 23e, Fabinho 32e). À dix minutes de la pause, Jordan Henderson, qui avait remplacé Naby Keita blessé (24e), envoyait un amour de ballon vers Sadio Mané, qui vendangeait la conclusion devant Marc-Andre ter Stegen (35e). L'un des tournants.
111e et 112e buts de Lionel Messi en Ligue des champions.
Le Barça restait tout de même bien fragile. C'est alors que Marc-Andre Ter Stegen entrait en scène pour être solide devant James Milner (47e et 59e) et Mohamed Salah (53e). Liverpool venait de laisser passer sa chance et se faisait punir par un deuxième but de Lionel Messi, qui poussait le ballon dans les filets après une barre de Luis Suarez (2-0, 75e). Son 111e but en C1. Avant le 112e. Sans doute l'un des plus beaux. Sur un coup franc magistral à plus de vingt mètres, l'Argentin envoyait le cuir dans la lucarne d'un Alisson dégoûté (3-0, 82e). Clinique. Génial. Magique. 600e but pour Messi avec le Barça. Dans la foulée, Ivan Rakitic effectuait un sauvetage fou sur sa ligne avant que Mohamed Salah ne fracasse le poteau de près, du droit (84e). Dans le temps additionnel, Luis Suarez gâchait une action à trois contre un pour mettre définitivement les Reds à terre. Même chose pour Ousmane Dembélé (90e+6). Un scénario absolument parfait pour un succès et un écart assez heureux en faveur des Catalans, mais qui les placent dans une situation royale pour voir la finale du 1er juin à Madrid. Mardi prochain, le Barça va se déplacer avec trois buts d'avance. Les Anglais connaissent une défaite pour la première fois depuis le 7 janvier (série de dix-neuf matches). Au pire des moments.

Le gagnant : Impitoyable Lionel Messi

Après soixante-quatorze minutes de jeu, on était presque prêt à le créditer d'un match moyen. Certes, dès qu'il avait le cuir entre les pieds, il attirait énormément l'attention de ses adversaires, ce qui pouvait alors créer de nombreux espaces, mais Lionel Messi peinait tout de même à être décisif. Vingt minutes plus tard, tout était oublié. Heureux de pousser le ballon dans les filets après la barre de Luis Suarez, Messi écrivait une nouvelle page de sa légende avec ce coup franc dingue. Le génie a encore frappé. Il devrait de nouveau voir une finale de C1. Le symbole, aussi, de sa saison 2018-19 absolument fantastique. Messi veut un sixième Ballon d'Or France Football dans sa carrière. Qu'il continue ainsi. Il est sur la bonne voie.

Le perdant : Le plan de Klopp n'a pas fait un tabac

Pas de Trent Alexander-Arnold, pas de Roberto Firmino (visiblement diminué par une blessure), un Giorgio Wijnaldum envoyé au feu dans une position d'avant-centre inédite pour lui. Et des changements qui n'ont pas pu véritablement influencer le résultat, ses joueurs ayant raté le coche lors du premier quart d'heure de la seconde période : Jürgen Klopp aurait sûrement rêvé un meilleur scénario pour son équipe qui n'a pourtant pas livré un mauvais match. Mais son plan a été réduit en cendres par Messi et les Catalans. Ça fait très mal.
Timothé Crépin
Réagissez à cet article
500 caractères max
florent02 2 mai à 11:25

Après la parenthèse (un peu injustifiée) de Modric, Messi va retrouver le B.O. et se détacher de Ronaldo.

Alainth 2 mai à 6:35

Messi est tout simplement magistral et prodigieux

Hamad 2 mai à 4:58

Messi ne veut pas le Ballon d'Or, c'est le Ballon d'Or qui veut, qui aime Messi. Ce que Messi fait sur un terrain de foot, personne ne sait le faire. Personne! Et cette année, particulierement, avec des stats exceptionnelles, Messi est tout designé pour le titre de meilleur joueur du monde, encore.

Gascon64 2 mai à 2:58

FF et l'equipe qui osent dire que M'BAPPE est meilleur que MESSI. ca fait rire non ? en tout cas une finale ajax-barca sera du plus bel effet...

Hachem 1 mai à 23:46

Après la déconfiture du Real qui a refusé de bétonner contre Ajax, pour les puristes, une finale de rêve Barça vs Ajax était prévisible, à la gloire du football total.

voir toutes les réactions
ADS :