Tunisie
Joueur maghrébin 2018

Badri, Khazri, Sliti : les représentants de la Tunisie pour le trophée du joueur maghrébin de l'année 2018

Qui pour succéder au Marocain Mehdi Benatia, primé en 2017 ? Pour la sixième année, Francefootball.fr vous propose d'élire le joueur maghrébin de l'année. Avant de passer au vote dimanche, découvrez les neuf joueurs retenus de jeudi à samedi. Place aujourd'hui aux trois Tunisiens.

Anice Badri (28 ans, Espérance Tunis, Tunisie)

?Il a marqué l'histoire de la Vieille Dame tunisienne. En 2018, l'Espérance de Tunis a gagné la Ligue des champions de la CAF aux dépens d'Al-Ahly (1-3, 3-0). Pour empocher le trophée pour la troisième fois, le Taraji s'est notamment appuyé sur son buteur providentiel : Anice Badri. À 28 ans, c'est l'homme du tournoi qui a délivré tout un peuple par un but magnifique à Radès. Sur la compétition, c'est 8 buts en 16 matches pour cet ailier dont l'année 2018 est synonyme de consécration, ponctuée par une participation au Mondial avec les Aigles de Carthage. Le chemin fut long et heurté pour le joueur de 28 ans. Formé à l'OL, il met le football entre parenthèse à l'âge de 16 ans en raison d'une hernie discale. En 2008, il revient par la petite porte à Saint-Priest puis avec la réserve du LOSC avant de réellement démarrer sa carrière au Royal Mouscron-Péruwelz (2013-2016). C'est là que l'Espérance vient le débaucher en lui offrant un contrat de trois ans... L'ailier s'intègre parfaitement et empile deux championnats de Tunisie (2017 et 2018). Nabil Maaloul, le sélectionneur, lui offre logiquement un ticket pour la Russie.

Wahbi Khazri (27 ans, Rennes puis Saint-Etienne, Tunisie)

Reconverti avant-centre lors de son passage à Rennes, où il a retrouvé des couleurs, Wahbi Khazri fait le bonheur des Verts depuis son arrivée à l'intersaison. Le Tunisien a confirmé tous les espoirs placés en lui et s'impose tout simplement comme le meilleur joueur stéphanois. Mobile, intelligent, il en est à neuf buts en seize matches avec Saint-Etienne.. Soit autant que l'an dernier avec Rennes en 24 matches. Décrié parfois comme un joueur irrégulier, l'ancien Bastiais s'est enfin débarrassé de cette étiquette. Avec son pays, il a accroché une quatrième participation à la CAN (2013, 2015, 2017 et 2019). Il est aussi la seule grosse satisfaction de la Tunisie en Russie. Face au Panama, pour la seule victoire des Aigles de Carthage (2-1), il a fini la rencontre avec un but et une passe décisive. Même constat lors du naufrage face à la Belgique (2-5). Il est ainsi devenu le premier tunisien à marquer deux buts lors d'une Coupe du monde.

?Naïm Sliti (26 ans, Dijon, Tunisie)

?Auteur d'une première saison remarquée du côté du DFCO l'an passé (sept buts, six passes en 31 matches de Ligue 1), Naim Sliti a (enfin) démontré toutes ses qualités en L1. Alors qu'il était prêté par le LOSC la saison dernière, Dijon a rapidement levé son option d'achat. À 26 ans, l'ancien du Red Star a franchi un cap en cette année 2018. Autant altruiste qu'efficace, Sliti est un des joueurs les plus techniques du Championnat de France. À un moment, on a même pensé le voir rejoindre Rennes ou Bordeaux, mais il est finalement resté auprès d'Olivier Dall'Oglio, l'entraîneur des Bourguignons. Avec la Tunisie, il s'est démené autant qu'il pouvait dans un collectif parfois dépassé lors du Mondial 2018. Décisif à deux reprises contre l'Egypte en éliminatoire de la CAN 2019, il sera un des hommes forts de l'escouade tunisienne l'été prochain.
Nabil Djellit 
Réagissez à cet article
500 caractères max
yessin_hammami 1 janv. à 11:24

Anice badri

kavalo10 28 déc. à 20:50

on vas voir la liste sélectionne par vous pour les algeriens je panse un bounedjah ou mehrez sont plus que les tunisiens et marocains

djad16 28 déc. à 18:58

C'est quoi ces joueurs devant Mehrez,Bounedjah, Brahimi, Bentaleb et autres, Attal,Mandi..........

voir toutes les réactions
ADS :