(L'Equipe)
Ballon d'Or FF 2019

Ballon d'Or : Dusan Tadic est-il le premier serbe nommé depuis l'éclatement de la Yougoslavie ?

C'est l'une des surprises et l'un des petits nouveaux de cette édition 2019 du Ballon d'Or France Football : Dusan Tadic, l'attaquant de l'Ajax, est présent dans les 30. De quoi représenter la Serbie pour la troisième fois depuis la fin de la Yougoslavie.

Serbie, Monténégro, Slovénie, Macédoine, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Kosovo : jusqu'au début des années 90, tout cet ensemble formait la Yougoslavie. Une Yougoslavie capable, par exemple, de ne céder qu'aux tirs au but face à l'Argentine de Diego Maradona lors du Mondial 1990 en Italie. Ou, plus anciennement, d'être demi-finaliste des Coupes du monde 1930 et 1962, et de perdre deux fois en finale de l'Euro (1960 et 1968). Dans l'histoire du Ballon d'Or France Football, le drapeau yougoslave a flotté sur le podium, à la troisième place, en 1968 avec Dragan Dzajic, ancien attaquant du Sporting club de Bastia. Mais aussi en 1991, quand Dejan Savicevic et Darko Pancev terminaient deuxièmes à égalité, derrière l'indéboulonnable Jean-Pierre Papin.

Voir :
-La liste complète des 30 nommés
-Les grands absents
-Votez pour votre favori
-Modric, tenant du titre, n'est pas retenu

Vidic, le pionnier des Serbes

Un an plus tard débutait l'éclatement de la Yougoslavie. Avec le si riche vivier croate qui apparaît très rapidement et assez régulièrement dans les différentes éditions du Ballon d'Or. D'Alen Boksic et son époque marseillaise à Luka Modric, couronné en 2018 en passant par les mythiques Zvonimir Boban ou Davor Suker. La Slovénie fait également son apparition grâce au délicieux Zlatko Zahovic (deux nominations). Au virage de l'an 2000, si certains états ont pris leur indépendance, la Yougoslavie, qui avait atteint les huitièmes de finale de la Coupe du monde en France (éliminée par les Pays-Bas et un but d'Edgar Davids à la 90e minute), existe toujours et a notamment vu Dejan Savicevic, Predrag Mijatovic et Sinisa Mihajlovic faire bonne figure au Ballon d'Or. Finalement, après la fin de la Yougoslavie en 2003, il faut attendre 2008 pour voir la Serbie faire sa première au palmarès du BO avec Nemanja Vidic. En fait, en 2019, Dusan Tadic entre dans l'histoire du football de son pays en étant seulement le deuxième joueur serbe à se faire une place. Prochain objectif pour lui avant le résultat du 2 décembre prochain : qualifier sa Serbie pour l'Euro 2020. A deux matches de la fin, la formation de Tadic compte un point de retard sur le Portugal, deuxième du groupe B, synonyme de ticket pour l'été prochain.

Lire :
-Le sommaire du nouveau numéro de France Football
-14 nouveaux dans la cour des grands
Les présences de nations de l'ex-Yougoslavie au Ballon d'Or France Football depuis 1992 :
 
Croatie
Alen Boksic (1993, 4e)
Zvonimir Boban (1994, 24e)
Davor Suker (1995, 17e)
Zvonimir Boban (1995, 23e)
Davor Suker (1996, 6e)
Alen Boksic (1996, 13e)
Zvonimir Boban (1996, non classé)
Davor Suker (1998, 2e)
Robert Jami (1998, non classé)
Zvonimir Boban (1998, non classé)
Ivan Rakitic (2015, 23e)
Luka Modric (2016, 17e)
Luka Modric (2017, 5e)
Luka Modric (2018, 1er)
Ivan Rakitic (2018, 19e)
Mario Mandzukic (2018, 25e)
 
Yougoslavie
Dejan Savicevic (1994, 9e)
Dejan Savicevic (1995, 16e)
Dejan Savicevic (1996, non classé)
Predrag Mijatovic (1996, 16e)
Predrag Mijatovic (1997, 2e)
Predrag Mijatovic (1998, 16e)
Sinisa Mihajlovic (1999, 13e)
 
Slovénie
Zlatko Zahovic (1999, 14e)
Zlatko Zahovic (2000, 12e)
Jan Oblak (2017, 26e)
Jan Oblak (2018, 25e)
 
Serbie
Nemanja Vidic (2008, 21e)
Nemanja Vidic (2009, 16e)
Dusan Tadic (2019)
 
Bosnie-Herzégovine
Edin Dzeko (2009, 13e)
Edin Dzeko (2017, 28e).
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :