Deux fois troisième du Ballon d'Or France Football, Antoine Griezmann a été transféré cet été au FC Barcelone.  (Xavi Bonilla/AFP7/PRESSE SPORT/PRESSE SPORTS)
Ballon d'Or France Football

Ballon d'Or France Football : Ces potentiels nommés qui ont changé de club cet été

Qu'ils soient des habitués du podium ou des nouvelles stars, plusieurs potentiels futurs nommés au Ballon d'Or France Football ont été transférés cet été.

Pour retrouver trace d'un Ballon d'Or France Football ayant été récompensé l'année de son transfert, il faut remonter à 2006. Champion du monde avec l'Italie au mois de juillet, Fabio Cannavaro avait ensuite quitté la Juventus, reléguée en Serie B, pour rejoindre le Real Madrid. Cet été encore, plusieurs transferts importants ont impliqué de potentiels futurs nommés au Ballon d'Or, habitués à figurer parmi les 30 ou jeunes pépites ayant crevé l'écran la saison dernière. Et pour l'heure, ils vivent un début de saison en demi-teinte.

Eden Hazard

Cinq fois nommé au Ballon d'Or France Football depuis le début de sa carrière, le Belge de 28 ans a rejoint le Real Madrid dès le début du mercato d'été. Après avoir passé sept saisons à Chelsea, l'ailier s'est engagé pour cinq ans avec le club madrilène, qui a déboursé environ 100 millions d'euros pour l'attirer. L'ancien Lillois va pouvoir évoluer sous les ordres de son idole Zinédine Zidane, comme il s'en félicitait à son arrivée : «Tout le monde sait que Zinédine Zidane était mon idole étant petit. Le fait qu'il soit entraîneur du Real Madrid a joué dans ma venue, mais il n'y a pas que ça non plus...»
Eden Hazard pendant un match de préparation avec le Real Madrid. (Gerrit van Keulen/VI IMAGES/PR/PRESSE SPORTS)
Eden Hazard pendant un match de préparation avec le Real Madrid. (Gerrit van Keulen/VI IMAGES/PR/PRESSE SPORTS)
Pour l'heure, le Diable Rouge va devoir se faire sa place au sein du Real, après un début de saison compliqué. Peu convaincant pendant la préparation en demi-teinte du Real, notamment lors de la sévère défaite 7-3 contre l'Atlético, Hazard s'est ensuite blessé à une cuisse et a manqué les premiers matches de Liga. D'abord convoqué avec la Belgique, le meilleur joueur de la dernière Ligue Europa a finalement déclaré forfait pour les rencontres de qualification pour l'Euro 2020, n'étant pas encore totalement remis.
Huitième du Ballon d'Or en 2015 et 2018, Hazard compte sur le prestige et la capacité du Real à remporter des trophées majeurs pour viser encore plus haut : «Je suis en pleine force de l'âge. Les meilleures années d'une carrière arrivent entre 27 et 32 ou 33 ans», prévenait-il lors d'une conférence de presse à son arrivée au Real.

Matthijs De Ligt

Phénomène de précocité, Matthijs De Ligt a fêté cet été ses 20 ans en étant déjà auréolé d'un statut, celui de défenseur le plus prometteur du monde et très sérieux candidat au Trophée Kopa. Impérial lors de la folle saison de l'Ajax Amsterdam, buteur en quart et en demi-finale de Ligue des champions, le capitaine ajacide a aussi affolé le mercato.
Courtisé par le FC Barcelone et le PSG, il s'est finalement engagé avec la Juventus pour 75 millions d'euros. Il s'est retrouvé cantonné au banc pour la première journée de Serie A, et le colosse néerlandais s'est étonné de la situation auprès du média néerlandais AD : «C'était inattendu, je ne l'avais pas vu venir durant les entraînements. Bien sûr, j'aurais préféré jouer. Ce n'est pas simple de jouer dès ses débuts. Je vais devoir conquérir ma place moi-même cette saison.»
Titularisé pour le premier choc face à Naples en remplacement de Chiellini, blessé, De Ligt a vécu une première soirée compliquée et n'a pas marqué de points. Impliqué sur les trois buts des Napolitains, avec notamment deux erreurs de marquage sur coup franc, il s'est effondré physiquement et n'a pas pu tenir le rythme d'une rencontre folle.

Frenkie De Jong

Coéquipier de De Ligt à l'Ajax, Frenkie De Jong a lui aussi fait tourner les têtes des clubs européens. Transféré dès le début du mercato au FC Barcelone pour 75 millions d'euros, le milieu de terrain de 22 ans est attendu comme le futur patron de l'entrejeu catalan.
Frenkie De Jong sous ses nouvelles couleurs. (Maurice van Steen/VI IMAGES/PR/PRESSE SPORTS)
Frenkie De Jong sous ses nouvelles couleurs. (Maurice van Steen/VI IMAGES/PR/PRESSE SPORTS)
Déjà adopté par les supporters catalans, qui l'ont élu "recrue préférée du mercato" largement devant Antoine Griezmann, De Jong fait pour l'instant l'unanimité en Catalogne. Il va désormais devoir faire sa place pour devenir un membre incontestable du milieu barcelonais. «Il y a beaucoup de très bons milieux de terrain et seuls trois d'entre nous peuvent jouer. Je vais essayer de faire en sorte de faire partie des élus», expliquait-il dans une interview donnée à La Vanguardia.

Antoine Griezmann

Arrivé lui aussi au FC Barcelone, Antoine Griezmann a reçu un accueil nettement plus frais. Troisième du Ballon d'Or en 2016 et 2018, le Français n'a pas fait l'unanimité chez les supporters, ni parmi les cadres du vestiaire catalan.
Recruté pour 120 millions pour renforcer l'attaque ultra concurrentielle du Barça, Griezmann a été tancé par son entraîneur dès ses débuts en Liga, jugés trop discrets. Trop isolé en pointe face à Bilbao après la sortie sur blessure de Luis Suarez, il n'a pas réussi à peser sur le jeu d'un FC Barcelone diminué par les blessures et privé de Messi.
Dès le match suivant, l'ancien joueur de l'Atlético a en revanche tout fait pour se mettre les supporters dans la poche et faire remonter sa cote d'amour. Pour sa découverte du Camp Nou sous le maillot blaugrana, Griezmann s'est offert un doublé contre le Betis, avec une passe décisive en plus. De quoi combler les absences de Dembélé, Suarez et Messi et garantir une première victoire précieuse à son équipe. Alors qu'il évolue en Liga depuis dix ans, Antoine Griezmann n'avait jamais marqué au Camp Nou. C'est désormais chose faite, et le leader d'attaque de l'équipe de France va maintenant devoir enchaîner.
Youmni Kezzouf
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :