La «Bip Bip» du LOSC
Ligue 1 - Lille

Bamba-Ikoné-Pépé : L'éclatant début de saison de la «Bip Bip» du LOSC

Les supporters lillois en redemandent ce dimanche soir face à l'OM : devant une défense marseillaise en difficulté en ce moment, la «Bip Bip» des Dogues avec Bamba, Ikoné et Pépé pourraient bien de nouveau faire mal.

Que les supporters lillois en profitent. Parce qu'à ce rythme-là, elle ne va pas durer. Elle, c'est la «Bip Bip» du LOSC. Jonathan Bamba (22 ans), Jonathan Ikoné (20 ans) et Nicolas Pépé (23 ans) : ces trois-là sont en train de redonner le sourire à tout un club et à des supporters qui n'attendaient que ça. Après des semaines passées avec la trouille au ventre et avec la peur de voir les leurs rétrogradés devant la délicate situation financière du club de Gérard Lopez, les fans de Dogues se mettent à vibrer de nouveau avec leur trio de feu.
Depuis le début de la saison, si Lille est 5e après sept journées, la «Bip Bip» a été capitale avec 72,7% des buts inscrits par les ouailles de Christophe Galtier : quatre unités pour Pépé, trois pour Bamba et une pour Ikoné. Bilan auquel il faut ajouter trois passes décisives pour l'Ivoirien et une pour celui qui a été formé au PSG. C'est simple : si l'un des trois est impliqué que ce soit dans une passe décisive ou un but pendant un match de Ligue 1, le LOSC l'emporte dans 100% des cas.

Une aubaine pour Galtier

La «Bip Bip», c'est un trio formé cet été par le club nordiste avec les arrivées de Jonathan Bamba (libre après la fin de son contrat à Saint-Étienne) et de Jonathan Ikoné (contre 5 millions d'euros en provenance du PSG). Un trio pas si expérimenté que cela en Ligue 1 (69 matches pour Pépé avant la saison, 58 pour Bamba et 36 pour Ikoné) mais qui apporte de la fraîcheur chez un Lille qui en manquait cruellement (13e attaque la saison dernière). Une aubaine pour Galtier qui ne s'attendait sûrement à pareille réussite pour ses trois hommes.
Si on savait Nicolas Pépé capable de franchir un palier après ses 13 buts et 6 passes décisives la saison dernière, Jonathan Bamba devait confirmer un dernier exercice dans le Forez (7 buts, 8 passes décisives) qui n'avait pas été de tout repos pour lui : l'histoire de sa prolongation de contrat avait en effet énormément fait jaser. Bamba avait même été écarté du groupe professionnel en octobre 2017. Quant à Jonathan Ikoné, il avait été loin de convaincre avec Montpellier où il était pour la première fois prêté par le PSG (une passe décisive en 18 apparitions).

Une entente à l'extérieur qui se voit sur le terrain

Finalement, si Bamba et Pépé démarraient tambour battant, Ikoné gagnait lui très rapidement ses galons de titulaire après 12 minutes disputées, seulement, sur les deux premières rencontres. Depuis, les trois sont associés chaque semaine par leur entraîneur. Et ça va vite, très vite. En transition, sur contre-attaques, ça fait quelques dégâts. Cerise sur le gâteau, au regard des différentes vidéos qui ont pu paraître, les trois semblent s'entendre à merveille. L'OM - et sa défense gruyère depuis quelques matches - devrait faire attention à ne pas devenir le Coyote de la «Bip Bip» au stade Pierre-Mauroy ce dimanche soir.

Un début de saison quasi idyllique qui demande évidemment confirmation. D'abord dans la répétition de la performance et donc dans la régularité. S'ils avaient dominé les Bordelais d'un Costil en grande forme mercredi dernier, les Lillois étaient repartis bredouilles. Autre élément de progression : l'entente du trio avec l'avant-centre des Dogues. Car pour le moment, ni Rui Fonte, ni Loïc Rémy, certes arrivés tardivement au cœur du mercato lillois, n'a ouvert son compteur en Ligue 1. Imaginez alors ce que cela pourrait donner si Bamba-Ikoné-Pépé parviennent à en mettre l'un des deux sur orbite : pour le LOSC de Galtier version 2018-19, comme pour la «Bip Bip», cela pourrait aller alors encore plus vite.
Timothé Crépin
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :