Josep Maria Bartomeu reste, pour l'heure, président du Barça. (Marc Gonzalez Aloma/AFP7)
Espagne - Barça

Barça : Josep Maria Bartomeu accusé de paralyser la motion de censure à son encontre

Après avoir refusé de démissionner, Josep Maria Bartomeu, le président du Barça, a annoncé l'opposition des autorités locales à la tenue du vote de la motion de censure aux dates prévues. Les socios comptent porter plainte.

Le feuilleton semblait toucher à sa fin... Il ne fait, en réalité, que commencer. Annoncé démissionnaire par nombre de médias espagnols depuis dimanche, Josep Maria Bartomeu, le président du FC Barcelone, a déclaré lundi qu'il n'y avait « aucune raison de démissionner. Ce serait un mauvais moment pour quitter le Barça, et le laisser avec un gestionnaire qui ne pourrait pas prendre les décisions que nous prenons tous les jours. »

lire aussi

Cette conférence de presse, marquée par la nervosité palpable du dirigeant, avait surtout pour utilité d'éclaircir l'organisation du vote de la motion de censure à son encontre. Début octobre, 20 731 voix s'étaient élevées contre la direction, bien au-delà des 16 521 requises. Mais le président (depuis 2014) a finalement délivré un message inattendu.
« Les décisions prises par la Généralité sont en désaccord avec l'état d'urgence sanitaire mis en place »
S'il a certifié avoir étudié l'hypothèse d'un vote décisif les 15 et 16 novembre (dates prévues), Bartomeu a assuré que la Généralité de Catalogne (autorité locale) s'était opposée à la tenue du scrutin. « On a proposé que le vote puisse avoir lieu dans 21 lieux différents, a-t-il lancé. Les décisions prises par la Généralité sont en désaccord avec l'état d'urgence sanitaire mis en place. » En bref, Bartomeu attend un message clair des autorités quant au Covid-19 pour organiser un vote.
Sous mandat jusqu'au 20 mars 2021, le président est accusé de vouloir gagner du temps, de paralyser un processus démocratique d'une ampleur sans précédent au sein du club. La manière dont il a répondu aux questions - avec distance - a aussi posé question. Les socios ont donc annoncé leur volonté de porter plainte contre la direction du club ce mardi.
« Nous voulons tous que Messi prenne sa retraite ici »
Seul le cas Lionel Messi a été traité avec transparence. « Il y avait une date limite pour qu'il nous annonce sa volonté de partir du club, a confié Bartomeu. Il ne l'a pas fait et le voici, toujours au Barça. Nous voulons tous qu'il prenne sa retraite ici. »
Réagissez à cet article
500 caractères max
Heraclite 27 oct. à 8:30

J'entend ici et la dire que vouloir faire demissionner Bartomeu est un simple coup de com car il y aura de toute faconsv des elections en mars. Je crous toutble contraire. Car si les socios arrivent a renverser la table avant le mercato d'hiver et installent le president que Xavi attend, ca peut etre un veritable coup de tonnerre.

ADS :