Karim Benzema et Ferland Mendy ont brillé avec le Real contre Alavés. (CREMEL BENJAMIN/L'Équipe)
Baromètre

Baromètre des Bleus : Karim Benzema à l'honneur, Hugo Lloris sauveur, Nabil Fekir farceur

Karim Benzema (un but, une passe) a propulsé le Real Madrid vers le titre, Hugo Lloris a sauvé Tottenham, vainqueur du derby contre Arsenal, et Nabil Fekir a empêché un de ses coéquipiers du Betis de marquer...

Benzema en capitaine, Mendy encensé

Avec un but et une passe décisive, Karim Benzema a grandement contribué à la victoire du Real Madrid contre Alavés vendredi (2-0). En l'absence de Sergio Ramos, c'est un Benzema capitaine qui a transformé le penalty sur l'ouverture du score avant de servir Marco Asensio, qui n'a eu qu'à pousser le ballon dans la cage vide (51e). Son 18e but et sa 8e passe décisive de la saison en Liga. Sa gêne à une cuisse en fin de rencontre ? Elle semble déjà oubliée : il s'est entraîné normalement, dimanche, en vue de la visite du leader (un point d'avance sur le Barça) à Grenade, ce lundi (22 heures, en direct commenté ici).
Autre satisfaction française au Real, Ferland Mendy (25 ans), encensé après la rencontre par Zinédine Zidane, a sans doute signé son meilleur match depuis son arrivée en juillet 2019 pour six ans et 48 M€ : le latéral, qui supplée Marcelo, blessé, a multiplié les appels dans son couloir gauche, n'hésitant à se proposer en attaque tout en remportant presque tous ses duels défensifs. En bonus, l'ancien Lyonnais a provoqué le penalty transformé par Benzema (11e) et aurait pu provoquer un c.s.c. d'un défenseur sur l'un de ses centres (18e).

lire aussi

Zidane : « Mendy, ça, c'est la bonne nouvelle »
En Angleterre, Alexandre Lacazette a ouvert le score dans le derby du Nord de Londres contre Tottenham sur une splendide frappe des 20 mètres, mais son bijou (et 9e but cette saison en Premier League) n'a pas suffi à Arsenal, battu dimanche (2-1) et rayé de la liste des prétendants au « Big Four » (9e). En face, s'il n'a rien pu faire pour arrêter le tir de son ex-coéquipier à Lyon, Hugo Lloris a été décisif en fin de match en détournant une demi-volée d'Aubameyang, juste avant qu'Alderweireld n'inscrive le but vainqueur des Spurs (Son avait égalisé).

Griezmann malheureux

Brillant contre Villarreal (4-1, le 5 juillet), décisif trois jours plus tard contre l'Espanyol Barcelone (1-0), Antoine Griezmann est retombé dans l'anonymat à Valladolid, samedi (1-0). Enfin pas totalement. Car l'attaquant français a fait parler, bien malgré lui, pour son incroyable raté, une reprise du droit (son mauvais pied) totalement manquée - le ballon lui est passé entre les jambes - sur un caviar de Semedo (19e). Plus tôt dans la rencontre, le champion du monde avait tergiversé sur un beau contre, ne parvenant pas à trouver Messi (11e). Sorti blessé (lésion musculaire au quadriceps doit) à la pause, il manquera la dernière semaine de Liga (2 matches), mais peut espérer revenir pour le 8e retour de C1 contre Naples, le 8 août.

lire aussi

Barça : Blessé, Griezmann vise la Ligue des champions
Décevants également, samedi, les deux Français de la Juventus Turin, tenue en échec (2-2) par l'Atalanta Bergame. Adrien Rabiot et Blaise Matuidi étaient titulaires au milieu dans le 4-3-3 habituel du leader de la Serie A, respectivement aux postes de piston droit et piston gauche. Matuidi a semblé emprunté physiquement et s'est très rarement projeté vers l'avant, à la différence de Rabiot, qui a eu pas mal de déchet technique dans ce rôle. Le duo est même impliqué dans le deuxième but du futur adversaire du PSG en quart de finale de la C1 : Rabiot perd le ballon au tout début de l'action et Matuidi arrive trop tard sur Malinovskyi, le buteur, au moment où il déclenche sa frappe.
À la peine également ce week-end en Angleterre : Lucas Digne, battu (3-0) avec Everton à Wolverhampton et à l'origine de nombreuses fautes dont l'une a provoqué le penalty de l'ouverture du score, et Kurt Zouma, balayé (3-0) avec Chelsea par Sheffield, trop passif sur les deux premiers buts.

Fekir en jambes, mais...

En Espagne, Clément Lenglet, qui a complètement occulté Samuel Umtiti au Barça aux côtés de Gerard Piqué, n'a pas effectué sa prestation la plus convaincante, perdant plusieurs duels, notamment contre Kike et Sergio Guardiola, avant sa sortie à la 57e minute. Kevin Gameiro a gagné (2-1) avec Valence CF contre Valladolid mais il a été transparent.
Nabil Fekir, qui s'est incliné avec le Betis Séville chez l'Atlético Madrid (1-0), était en jambes mais il n'arrive pas à se montrer décisif (son dernier but remonte au 21 février). Il a même empêché son coéquipier Sergio Canales de marquer en se trouvant sur la trajectoire de sa frappe.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :