Championnat des étoiles
5 Live s'abonner
(S.Boue/L'Equipe)
À lire dans FF

Bastia, une tête et deux coeurs

Tous deux pensionnaires de National cette saison, le SC Bastia et le FC Bastia Borgo s'affrontent ce soir pour l'affiche de la 2e journée. Avec des ambitions quelque peu différentes.

C'est l'affiche de la 2e journée du National et le diffuseur (Canal+) ne s'y est pas trompé puisqu'il la propose en prime time, alors que tous les autres matches se sont disputés vendredi. D'un côté, le FC Bastia Borgo, fruit de la fusion en 2017 de Borgo et du CAB, entraîné par Jean-André Ottaviani, et qui reçoit au complexe sportif de Borgo après son nul (0-0) à Créteil il y a dix jours. De l'autre, son visiteur, le Sporting, promu cet été, vainqueur du Red Star à Saint-Ouen lors de la première journée (5-3) et dirigé par Mathieu Chabert. Le premier joue le maintien tandis que le second cherche à retrouver le monde pro.

Lire : Le sommaire complet de FF
À peine quelques kilomètres séparent le stade Armand-Cesari, fief du Sporting de Bastia et théâtre de tant d'exploits, du modeste complexe sportif de Borgo qui va donc abriter tout à l'heure ce derby. Mais dans les faits, c'est un monde fait d'épopées européennes, de finales de Coupe mais aussi de moments plus dramatiques, qui maintient une distance entre le club historique de la Corse, 34 saisons en L1, de son jeune rival local. «On est aux portes du professionnalisme, explique Claude Ferrandi, président du SCB, alors que l'on entre dans notre quatrième saison à la tête du club. Le SCB a franchi deux paliers en trois ans. On a fixé la barre à 5500 abonnés dans notre budget prévisionnel, par rapport à la DNCG. On a également demandé une dérogation à la préfecture, par rapport à la jauge pour le public.» Le FCBB n'a pas les mêmes moyens financiers que le Sporting - son budget annoncé est d'1,35M€ - et il lui faut donc faire face à la problématique d'un Championnat très compliqué financièrement.

Lire :
-Didier Deschamps : «Tous les compteurs sont remis à zéro»

«Fermement attachés à nos valeurs»

Entre dirigeants du Sporting et du FCBB justement, l'heure est aujourd'hui à l'entente cordiale... sauf lorsque les deux clubs se croisent pour le derby. «En dehors de cette confrontation où chacun défend ses intérêts propres, on est supporters l'un de l'autre. Leurs dirigeants nous ont soutenus et même encouragés, rappelle Claude Ferrandi. Quand ils ont joué Saint-Etienne à Armand-Cesari en Coupe, on a tout fait pour leur faciliter la tâche. Nos stadiers ont été mis à disposition bénévolement. J'étais à ce match et j'ai encouragé le FCBB, alors que Saint-Etienne et ses dirigeants sont des amis, ils ont été bienveillants envers le Sporting au moment de notre chute.»
 
Pour Jean-François Grimaldi, alias «Jeff», qui a été formé huit ans au Sporting - «de 14 à 21 ans» - et désormais au FCBB, «les supporters du SCB ne sont pas contre nous, ils sont pour le Sporting. Beaucoup d'éléments rapprochent les deux entités : nous sommes fermement attachés à nos valeurs, notre culture, notre identité, même si, c'est vrai, il y a peu d'insulaires dans notre effectif». Yohan Bocognano (30 ans), défenseur actuel du SCB, sera dans le camp d'en face, tout à l'heure : «J'ai rejoint le FCBB la première saison de la fusion et j'évolue depuis 2018 au Sporting ! Déjà, quand on est Bastiais, je crois que la quasi-totalité des gens supportent le SCB, les gens se retrouvent en nous parce qu'on ne triche pas. Ensuite, on se connaît très bien avec le FCBB. Jeff Grimaldi est un ami depuis de longues années, Alexandre Cropanese et Cheick Doumbia de très bons copains. Mais ça s'arrête quand on est sur un terrain !»

"Bastia, une tête et deux cœurs" Un reportage à retrouver dans le nouveau numéro de France Football disponible en kiosque dès ce mardi 1er septembre ou à partir de 18 heures, ce lundi, en numérique, en cliquant ici.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :