mandanda (steve) (ALAIN MOUNIC/L'Equipe)
Ligue des Champions - Groupe C

Battu et éliminé de la Ligue des champions, l'OM hérite du triste record du nombre de défaites consécutives en C1

Sans être aussi consternant qu'à l'aller, l'Olympique de Marseille s'est de nouveau incliné face à Porto (0-2). Les hommes de Villas-Boas disent adieu à la Ligue des champions mais restent en course pour la qualification en Ligue Europa à la faveur de la défaite de l'Olympiakos face à City. Avec ce treizième revers de suite en C1, l'OM détient désormais le record dans cette catégorie...

La leçon : Marseille est trop naïf

Il y avait du mieux ce soir au stade Vélodrome mais cela n'a pas suffi pour que Marseille puisse prendre au moins le point du nul face au FC Porto. Battus 3-0 il y a 3 semaines par les Portugais, les hommes d'André Villas Boas sont bien rentrés dans la partie mais ont pêché dans la finition. À l'image de cette frappe de Sanson à l'entrée de la surface et ce tir de loin de Boubacar Kamara nettement au-dessus (4e et 12e). Les vainqueurs de la Ligue des champions 2004 ont, quant à eux, dû attendre la fin de première période pour se montrer dangereux, par l'intermédiaire de Zaidu. Le Nigérian envoyait une frappe puissante aux 20 mètres, bloquée par Steve Mandanda. Dans une rencontre fermée durant laquelle les Marseillais ont eu la possession du ballon, il a fallu attendre les coups pieds arrêtés pour voir des occasions de but. Et à ce petit jeu, c'est bien Porto qui en profitait le plus. Sur corner et après un coup de billard, Zaidu parvenait à tromper le gardien marseillais, qui venait de réaliser un arrêt réflexe (0-1, 39e). Un coup de pied de coin qui aurait pu être évité si la communication entre Amavi et Balerdi avait été meilleure. Avant ça, Valère Germain avait bien repris un coup franc tiré par Florian Thauvin mais l'ancien de Monaco était tombé sur un portier adverse vigilant (15e).

Dans l'obligation de prendre des points, le technicien phocéen a alors tenté le tout pour le tout à l'heure de jeu. Il faisait ainsi rentrer Payet, Benedetto et Cuisance en lieu et place de Luis Henrique, Kamara et Germain. Tout proche d'égaliser sur une tentative de Florian Thauvin (62e), l'Olympique de Marseille se retrouvait même en supériorité numérique après un deuxième jaune de Marko Grujic (67e). On se disait alors que c'était le moment idéal pour retourner la situation. Mais quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Seulement trois minutes après l'exclusion, Balerdi se voyait pris de vitesse par Marega. Le jeune argentin retenait l'attaquant adverse qui s'écroulait dans la surface de réparation. L'arbitre de la rencontre n'a pas hésité une seconde pour accorder un penalty avant d'infliger la double peine à la recrue olympienne. Deuxième carton jaune et le défenseur central était obligé de sortir. Comme au match aller, c'est Sergio Oliveira qui se chargeait de le transformer (2-0, 72e). La dernière occasion était pour Benedetto mais sa tête heurtait le poteau droit (91e). Défait, l'OM est désormais éliminée de la C1 et aura un match déterminant mardi prochain face à l'Olympiakos. Une victoire sera en effet primordiale pour disputer la Ligue Europa.

Le gagnant : Zaidu, le fer de lance

Son équipe était en difficulté, il a su répondre présent. Pas toujours inspiré dans ce match, le FC Porto s'en est remis à son latéral gauche pour rentrer au vestiaire avec un but d'avance (39e). Peu avant, c'est également le Nigérian qui a inquiété Steve Mandanda sur une frappe aux 20 mètres (37e). Peu bousculé par Florian Thauvin ou Sakai dans son couloir, Zaidu Sanusi a rendu une bonne copie en mettant son équipe sur les bons rails. À 23 ans, il semble promis à un très bel avenir...

Le perdant : Le zéro pointé de l'OM

0 but marqué, 0 point après quatre journées, aucune équipe ne fait pire cette saison en Ligue des champions. Malgré de meilleures intentions, les coéquipiers de Florian Thauvin n'y arrivent toujours pas dans cette campagne européenne. Battus sur deux coups de pied arrêtés, les Olympiens ont fait preuve de naïveté. Désormais à 13 défaites de rang dans cette compétition, l'OM efface des tablettes le précédent et triste record d'Anderlecht.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ghys59 26 nov. à 18:16

C'est un record magnifique. Un record, chacun le sait, est fait pour être battu. Dès mardi face à l'Olympiakos, puis encore à Manchester...

florent02 26 nov. à 14:54

13, ça tombe bien pour le club des Bouches du Rhône.S'ils ont le sens de l'humour et un peu d'amour propre, les marseillais vont en rester là.Quelque chose me dit qu'il n'y aura pas de 14ème défaite d'affilée.

Berlioz 26 nov. à 9:52

Quand dans notre championnat à l’entraînement on remplacera le tennis ballon par de vraies séances physiques, techniques et tactiques on pourra peut-être espérer figurer en Europe, on confond le championnat et le club Med.

Gauchos 26 nov. à 7:38

Ou comment AVB ont éteint a jamais 1993. Merci pour tout messieurs. Vous futes mediocres jusqu a la lie.

letidup 26 nov. à 5:44

Pour la 2ème fois , a jamais les 1ers....honte a vous , les marseillais

voir toutes les réactions
ADS :